Imaginez le fisc proposerant aux contribuables une astuce pour payer moins d'impôts

Cet article a été réalisé en reprenant les informations émises par des associations dignes de confiance comme Next-up.org, Robin des Toits, Annie Lobé : Santé éditions, sur des blogs de collectifs sérieux dont certains sont mis en référence à la fin de l'article.

Une grande firme, dont les revenus financiers proviennent à 80% de ses clients, propose à ces derniers une technologie qui va leur permettre de faire des économies… étrange… C’est comme si le Trésor Public proposait des astuces aux contribuables pour payer moins d’impôts ! Cela est-il croyable ? Vous êtes en droit de vous poser la question de savoir où est l’arnaque !

L’astuce d’EDF/ERDF, la ruse dirais-je, est de proposer un compteur plus intelligent que vous qui va vous permettre de faire des économies.  Pour ce faire, la firme développe les multiples avantages de cette astuce :

1 - Vous pourrez maîtriser votre consommation donc payer moins

2 - Vous serez facturé au plus juste sur une consommation réelle et non plus à une consommation estimée.

3 - vous pourrez connaître votre consommation à la fois en KW et en euros

4 – vous n’aurez plus besoin d’attendre le technicien pour relever le compteur

5 – en cas de panne, celle-ci sera traitée à distance, plus besoin de rendez-vous

6 – vous pourrez connaître votre consommation au jour le jour et heure par heure

Problème : avec l’option « équilibre » et le « relevé confiance », vous bénéficiez déjà sur le site Internet d’EDF des avantages énumérés par EDF des points 1 à 5 !

Voyez-vous un changement capital par rapport à ce que vous offre votre « compte client » sur le site EDF ? Vérifiez et vous serez édifié !

Le seul point dont vous ne disposez pas actuellement est le point 6.

Ce qui diffère également c’est la gestion de problèmes à distance qui ne nécessite plus le passage d’un technicien. Ceci dit, beaucoup d’usagers actuellement ne nécessitent pas une relève de la consommation.

EDF ne crie pas sur tous les toits que Linky a aussi pour objet de "lisser" les pics de consommation (opérations d’effacement).  Egalement, si vous consommez trop de chauffage l’hiver par exemple, un préposé pousse-bouton pourra délester à distance sans vous avertir, pour faire des économies et réguler la demande, (sans se préoccuper s’il y a un malade à la maison, avec des appareils indispensables à sa santé). Et là, c’est plus grave…

Messieurs les élus municipaux, tout cela vous semble-t-il raisonnable, indispensable ? Allez-vous avoir  le nez collé toutes les heures sur votre écran pour vérifier l’avancement de votre consommation d’énergie ?

Allez-vous renoncer à 20h à mettre en fonction votre lave-vaisselle afin de diminuer votre consommation par rapport à l’heure précédente, ou renoncer à faire rôtir votre poulet à midi et de reporter sa cuisson pour le lendemain ?

Allez-vous renoncer aujourd’hui à utiliser votre lave-linge afin de maintenir votre consommation de la veille ?

Ne croyez-vous pas que la maîtrise de la consommation est nettement plus utile sur la comparaison d’un mois à l’autre ? Votre fournisseur d’énergie ne vous prendrait-il pas par hasard pour un pigeon ?

D’ailleurs aujourd’hui, de nombreux consommateurs n’ont pas attendu l’arrivée de Zorro, je veux dire du Linky, pour diminuer leur consommation.

A l’issu de cette analyse, n’êtes-vous pas en droit de vous poser la question : mais à quoi sert le Linky ? À qui va-t-il profiter en réalité ?

Il faut savoir que 80% des clients ont un compte sur le site Internet de leur fournisseur. Ils ont donc déjà accès à toutes ces données et donc pour bénéficier du point 6, acheter ce module ERL et souscrire à un abonnement Internet ? Ce module sera proposé aux abonnés à la fin du déploiement !

Vous a-t-il informé que, contrairement au bon vieux compteur, le Linky n’a aucune souplesse et ne permet aucun dépassement de consommation ? Un grand nombre de clients seraient aujourd’hui « sous-abonnés » et paieraient pour une puissance d’abonnement inférieure à la puissance réellement utilisée. « Cette situation est rendue possible grâce à une grande tolérance des anciens compteurs dans les dépassements de puissance ».

Vous a-t-il informé qu’en conséquence, pour éviter les désagréments de disjonctions répétées, éviter les pannes et détériorations de vos appareils (téléviseurs, ordinateurs, etc.) vous finirez par souscrire à la puissance supérieure (dont la différence d’abonnement n’est pas négligeable) ?

De plus, pour EDF/ERDF avec le Linky 1 KWh = 1 KVA, c’est pour cela que des dizaines de milliers de possesseurs de systèmes de comptage connectés numériques Linky ont été obligés de souscrire un contrat supérieur, le montant de l’arnaque est colossal.

Pour comprendre Next-up organisation conseille à tous les consommateurs de « se plonger » dans leurs anciennes factures des années 2000/2005 ceci même si vous n’avez pas le Linky, vous y constaterez que les tranches des contrats sont en KWh, depuis quelques années subtilement elles ont été transformées par EDF en KVA en préparation de l’arnaque du comptage Linky !

Concrètement EDF/ENEDIS ne facture plus l’énergie active (kWh), mais l’énergie apparente pour ses contrats et c’est de facto une augmentation de 15 à 25 % suivant les ménages qui n’y voient que du  … Bleu !

Il faut savoir que depuis toujours pour les particuliers une majoration du prix du KWh était appliquée pour compenser la perte engendrée par l’énergie réactive, en conséquence maintenant les consommateurs avec le Linky paient une deuxième fois cette énergie réactive, c’est l’escroquerie !

EDF compte en KVA, donc par rapport au cos phi (voir la notion avec un électricien), pour les contrats, il est dit explicitement et intelligiblement qu’il y aura 10 millions de foyers qui seront obligés de souscrire un contrat supérieur et cela n’a rien à voir avec la marge de sensibilité du disjoncteur.

De façon subtile, ENEDIS a modifié les contrats qui sont maintenant par KVA au lieu de 3 KW, néanmoins l’escroquerie subsiste. La liste de désinformation est longue, comme le sempiternel : « le Linky est obligatoire », ce qui est totalement faux.

Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique votée, aucune obligation n’est mentionnée, pire, le mot LINKY n’y apparaît pas. C’est pour cette raison que le Conseil Constitutionnel ne s’est pas prononcé sur l’obligation d’un objet connecté appelé Linky.

EDF/ERDF vous ont-ils expliqué que, pour l’habitat individuel, si vous avez un boîtier extérieur, c’est là que sera posé le compteur et que vous devrez sortir par tous les temps pour aller consulter toutes les heures ou tous les jours votre consommation (dans le cas où vous n’avez pas ou plus d’activité professionnelle) ?

Avez-vous pensé que la plupart du temps ce boîtier est au ras du sol,  adossé au mur extérieur ou dans la clôture ? Qu’en sera-t-il pour les personnes âgées ? Si vous êtes dans un habitat collectif, les compteurs seront soit dans votre logement soit réunis dans un local. Et les citoyens qui ne possèdent pas l’outil Internet ? Les personnes âgées ? Cela devient une véritable discrimination.

Vous a-t-il alerté que les compteurs côte à côte dans ce local subissent des interférences entre eux et provoquent des pannes ? Sans parler de la concentration des ondes qui vont impacter la santé des habitants du logement situé à côté ou au-dessus de ce local…

Etes-vous informé qu’EDF ment en annonçant que le compteur et sa pose sont gratuits ? Ce coût est récupéré sur la ligne TURPE de votre facture…

En y réfléchissant, vous pourrez admettre que non seulement vous ne ferez ni d’économie d’énergie, ni en euros, bien au contraire. De fait, sans que vous ayez changé quoi que ce soit dans vos habitudes, la facture augmente. Les associations prévoient qu’elle pourrait s’alourdir de 37% chez les clients sous abonnés.

La firme EDF vous a-t-elle informé que le compteur Linky est énergivore contrairement à l’ancien compteur ? Ce compteur consomme au minimum 1 Watt/h, une dépense énergétique dont on aimerait tout de même se passer ! Cela représente pour l’usager une surconsommation annuelle de près de 10 KW ! Multiplié par le nombre de foyers cela représente une énorme consommation. 

A cela il faut ajouter la consommation des concentrateurs : 1000 000 de concentrateurs vont consommer environ 10 watts/h sur 24 h par 365 jours, soit une dépense énergétique inutile de plusieurs millions de KW ! Faites le calcul…

Les opérations de cryptages du logiciel dans les concentrateurs son très énergivores, c’est ce qui fait qu’au final la facture pourra augmenter jusqu’à plus de 30% !

 Où est l'économie d'énergie demandée par la loi de transition énergétique de Ségolène Royale ?

La loi de transition énergétique est prévue entre autre pour diminuer la consommation en électricité nucléaire. Sur le plan National, cette économie est mise à mal dès le départ ! Bravo l’écologie verte !

Par ailleurs, EDF s’est bien gardée de vous informer que ces compteurs ont une durée de vie de 10 à 15 ans et ne sont pas tout à fait au point, contrairement à notre bon vieux compteur dont la durée de vie est au minimum de 60 ans et ne pose aucun problème technique, environnemental, financier et sanitaire !

Ces compteurs seront obsolètes  dans 10/15 ans, donc remplacés.  Qui va payer à nouveau le coût de ce nouveau compteur, encore plus puissant en nocivité ?

Il est scandaleux, improductif, non économique, de remplacer 35 000 000 compteurs en parfait état de marche pour les mettre au recyclage et les remplacer par autant de compteurs qui n’apporteront rien de bien aux consommateurs et à l’écologie.

Le coût de la nouvelle génération de compteurs n’a pas été pris en compte dans l’analyse technico-financière commandée à Capgemini et le scenario retenu n’est pas celui pointé comme le plus favorable aux clients !

Derniers points et pas des moindres : EDF a confié la pose des compteurs à des sous-traitants qui agissent comme des bandits, qui menacent et effrayent les clients en toute illégalité. Ces poseurs reçoivent une prime par compteurs posé et une amende pour les compteurs non posés ce qui les incite à passer outre les refus des citoyens dont la plupart l'ont fait savoir à EDF/ERDF par une lettre en RAR !

Ces sous-traitants ont du embaucher des personnels formés en une semaine. Il faut reconnaître que c’est un coup de maître de la part d’EDF/ERDF. En effet, lorsque le déploiement des compteurs sera terminé (date prévue 2025 au plus tard) ces sous-traitants ne pourront pas garder tout ce personnel. Ils devront licencier. Contre qui se tourneront les mécontents ? La firme s’en tirera la tête haute et sans conflit avec les syndicats ? Certaines petites sociétés risquent fort de se retrouver en grosses difficultés financières, voire en faillite. La suppression de la relève à pied ne va pas favoriser la remontée de la courbe du chômage après 2025. Ce scenario se répétera 10 à 15 ans plus tard soit 2035/2040. Ce seront nos petits-enfants, arrières petits enfants qui pâtiront d’une situation économique pas franchement dynamique…

Je ne développe pas les problèmes suivants dans la mesure où ces risques sont connus :

- risque de piratage : « Tout objet connecté peut faire l’objet d’un piratage »

- augmentation des OEM en champ proche dans les habitations et dans l’environnement : le système des compteurs communicants impactera tout le monde, y compris ceux qui auront refusé ces compteurs, vous et votre famille également, du fait que les câbles EDF ne sont pas blindés. C'est assez comparable au tabagisme passif.

- intrusion non seulement dans votre vie privée mais dans votre liberté (coupures de courant vous privant momentanément de l’utilisation de tel ou tel appareil, etc.)

 Savez-vous qu’outre le Linky et deux autres compteurs communicants (gaz et eau) ajoutent à notre environnement déjà saturé des ondes électromagnétiques, on parle de l'électro smog, une nouvelle pollution d'OEM équivalente au tabagisme passif !

Avez-vous connaissance de l'enfer que vivent les personnes devenues électro sensibles qui n'auront plus de refuge possible ? Les zones dites "zones blanches" vont disparaître avec le déploiement de ces compteurs sur tout le territoire. D'autres personnes vont devenir électro sensibles. Le CPL envoie des OEM dans toute l'habitation par les câbles électriques de l'habitation car ils ne sont pas blindés. Dehors ou chez soi, la population française sera soumise à une exposition constante aux OEM.

S'il est possible de déconnecter les appareils chez soi émettant des ondes électromagnétiques (Wifi, téléphone portable, etc.) il ne sera pas possible de "couper" la connexion de ces compteurs. 

Actuellement ENEDIS nie le problème des émissions d’ondes que va générer le compteur Linky. L’entreprise s’appuie sur les normes officielles. C’est un vrai faux mensonge. En effet, les compteurs ne commenceront à émettre pleinement que lorsqu’ils seront équipés du module ERL, boitier qui comme souligné plus haut, sera à la charge du consommateur avec l’abonnement qui permettra d’accéder aux données fines de consommation. Ce sera une autre source d’augmentation de la facture.

Vous ajoutez à cela le scandale sanitaire, écologique et économique des lampes basse consommation et fluo compact dans les habitations, dans les établissements publics et vous avez là, tous les ingrédients réunis qui impacteront la santé. 

Enfin, ce n'est pas sans raisons valables et réfléchies que la ligue des droits de l'Homme demande un moratoire sur le sujet Linky.

Pour plus d’informations sur l’évolution de la situation je vous conseille de voir sur les sites suivants qui apportent de nombreuses réponses sur le sujet :

https://collectifchartresdebretagne.wordpress.com/ https://www.facebook.com/stoplinkygrandparis/

https://stoplinky76320.wordpress.com/category/hausse-des-factures/

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

http://ace.hendaye.over-blog.fr/

http://linkyrikez.eklablog.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.