Le FN, la girouette politique et idéologique

Un spectre plane sur l'Europe, le spectre du national populisme! Le détournement de l'adage marxiste semble demeurer symptomatique d'une prescription de l'hégémonie communiste. Partout en Europe, l'extrême droite fourmille et agrège une frange de la population excédée et déconcertée à l'égard d'une classe politique, dans une large mesure, déconsidérée.

Un spectre plane sur l'Europe, le spectre du national populisme! Le détournement de l'adage marxiste semble demeurer symptomatique d'une prescription de l'hégémonie communiste. Partout en Europe, l'extrême droite fourmille et agrège une frange de la population excédée et déconcertée à l'égard d'une classe politique, dans une large mesure, déconsidérée.

En effet, l'extrême droite a toujours eut comme terreau idéologique et électoral l'inertie des deux grandes forces politiques, à savoir la sociale démocratie et la démocratie chrétienne, à avoir des réponses adaptées à la crise sociétale engendrée par la crise économique.

Le néo boulangisme semble désormais avoir le vent en poupe. Un néo boulangisme qui a inspiré le poujadisme et qui fait aujourd'hui toujours figure de référence au FN. La passation de pouvoir familial au FN ne change pas le fond de l'idéologie mais sa forme. Une forme qui se veut ainsi plus policée, tout en concervant les fondamentaux. La recherche perpétuelle d'un bouc émissaire (ou comme l'écrivait Poliakov, la causalité diabolique), incarné par l'étranger fait ainsi toujours parti des fonds de commerce.

Comme l'ont écrit Fiametta Venner et Caroline Fourest dans leur ouvrage Marine Le Pen, le FN tente désormais de trouver de s'approprier certains symboles républicains, comme en ce qui concerne la question de la laicité. De plus, on remarque également une volonté d'avoir une paternité idéologique qui fasse figure d'argument d'autorité. La référence à Jean Jaurès dans les discours du FN sont de plus en plus présents. Jean Marie Le Pen a d'ailleurs réussi dans le même discours à faire une référence à Jaurès mais également à Maurras, apotre du nationalisme intégral. Deux figures totalement antithétiques qui s'étaient affrontés très durement durant l'Affaire Dreyfus (Nick Griffin, le leader de l'English Defense Legue en Angleterre tente lui de récupérer l'héritage de Winston Churchill).

Sur le plan économique, le FN tente d'adopter une position dirigiste, proche de la doctrine keynésienne. Néanmoins, le parti a toujours proné ouvertement une politique néo libérale, comme celle pronée par Milton Friedman et l'école de Chicago. Une position opportuniste en cette période de crise.

Marine Le Pen représente ainsi une bulle médiatique et politique qu'il convient de combattre sur les idées et ne pas la laisser prospérer sur des thèmes récupérés qui ne constituent en rien son idéologie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.