A PROPOS de la MAFIA COLMARIENNE

Réflexions, déductions, évidences...


S’il est un fait acquis, c’est que Colmar et sa couronne, pour ne pas dire tout le Haut-Rhin est un « fief » du RPR. Rien que le mot entre guillemets signifie qu’il existe une hiérarchie. Qui dit hiérarchie dit luttes intestines n’ayant d’autre but que la détention de pouvoirs. Du Pouvoir.


Ce n’est cependant pas ce qui peut générer une mafia locale. Il faut donc des alliances. Ainsi que je l’ai expliqué dans mon livre, je n’ai aucun doute sur l’appartenance de nombreux élus à la Franc-maçonnerie. Ayant été militant du premier et ayant presque adhéré à la seconde, alors peut-être suis-je assez bien placé pour en parler.


Si le RPR ne s’est finalement révélé qu’un ramassis de parvenus, rarement honnêtes d’ailleurs, l’idéal de la Franc-maçonnerie, qui devrait être celui de tout être humain, m’avait attiré. Or, l’Homme étant ce qu’il est, cet idéal (chrétien essentiellement) a été majoritairement dévoyé. C’est ainsi qu’il y a une cinquantaine d’années, j’ai été invité, volontairement ou par erreur, dans une soirée organisée par ceux-ci. Je n’en revenais pas, était présente une bonne moitié des gens que je fréquentais professionnellement chaque jour. De toutes origines sociales, des gens « importants » mais aussi nombre d’arrivistes, et même des pervers et surtout beaucoup de cons. Mais peut-être justement faut-il une « armée » pour que s’en dégage quelques personnes exceptionnelles dont je vais parler ici.


Ainsi cette société semble s’être hiérarchisée, alors que par essence elle ne le devrait pas. Point n’étant besoin d’appartenir à ce qui n’est devenu qu’une secte pour avoir une éthique de vie, je n’ai pas poursuivi dans cette voie. Encore faut-il dire que j’ai eu l’honneur de rencontrer des gens extraordinaires : il est des choses que tout un chacun ne comprend pas et assimile simplement à de l’ésotérisme. Mais elles existent bel et bien : j’ai ainsi connu une personne qui avait guéri des cancers par la parole et la persuasion, mais surtout je crois par la force de sa pensée. J’ai pu rencontrer un Vénérable Grand Maître qui avait sur son bureau une chose ressemblant à un caillou noirci. C’était un steak déshydraté par la seule énergie de ses mains. Il m’a affirmé qu’il serait encore mangeable simplement après avoir été trempé dans l’eau…je ne l’ai pas vérifié, mais il m’a confié une photo (que j’ai toujours) faite avec les moyens de l’époque, laissant apparaître l’énergie dégagée ainsi « visible » dans l’obscurité totale. Comment expliquer que toute ma vie j’ai vu des portes se fermer alors que dans le même temps je percevais des ondes bénéfiques me faisant penser à une forme de protection ?


Où veux-je donc en venir ? Nous avons donc les RPR, dont beaucoup d’élus. Nous avons les Francs-maçons dont nombre d’entre eux font partie à travers même de différentes Loges. Cela peut déjà donner un sacré maillage d’influences. Mais ce n’est pas encore assez pour devenir intouchables.


Une personne, très courageuse ou sans le vouloir, m’a aiguillé, il y a des années déjà, vers une autre piste : celle d’une « religion » Y ayant très longuement réfléchi, j’ai écarté le catholicisme et le protestantisme, le premier décadent et en perte constante d’influence, le second se maintenant encore mieux dans ses principes fondamentaux mais restant au second plan.


Et c’est là que je vous vois déjà nombreux à crier à l’antisémitisme. Eh bien vous n’y êtes pas du tout. De tout temps d’ailleurs j’ai eu des amis Juifs et ai toujours admiré leur acharnement constant à se dépasser soi-même, ce qui rejoint d’ailleurs l’idéal maçon…et le mien. Ce n’est pas pour rien que s’en sont détachés tant de grands artistes, scientifiques, médecins…et hommes politiques.


Donc oui, les Juifs sont une composante du problème colmarien, mais, bien que bénéficiaires d’une grande mansuétude, ils en sont aussi certainement les premières victimes. N’ayons pas peur de le dire : victimes du lobby sioniste ! Certains voudraient faire l’amalgame, justement être l’arbre cachant la forêt…La cause même de l’antisémitisme renaissant n’est autre que le Sionisme. Alerte !!!
Nous avons le devoir de protéger les Juifs, composante essentielle du genre humain. Ils sont nombreux d’ailleurs à être antisionistes, mais n’ont pas le droit de le dire. Prisonniers d’eux-mêmes finalement ! Comment serait-il possible de reconnaître un Etat juif alors que nous avons contribué à la naissance d’un Etat islamique que nous combattons ? Mais où est donc la différence, sinon dans les méthodes utilisées, terroristes et totalitaires ? Nous laissons faire le premier au point qu’une solution à deux Etats n’est désormais plus possible, alors que nous bombardons le deuxième. Les Palestiniens mourront étouffés…lentement.


Nous avons dès lors un maillage terrifiant, lequel peut maintenant prendre le nom de mafia.
Combien de gens influents peuvent être à la fois l’un et l’autre dans cette région ?


Certains me demanderont des preuves. Ecrites évidemment je n’en ai pas. Mais j’ai posé, avec ménagement, la question du Sionisme à des amis ou connaissances juifs. L’un a confirmé d’un presqu’imperceptible mouvement de tête que le « centre de commandement » était bien la Mairie de Colmar. Tous les autres ont évité de répondre et j’ai perçu de la gêne, de la peur, et même de la panique ne fut-ce que dans leur regard.

Le Maire ? Je ne crois pas, ce n’est qu’un polichinelle sur le déclin. Mais son entourage est partout. De l’Office HLM qui en est un pilier maître, qui gérait jusqu’il y a peu des biens privés dont les impayés atteignaient 92% (j’ai des preuves !) Et le Maire qui s’autoproclame bon gestionnaire de l’argent public… ! Quant à Vialis, entreprise privatisée, ayant son siège au Luxembourg (la holding) en passant par Metz avec zéro salarié, dirigée jusqu’en 2016 par un homme de 90 ans…Le bâtiment, l’énergie, que manque-t-il pour avoir un contrôle total ? La coordination, qui n’est certainement pas en Mairie, mais à mon avis à l’amhr (association des Maires)

Ceci dit, et écrit, peut-être vais-je être victime d’un bête accident de la circulation, ou bien retrouvé noyé au bord d’un lac ou au fond d’une rivière…Et alors ? La belle affaire ! J’ai eu le privilège d’avoir une belle vie, c’est-à-dire une vie intéressante, et j’ai pu rester fidèle à mes principes. Dès lors ce qui peut m’arriver tendrait à prouver que j’ai raison…à moins que le fait d’avoir écrit ces lignes me sauve, justement.


Faire le bien par amour du bien nécessite souvent de passer trop de temps à combattre le mal premier, c’est-à-dire la vanité et la cupidité. Mais c’est en cherchant à se connaître que l’on a une petite chance de percevoir en soi-même l’étincelle de ce que d’aucuns appellent communément Dieu…


Je voudrais terminer sur une note d’espoir. Peu importe que demain l’Homme ait la peau noire, les cheveux blonds et les yeux bridés. L’essentiel est qu’il ait toujours parmi les siens des gens qui constamment cherchent à s’élever. Ce n’est pas gagné, mais ce n’est QUE ce qui le sauvera.


Guilain LANTIN

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.