VIGILANCE CITOYENNE ET OBJETS INTELLIGENTS...

quel rapport entre les objets dits "intelligents", la vigilance et la citoyenneté ? quel impact sur l'avenir du citoyen, sur son libre arbitre et son esprit critique ?

Le devoir d'un citoyen quel qu'il soit n’est-il pas un devoir de civisme et même de vigilance, où chacun de nous doit se sentir concerné par ce qui se passe aussi bien à sa porte qu'à l'autre bout de la France voire même et surtout à l'autre bout du monde !

Est-il réellement nécessaire pour un citoyen d’être ressortissant de tel lieu pour agir là où la démocratie est en péril, là où la liberté est bafouée, là où les droits de l’homme sont passés à la trappe, là où des élus ont été abusés par les mensonges d’une société telle qu’ENEDIS qui exhorte des travailleurs à la violation de la propriété privée ?

Aujourd’hui, ENEDIS pratique une véritable dictature envers les citoyens, soit par la force, soit par la ruse, pour poser à tout prix 35 millions de compteurs dits « intelligents ». Cette vaste opération va coûter entre 5 à 8 milliards aux contribuables.

Ces compteurs dits « intelligents » seraient-ils devenus plus intelligents que l’Homme ? Aujourd’hui nous assistons à une course effrénée des industriels qui offrent aux consommateurs des objets intelligents : montres intelligentes, baskets intelligentes, TV, lave-linge, sèche-linge (votre machine le fait à votre place), réfrigérateurs intelligents (*). La liste est longue… nous allons même bénéficier d'un utérus artificiel, à l’étude depuis quelques années, qui privera de toute âme, de toute humanité, les futurs citoyens ! Naître dans un robot n’est pas procréer un robot  sans âme et sans passé?

Nous avons aussi des émissions TV comme « super mamie » qui vole au secours des parents qui ne savent plus éduquer leurs rejetons. Maintenant, il y a les robots intelligents pour gérer la vie du citoyen assisté, qui ne sera même plus capable de réfléchir, de faire le moindre effort, les robots le faisant à leur place ! Cerise sur le gâteau, ces derniers ne poseront pas d’arrêt de travail, ne seront affiliés à aucun syndicat !

Il y a aussi des villes intelligentes, totalement connectées à l’initiative d’élus aveuglés par ces diaboliques progrès : l’intelligence a-t-elle quitté  l’Homme au profit de ces objets, où le citoyen, la tête sur le guidon, le nez sur sa tablette devient un véritable robot, esclave à leur service… ou plutôt au service des industriels… ?

Tous ces objets intelligents et ces villes intelligentes dépouillent l’Homme de son intelligence et de son libre arbitre, petit à petit, inexorablement… que seront les générations futures ?

Arrivée à 70 ans,, je pensais encore naïvement que seul l’Homme est le seul être vivant doté d’intelligence : il « sait qu’il sait », contrairement à l’animal, intelligent lui aussi, ne l’ignorons pas, mais qui, seulement, « sait sans savoir qu’il sait ».

L’Homme est relégué au rang des robots devenus intelligents à sa place, réfléchissant à sa place, lui permettant, comme le fait le réfrigérateur intelligent, de ne plus avoir à penser à son approvisionnement. La machine le fait pour lui. Peu à peu l’Homme perd son âme.

Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?

Heureusement, subsistent encore quelques villages gaulois insoumis et résistants, des citoyens qui activent leur esprit critique et réfléchissent pour les élus. Combien de temps faudra-t-il aux industriels pour les robotiser ?

(*)  Slogan : Branché à Internet et même accessible via un Smartphone, ce type de réfrigérateur connecté révolutionnaire dispose de plusieurs fonctionnalités. Par exemple, il veille sur les dates de péremption des produits qu’il contient et informe son propriétaire quand cette date limite est arrivée. Certains modèles peuvent même suggérer des recettes de cuisine basées sur les produits et ingrédients qui sont placés dans le réfrigérateur, alors qu’ils sont encore consommables. Combien seront heureux d’abaisser (toujours à distance) la température du réfrigérateur afin de profiter d’une bière très froide au retour du travail ! Sans oublier la possibilité de se connecter sur son frigo « intelligent » pour connaître la liste des produits à acheter au marché et l’espace encore disponible dans les différents compartiments.

Plus besoin de penser, de réfléchir, d’utiliser son esprit critique, le robot le fait à votre place !

Danielle Dubus, collectif stop Linky Saint-Dizier

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.