ALASSANE OUATTARA CRÉE DE NOUVEAUX POSTES MINISTÉRIELS

POUR RECYCLER LES CACIQUES DU RDR, ALASSANE OUATTARA CRÉE DE NOUVEAUX POSTES MINISTÉRIELS Alassane Ouattara n’en a pas fini avec la supercherie et les arnaques. Confronté à la fronde des caciques du RDR, il a entrepris, le moment de choc passé avec leur éviction du gouvernement, d'amadouer les limogés,

Ally Coulibaly révolté.

Dosso Moussa réclame la mort de Guillaume Soro.

Alassane Ouattara n’en a pas fini avec la supercherie et les arnaques. Confronté à la fronde des caciques du RDR, il a entrepris, le moment de choc passé avec leur éviction du gouvernement, d'amadouer les limogés, afin qu'ils n'aillent pas grossir les rangs de l'opposition. Il a donc chargé son jeune frère, Téné Birahima Ouattara dit La Fiole, de les blaguer. Alors, ce dernier leur a annoncé que le chef de l'État avait décidé de créer de nouveaux postes de ministres-gouverneurs pour cadeauter les rebuts du gouvernement.

Souvenez-vous que les nommés Ally Coulibaly, Cissé Bacongo, Konaté Sidiki, Gaoussou Touré, Albert Flindé, Dosso Moussa, etc. ont été éjectés comme des malpropres.

Chris Yapi vous informe que ces nouveaux postes devraient être créés pour venir grever le budget national. Comme démontré dans mon enquête intitulée « Les alentours de la formation du gouvernement - https://youtu.be/w2Xk4zKYtkk », les Ivoiriens se plaignent des gouvernements pléthoriques et budgétivores de celui qui leur avait promis de gouverner avec quinze (15) ministres. Il faut admettre que si Alassane Ouattara s’est décidé à créer ces ministères fantoches, c’est en partie à cause d'Ally Coulibaly qui s’est rebellé à la suite de son limogeage, en envoyant un email courroucé au Président, le traitant d’injuste et d’ingrat.

 

En effet, il ne comprenait pas qu’ayant fait la prison, l'exil et la traversée du désert avec Alassane Ouattara à Paris, qu’il soit limogé ainsi, sans ménagement, comme un sagouin ; là où le Président Ouattara appelait à la table d'honneur des parvenus comme Myss Belmonde Dogo, Koffi N’Guessan Lataille, Roger Adom et autres arrivistes dont Abdourahmane Cissé, bombardé Secrétaire général de la Présidence de la République. Alors, qu’eux, les fidèles, qui ont crapahuté à ses côtés, consentant tous les sacrifices, étaient rejetés comme des pouilleux et traités comme des mendiants. Ils sont les laissés-pour-compte d’un combat qu’ils ont embrassé depuis 1990. L’on note qu’aux côtés d’Alassane Ouattara aujourd’hui, ne siège quasiment aucun ancien du RDR, ceux-là même qui ont souffert le martyr, sacrifiant tout pour lui. Le comble pour Ally Coulibaly, c'est d'être remplacé par Kandia Camara, qui en plus a été élevée au grade de ministre d'État. C'était un pied de nez qu’Alassane Ouattara lui faisait.

En réaction, le Président s’est mis en colère contre lui et l’a traité de malhonnête. En substance, il a dit ne pas comprendre son comportement, après tout ce qu’il avait fait pour lui. Ne l'avait-il pas nommé ministre ? N'avait-il pas fait construire une maison pour lui ? Et Alassane Ouattara de déclarer qu’il était désormais sur une ligne de rupture avec son ancien ministre des Affaires étrangères. Dans cette affaire, l’on ne peut pas donner tort à Ally Coulibaly qui est tout de même un gardien du temple et sa frustration peut être compréhensible.

 

Par contre, l’attitude d’un des rebuts du gouvernement est totalement surprenante, particulièrement en ce mois de carême musulman. Il s’agit de l’ancien Ministre Moussa Dosso, issu de la rébellion de Guillaume Soro.

 

En effet, après sa grosse humiliation aux législatives, où il a été proprement battu par un indépendant, il a encore eu à subir l’affreuse honte de son limogeage. Accablé, il a préféré comme un pleutre, aller s’agenouiller chez Téné Birahima Ouattara dit La Fiole pour le supplier, en pleurant de toutes ses larmes, afin d'avoir un maroquin pour lui après son limogeage du gouvernement. Il lui a juré fidélité et au passage, il ne manqua pas de dire tout le mal qu’il pense de Guillaume Soro. Il clama même que son souhait aurait été de voir celui-ci périr à la place d’Hamed Bakayoko. Après tant de médisance, Téné Birahima Ouattara lui a promis de plaider sa cause auprès de son grand frère. Ce qui fut fait. En retour, il a reçu l'assurance d'être nommé ministre-gouverneur.

 

Les observateurs sont surpris de ces obséquiosités de Moussa Dosso, alors que le Président Ouattara n’en demandait pas autant. Pour s'assurer que La Fiole tiendrait parole, le Ministre Dosso est allé nuitamment solliciter les services des marabouts d’un village dont nous tairons le nom volontairement. Si le ministre est sûr de lui-même, qu’il nous porte démenti. Nous fournirons non seulement le nom du village, mais le montant d’argent qu’il a remis à ces devins, leur demandant de tout faire pour que Téné Birahima soit le prochain président de Côte d’Ivoire. Il a demandé à ce que La Fiole soit toujours écouté par le Président Ouattara, que celui-ci le nomme ministre-gouverneur comme Photocopie le lui avait promis. Il a également demandé, et cela est incompréhensible, que les vieux fassent tout pour mettre Guillaume Soro sous l'éteignoir, afin qu'il ne puisse jamais affronter victorieusement Téné Birahima Ouattara et son frère. C’est infâme, venant d’un musulman comme Dosso Moussa.

Pourtant, en ce saint mois du jeûne musulman, il est recommandé de faire du bien autour de nous. Qu’il demande aux marabouts de prier pour qu’il soit nommé n’est pas condamnable, mais en revanche ce qui l’est, c’est de demander des prières pour que l’étoile de son prochain soit éteinte à jamais. La duplicité de Dosso Moussa vis-à-vis de Guillaume Soro a fini par être découverte par son entourage, lui que Guillaume Soro avait bombardé grand argentier des Forces Nouvelles et qui jurait fidélité à son mentor d’alors ; clamant qu’il lui devait tout, que ce soit son ascension au sein des gouvernements successifs ou son évolution politique depuis 2002.

 

En ce saint mois de carême, s’il est vrai qu’Allah récompense les justes, les personnes qui ne sont pas ingrates et qui se repentent sincèrement de leurs péchés, alors, lui, qui est le Grand Miséricordieux, sera seul juge des actes des uns et des autres. Dieu sait être Juste. Voici donc l'attitude de gens qui ont bu aux mamelles de la République et qui sont prêts à tout pour rester toujours accrochés à leurs postes ; y compris à renier leurs anciennes amitiés. Quelle honte ! Ne dit-on pas que qui a trahi trahira ?

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

 

 

Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci :

 

- GOUVERNEMENT PATRICK ACHI : LES ALENTOURS DE LA FORMATION DU GOUVERNEMENT - https://youtu.be/w2Xk4zKYtkk

 

- QUI SONT LES NOUVEAUX MINISTRES DU GOUVERNEMENT ACHI 1 ? - https://youtu.be/EbBbhkoSJBk

 

- LA QUOTIDIENNE TWITTER DE CHRIS YAPI : 6 AVRIL 2021 - https://youtu.be/6v07nuUcNyo

 

- LA QUOTIDIENNE TWITTER DE CHRIS YAPI : 5 AVRIL 2021 - https://youtu.be/TN4wWuiZdv0

 

- SUCCESSION AU SOMMET DE L’ÉTAT : VOICI CEUX QU’ADO VEUT NOMMER POUR RÉÉQUILIBRER SON POUVOIR - https://youtu.be/bwpQEtpyidI

 

- LE TRIO QUI TIENT EN OTAGE LES 26 MILLIONS D’HABITANTS DE LA CÔTE D’IVOIRE.

PARTIE 1 : ALASSANE ET DOMINIQUE OUATTARA, LES BONNIE ET CLYDE IVOIRIENS - https://youtu.be/HS4fKDHBIIE

PARTIE 2 : TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/mrTQHAxV1Do

 

- VERSION FRANÇAISE : LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/86-tC9qQYNQ

 

- VERSION BAMBARA : LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/eJ5M_w57QkM

 

- VERSION FRANÇAISE : BATAILLE DE SUCCESSION À ALASSANE OUATTARA : HAMED BAKAYOKO MORT, PHOTOCOPIE EN ROUTE POUR LA PRÉSIDENCE - https://youtu.be/prNbMx4uZhg

 

- VERSION BAMBARA : BATAILLE DE SUCCESSION À ALASSANE OUATTARA : HAMED BAKAYOKO MORT, PHOTOCOPIE EN ROUTE POUR LA PRÉSIDENCE - https://youtu.be/Ug4UznU4pzQ

POUR RECYCLER LES CACIQUES DU RDR, ALASSANE OUATTARA CRÉE DE NOUVEAUX POSTES MINISTÉRIELS.

 

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV Officiel : https://youtu.be/RUK65Q8Mico

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.