CORONAVIRUS : LE CAS HAMED BAKAYOKO SUR FOND DE CANDIDATURE PRÉSIDENTIELLE.

Le malin Hamed Bakayoko vient de s’attribuer une maladie imaginaire pour damer le pion à son rival Amadou Gon dans la bataille de succession qui les oppose en vue de la présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire.L’un cherche le buzz, l’autre le charisme.

dcb1f432-5517-487f-9e00-8cafcab31cf5
1320026f-db21-4410-b9c0-15ab63ed83c7

adf6fa8c-c129-4b68-97da-fcaca7094cfd

 

 



CORONAVIRUS EN CÔTE D’IVOIRE : LE CAS HAMED BAKAYOKO SUR FOND DE CANDIDATURE PRÉSIDENTIELLE.

En raison de la SEMI-VÉRITÉ d’Hamed Bakayoko et sa VRAIE-FAUSSE maladie, j’ai décidé de faire une enquête rapide auprès de son entourage.
Je vous avais déjà révélé qu’il y avait une grosse contamination de l’élite ivoirienne, notamment au sein du gouvernement. Mais face à l’incrédulité des uns et des autres, j’ai cessé de mettre à jour cette liste.
Alors, je vous le redis et je signe, toutes les personnalités qui ont été inscrites sur ma liste ont été effectivement malades du Covid-19, y compris la Première dame. Le sort des riches et celui des pauvres n’est pas le même en Côte d’Ivoire et vous le savez.

Le Premier ministre a été évacué au Maroc en raison de sa santé fragile pour y recevoir les meilleurs soins.
Quant à la Première dame et son époux de Président, ils sont restés à Abidjan. Dans leurs cas, ce sont les médecins marocains qui se sont déplacés pour venir les soigner en Côte d’Ivoire. Les médecins marocains seraient réputés efficaces. Ils ont été traités avec le protocole de soins du Docteur Didier Raoult, dont je vous ai déjà parlé. Le couple présidentiel, notamment la Première dame a été soignée et bien soignée. Leur déplacement à Assinie était la suite logique de leur convalescence, car dit-on, même les éléments de sécurité n’avaient pas accès à un périmètre de sécurité comme à l’accoutumée. Vous pouvez le vérifier. Durant tout le temps de leur séjour à Assinie, les éléments de sécurité étaient interdits d’approcher et ils n’ont pu apercevoir le Président Ouattara qu’une fois et de loin. Par contre, la Première dame, elle, n’a jamais dépassé le salon de leur résidence.
Quant au PM Gon soigné au Maroc, il en est revenu et continue son traitement avec ses médecins marocains.
Le rusé Hamed Bakayoko, quand il a vu le tollé soulevé par le manque de transparence et l’approximation de la communication du PM Gon, a décidé de faire différemment. Hamed Bakayoko y a vu une grosse opportunité pour damer le pion à Gon. N’oublions pas que les deux comparses se livrent une guerre morbide pour la candidature à l’élection présidentielle de 2020. Sinon, pourquoi aller faire un test de dépistage quand on ne présente aucun symptôme, en plus un dimanche ? Rien que pour le plaisir ? Il y a bien une contradiction ici.

Hamed Bakayoko est ambitieux, très ambitieux et futé. On dit de lui qu’il est comme un bulldozer, car il ne recule devant rien. Lorsque je vous ai révélé l’affaire du marabout malien d’Hambak, je vous avais dit qu’il était ambitieux. Vous le savez bien, un arriviste ne peut se limiter à une seule option ! Aussi, Hambak a-t-il plusieurs cordes à son arc présidentiel.

Il est le Grand maître de l’une des plus importantes obédiences de la franc-maçonnerie en Côte d’Ivoire, la GLCI, ce qui lui donne le carnet d’adresses dont il a besoin. Il se déclare quelquefois Aladji, ce qui lui ouvre aussi la communauté musulmane et enfin, il a ses marabouts qu’il consulte constamment. Hamed Bakayoko ne peut se contenter que de son seul marabout malien , voyons !

Alors, dans la perpective de sa candidature pour le compte du RHDP en lieu et place de Gon, Hambak a engagé un cabinet français de conseils en communication, ça, je vous l’avais dit il y a bien longtemps. Je vous avais dit aussi qu’il avait pris pour modèle le couple Barack et Michele Obama. Lui qui est grand et beau comme Obama, à ses propres dires. Et son épouse, la tendre Yolande Bakayoko est avocate comme Michele Obama. Il fallait bien trouver des points de similitude ! Pour les éternels Saint-Thomas, je vous donne rendez-vous sur le compte Instagram du Ministre pour voir les shootings réguliers qu’il fait avec son épouse en adoptant parfaitement les mêmes positions et postures que le couple Obama. Eh l’homme noir ! Chacun n’est-il pas unique en ce monde ?

Venons en à la déclaration de la positivité au Covid-19 faite par le Ministre Hamed Bakayoko. Quand le communiqué est apparu, j’ai appelé certains de ses proches qui en étaient les premiers surpris et croyaient à un poisson d’avril. Il m’a fallu leur envoyer une copie du communiqué du Ministre pour qu’ils commencent à me prendre au sérieux. Mais avant, ils ont parlé, un peu trop même, voulant justement me rassurer. Ils ont révélé que la nuit du samedi, ils étaient en compagnie du Ministre qui se portait comme un charme et ils s’étaient même offert une bonne séance de beuverie, où le champagne coulait à flots, jusqu’aux petites heures de la matinée, dans sa boîte de nuit personnelle, sise dans sa résidence de la Riviera. Et voilà ce que faisait notre grand malade du lundi : la bamboula !

Chers lecteurs, la réalité et la vérité sont que la déclaration de contamination du Ministre Hamed Bakayoko fait suite aux conseils de son cabinet de communication qui a fait un copier-coller de la situation réelle d’Angela Merkel, la Chancelière allemande. Vous savez Hambak ne sait pas inventer ni créer. En revanche, il excelle dans l’imitation. Il sait bien copier.

En plus, cette déclaration se fait sur le fond larvé de la grande bataille de succession entre les comparses Amadou Gon et Hamed Bakayoko. Il s’agit de mesurer la popularité de l’un et de l’autre avec en ligne de mire, la candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2020. D’un coté, un Hamed Bakayoko transparent comme l’a réclamé son frère-ennemi Guillaume Soro et de l’autre, le faux et obscurantiste Amadou Gon qui fait étalage de son opacité et a ainsi perdu la confiance des Ivoiriens.

Ce cabinet, après un brainstorming, a conclu que pour prendre l’avantage sur son désormais rival Amadou Gon, il fallait une action d’éclat en se montrant transparent. Hamed Bakayoko a cependant émis une réserve arguant que la totale transparence ne marchait pas en Afrique comme en Europe. Genre, les Africains ne sont pas encore mûrs pour la transparence. La poire a donc été coupée en deux pour avoir un compromis.
À force de réflexion, Hambak a accepté de faire exactement le même coup qu’Angela Merkel (ils sont allés chercher loin, hein). En effet, après avoir été confinée, la Chancelière allemande, qui était en chute libre dans les sondages, est ressortie populaire et aimée des Allemands. Mais, lisez plutôt comme preuve l’article du quotidien français Le Parisien qui écrit :

« La chancelière connaît un regain de popularité depuis le début de l'épidémie auprès des Allemands, satisfaits de sa bonne gestion de la crise, dans un pays où le taux de mortalité est inférieur à ses voisins européens (...) ».

Tel est l’espoir secret d’Hamed Bakayoko. Gagner en popularité et faire oublier que son fils était un de ces privilégiés qui sont rentrés en Côte d’Ivoire et qui n’ont jamais été confinés, alors qu’ils étaient à risque de propager le coronavirus. Fait gravissime qui, s’il c’était produit en Allemagne, aurait valu la démission dudit Ministre. Ici en Côte d’Ivoire, que nenni ! Cela vaudrait apparemment d’être Président de la République !

Comme vous le voyez, la bataille entre les comparses Hambak versus Gon prend de l’ampleur et un nouveau tournant. Le mercure grimpe. Surtout que le marabout malien d’Hamed Bakayoko n’a pas encore dit son dernier mot !

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.