La charte des DROITS de l' HUMANITE...

...En avez-vous entendu parler ?

Une personne connue, se sentant investie d'une mission, a probablement dû parcourir notre vaste monde pour recueillir quelques signatures.           Une pétition à l'échelle planétaire dont personne n'a entendu parler? Ah ben oui ça existe encore malgré tous nos moyens de désinformation...        

Quatre villes de France l'ont signée: Paris, Château-Thierry (c'était sur la route?) Strasbourg, et Colmar. Ah oui, un Etat aussi: les Comores !           Il est vrai que ce vaste pays est toujours à la pointe de l'actualité et semble ouvrir la voie du progrès:

"Des chiffres alarmants pour le pays ont été relevés dans divers domaines comme l’éducation, la santé ou encore le chômage. Les Comores se classent en dernière position en Afrique sur la représentation des femmes avec seulement deux députés femmes sur trente-trois. Et au sein du gouvernement, il n’y a qu’une seule femme"

La dite Charte, constituée d'articles sur quatre pages bien aérées, est le fruit d'un travail titanesque ayant mobilisé toute l'énergie d'un groupe de personnes y ayant laissé, sinon des plumes, du moins leurs quelques neurones. Ne doutant pas de votre intérêt pour la chose, je ne vous fais pas languir plus longtemps:

http://droitshumanite.fr/DU/the-declaration-in/

Bon...vous allez en faire votre livre de chevet ? Non ? Alors jetez au moins un coup d'oeil à l'adresse en tout petit, tout en haut de page.                                   81 rue Monceau à Paris 8ème...Oh là làààà c'est probablement un ministère ça ? Exact ! un Ministère d'avocats, celui de Corinne LEPAGE et Associés...             A cette adresse, il y a un BISMUTH aussi, mais apparemment ce n'est pas le bon...ou bien?

Qu'est-ce que c'est donc que cette farce ? Madame Lepage avance-t-elle un pion ? on ne sait. Toujours est-il que quatre Maires ont mis leur signature en bas de ce parchemin...et pourraient se trouver bien embêtés si elle décidait de se présenter aux présidentielles !

En attendant, elle écrit Madame Lepage, et ele est probablement davantage préoccupée de les vendre. Tout comme Madame Eva Joly d'ailleurs, à laquelle j'ai emprunté quelques lignes pour les placer en dernière page de mon livre. Je lui avais envoyé un exemplaire de la première édition. Pensez-vous qu'elle m'en aurait seulement accusé réception ? Que nenni...  

Charte des Droits...on parle bien des droits d'auteur là ? Je m'en doutais !    

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.