A Namur, le Foyer de logements sociaux accusé de racisme

 Depuis vendredi, Namur est pris dans la tourmente. Le quotidien Le Soir vient de publier des extraits d'un audit accablant réalisé par la société wallonne du logement (SWL) au Foyer namurois, société de logements sociaux. Verdict : le Foyer mène une politique d'attribution des logements sur la base de l'origine.

 

ID1151277_20-namur-b_172600_00FR7A_0_JPG.jpg

Depuis vendredi, Namur est pris dans la tourmente. Le quotidien Le Soir vient de publier des extraits d'un audit accablant réalisé par la société wallonne du logement (SWL) au Foyer namurois, société de logements sociaux. Verdict : le Foyer mène une politique d'attribution des logements sur la base de l'origine."Nous avons constaté que le responsable du département social, afin de ne pas augmenter le pourcentage de locataires hors CEE dans les logements du Foyer namurois (31% en 2007), ne propose pas les candidats hors CEE même lorsqu'ils sont prioritaires". Concrètement, les candidatures déposées par des demandeurs hors CEE, même lorsqu'elles sont prioritaires, sont suspendues jusqu'à ce qu'un locataire hors CEE libère un logement.

 

Plus grave, selon l'audit, ces pratiques n'ont rien de Nous devons renforcer la mixité sociale pour qu'on n'ait plus de phénomène de ghetto. Je vais demander à la SWL de réunir les sociétés présentes dans les grandes villes pour que l'on tente de rechercher des solutions." (Lire l'article à ce sujet publié par Le Soir)

 

Lundi 21 avril, le conseil d'administration de la société wallonne du logement décidera d'une éventuelle sanction à prendre contre le Foyer. Sanction qui peut aller du blâme jusqu'au retrait d'agrément.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.