Au Pirée, l'absence fait rage

Un détours autours d'une péninsule.
Au bout d'une ligne de métro, un port.
Une gare surmontée d'un toit de verre, porte le prestige de la Grèce des années 20.

Car aujourd'hui, il n'en est rien.
La ville s'échappe, on aperçoit son fantôme, condamné.

Une présence par le vide.

A quai © Chloé Kaufmann A quai © Chloé Kaufmann

Piscine du Pirée © Chloé Kaufmann Piscine du Pirée © Chloé Kaufmann

Baignade au pied du mur © Chloé Kaufmann Baignade au pied du mur © Chloé Kaufmann

Le lampadaire grec © Chloé Kaufmann Le lampadaire grec © Chloé Kaufmann

Le temps agace le mur © Chloé Kaufmann Le temps agace le mur © Chloé Kaufmann

Le reflet © Chloé Kaufmann Le reflet © Chloé Kaufmann

L'enclos © Chloé Kaufmann L'enclos © Chloé Kaufmann

Chéris © Chloé Kaufmann Chéris © Chloé Kaufmann

Brisures © Chloé Kaufmann Brisures © Chloé Kaufmann

Circulez! © Chloé Kaufmann Circulez! © Chloé Kaufmann

Le rire des enfants © Chloé Kaufmann Le rire des enfants © Chloé Kaufmann

Friches © Chloé Kaufmann Friches © Chloé Kaufmann

Vue sur mer Vue sur mer

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.