Brisée la cruche

Aux souvenirs... éparpillés.

Et cherche la lumière ancienne

Pour ce cœur désiré.

 

Entends donc les cigales 

Sur le chemin des lavandes

Où rougeoie le sol vaste

Par une chaleur ardente.

 

Sorti de la brume,

Le corps lourd,

Vers ce lieu espéré

 

Où pour un soupir

Reviennent les souvenirs

D'un éternel été.

 

Ch

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.