ROBESPIERRE, LE RETOUR ?

Et si j'avais mis le doigt dessus ?

On met parfois bien du temps à trouver la bonne pièce d'un puzzle...

Ainsi, comme dit dans mon livre, il y a une relation évidente entre le secteur du bâtiment, les élus de tout bord mais surtout LR, et les professions de santé.

 

Prenons l'exemple du Maire de Colmar. Gilbert Meyer, celui qui tire plus vite que son ombre, a la haute main sur presque tout: président de la Communauté de communes, forcément, président d'Offices HLM, président de l'Hôpital civil, de la société d'électricité, et,  par délégation, de plein d'autres organismes, MAIS...

 

Curieusement absent du Comité directeur de l'AMHR.  Officiellement "Association des Maires du Haut-Rhin"

 

Son président, un sénateur-maire LR au tel sourire figé qu'on ne sait s'il sort de chez le dentiste ou de Grévin...Son trésorier, avec les lunettes à la JP Coffe, est le maire LR dont je parle en page 14 de mon livre.

 

Que des maires en tant que vice-présidents...mais où donc est celui de Colmar, Préfecture du département? Eh bien il brille par son absence tel le soleil au milieu de la nuit. C'est son ombre, autrement dit son 1er adjoint qui officie. Une de ses conseillères municipales en est directrice, on reste en famille,. Quant à son comptable, son nom  est assez courant dans le coin mais quand même...du même patronyme on a l'ancien directeur (je crois) général des services à la mairie, un maire de la communauté, un avocat, et un médecin !

De même, on retrouve souvent de mêmes patronymes entre maires ou adjoints, avocats, juges, huissiers, médecins...

 

Si l'on considère que quelques-uns sont probablement francs-maçons, on a presque fait le tour. Presque? Peut-être. En Alsace, les personnes de confession juive sont très nombreuses, et certainement très influentes. Si j'en juge par le propriétaire de grosses voitures qui ne paie pas son parking et dont je parle dans mon billet du 21 juin (Mc Kozy) son nom ne laisse aucun doute à ce sujet. Et après? Si l'on gratte un peu plus, ayant pignon sur rue en tant que "commerce de détail de textiles" où l'on aperçoit rarement un client, il est aussi, et bien plus discrètement, agent immobilier et promoteur.

Dès lors que l'on retombe sur la case bâtiment, avec la politique et les obédiences, n'aurait-on pas trouvé les bras armés?  les tentacules menant à "La Bête" ?

Qui ou quel est donc le dénominateur commun ?
"Un dénominateur commun qui s’en sort toujours le cul propre et n’apparait jamais nulle part. Un  dénominateur commun qui se faufile toujours par la porte de derrière comme un voleur quand ça se gâte et dont le nom n’apparait jamais dans l’Histoire'    

Robespierre, le retour ? C'est à craindre en effet...

 Alors, l'AMHR... Association de Malfaiteurs Honorés et de Ripoux ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.