Casseroles et jets de petites culottes : le calendrier des manifs anti Berlusconi

Silvio Berlusconi avait prévu une manifestation anti-magistrats le 13 février : face à la réticence au sein de son propre parti, il a préféré l'annuler. En revanche, une série de manifs est prévue dans toute l'Italie, pour protester contre sa manière de gouverner, et demander sa démission.

Le 5 février, au Palasport de Milan, l'association "Libertà e Giustizia" organise une grande manifestation intitulée "Dimettiti. Per un Italia libera e giusta" (Démissionne. Pour une Italie libre et juste). Umberto Eco, Roberto Saviano, l'ancien président de la république Oscar Luigi Scalfaro et de nombreuses autres personnalités de la société civile ont annoncé leur présence.

Le 6 février, à Arcore (la résidence privée de Berlusconi), on descendra "dans la tanière du sultan", à l'initiative du "peuple violet". Défilés dans la ville, jets de petites culottes prévu.

Le 12 se dérouleront dans de nombreuses petites villes des manifs bruyantes, à coups de casseroles, louches et autres couvercles, contre le gouvernement "alla puttanesca". Les ménagères et ménagers de toute l'Italie y sont conviés.

Le 13 sera la journée des femmes : manifs, cortèges, en particulier à Rome. Des cinéastes (C. Comencini), des écrivains (Liana Levi, Dacia Maraini)... seront présentes, pour rappeler que l'image que Berlusconi véhicule des femmes est une offense collective.

De quoi prouver, peut-être, que l'Italie n'est pas encore victime d'un décervelage collectif.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.