LA VÉRITÉ SUR LA RENCONTRE ENTRE LE DG DE LA POLICE ET LA DÉLÉGATION DU FPI-GOR

AFFAIRE DAMANA PICKASS : LA VÉRITÉ SUR LA RENCONTRE ENTRE LE DG DE LA POLICE ET LA DÉLÉGATION DU FPI-GOR Que les choses soient claires. Alassane Ouattara n’est pas content. Il est agacé et en colère contre son ministre chargé de la Réconciliation et contre Damana Pickass. Il n’a pas du tout apprécié le discours de ce dernier tenu il y a

Que les choses soient claires. Alassane Ouattara n’est pas content. Il est agacé et en colère contre son ministre chargé de la Réconciliation et contre Damana Pickass. Il n’a pas du tout apprécié le discours de ce dernier tenu il y a quelques jours, après son retour d’exil. Il déclarait publiquement que ce sont des étrangers qui avaient attaqué la Côte d’Ivoire et que Laurent Gbagbo avait gagné la présidentielle de 2010.

Pis, Damana Pickass a laissé entendre que le Président Gbagbo avait échappé à un empoisonnement pendant sa détention à Korhogo avant d’être déporté à la CPI.

 

De tels propos ont déclenché la colère d’Alassane Ouattara qui a dit son courroux à son jeune frère Téné Birahima Ouattara dit La Fiole. Déjà, le chef de l’État était agacé par le fait qu’aucun des GOR rentré d’exil ne l’ait remercié publiquement pour ce geste d’apaisement, ni évoqué sa magnanimité légendaire. Pour lui, c’était un manque de respect, de considération et une ingratitude flagrante. L’insinuation faite par Damana Pickass par rapport aux étrangers incluait deux choses : soit Alassane Ouattara était lui-même un étranger, soit, à tout le moins, il avait recruté des étrangers pour attaquer la Côte d’Ivoire. Cependant, dans l’environnement du troisième mandat, cela est considéré comme un propos plus que séditieux, qui peut donner lieu à des poursuites pour atteinte à la sûreté de l’État.

Ensuite, le fait que Damana Pickass ait déclaré que malgré les fraudes massives en 2010, c’est bel et bien Laurent Gbagbo qui a gagné la présidentielle, est un casus belli, car cela voudrait dire que le FPI ne le reconnait pas, lui Alassane Ouattara, comme président de la République. Cela sous-entend que Damana Pickass appelle à l’insurrection contre un usurpateur qui occupe le palais présidentiel sans en avoir le droit.

Le troisième propos selon lequel Laurent Gbagbo a échappé à un empoisonnement pendant sa détention à Korhogo équivaut à affirmer qu’Alassane Ouattara est un empoisonneur et cela est un crime de lèse-majesté qui doit être châtié à sa juste mesure.

 

Photocopie dit La Fiole, qui a été copieusement réprimandé par le chef de l’État a, à son tour, appelé Kouadio Konan Bertin dit KKB, le Ministre de la Réconciliation nationale pour le menacer et le mettre en garde. À l’origine, il était question de mettre aux arrêts Damana Adia Médard alias Pickass pour qu’il réponde de ses actes. Il a fallu tout le tact et le talent de négociateur de KKB pour lui éviter cette mésaventure. Ce qu’il faut savoir, c’est que KKB a été au centre de ce retour au pays des GOR d’Accra. Il y a engagé son temps et sa réputation. Il a vite compris que suite au dérapage verbal de Damana Pickass, il jouait sa carrière. Il a eu l’intelligence de demander la clémence du Président via son frère Téné Birahima Ouattara et a juré à la place des GOR que pareil outrage verbal ne se reproduirait plus jamais. Saisissant l’opportunité, il a proposé à La Fiole de conduire lui-même une délégation de FPI comprenant Damana Pickass, afin de venir présenter des excuses et demander pardon au chef de l’État pour ces propos séditieux et déplacés.

 

Toutefois, Photocopie leur suggéra d’aller voir le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Général Vagondo Diomandé. Ainsi, il fut décidé que la délégation se rendrait au cabinet du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité pour aller officiellement le remercier des dispositions sécuritaires qui avaient été prises pour leur retour. Mais officieusement, il s’agissait d’aller faire amende honorable devant lui. Chris Yapi demande qu’un démenti soit apporté à ce propos.

Téné Birahima Ouattara dit La Fiole a fait un compte-rendu de la proposition de demande de pardon du ministre de la Réconciliation au chef de l’État via le ministre de l’Intérieur. Mais, Alassane Ouattara a catégoriquement refusé que le Général Vagondo soit l’interlocuteur des FPI-GOR, car ce serait leur faire trop d’honneur.

 

En définitive, iI a donc été décidé que ce serait le Directeur Général de la Police, le Général Yousouf Kouyaté, qui serait commis à la tâche de les recevoir, avec pour recommandations de donner de fermes conseils à Damana Pickass. Ce qui fut fait. Les GOR ont donc demandé pardon et promis que Damana Pickass ne serait plus coupable de pareils outrages langagiers. En retour, le Général Youssouf Kouyaté mit sévèrement en garde l’ancien exilé contre une éventuelle récidive.

Chris Yapi tient cependant à conseiller la prudence aux FPI-GOR. Un piège leur est tendu. Ce n’est pas de gaité de cœur qu’Alassane Ouattara les laisse entrer au pays. Il y est contraint. Il fait bon cœur contre mauvaise fortune. Il maintiendra, autant que faire se peut, l’épée de Damoclès sur leurs têtes. Pour lui, tout est clair. Les GOR doivent rentrer en Côte d’Ivoire à ses conditions, à savoir, fermer leurs bouches. Aucune critique du régime ne sera tolérée à défaut de déclarer leur alliance avec le RHDP.

 

D’ailleurs, il se murmure dans le milieu des sécurocrates du Palais que des arrestations se feront. Mais, le piège c’est de laisser rentrer Laurent Gbagbo d’abord, avant toute arrestation dans les rangs des Gbagboïstes. Une quelconque arrestation maintenant compromettrait le retour de l’ancien chef d’État et mettrait à nouveau la pression sur l’actuel président, qui serait alors perçu comme un menteur indécrottable qui n’a aucune considération pour la parole présidentielle. Cela ternirait l’image de grand réconciliateur devant l’Éternel qu’Alassane Ouattara veut se donner maintenant.

Mais au-dessus de tout, il a conclu qu’il vaut mieux pour lui avoir Laurent Gbagbo sous la main pour mieux le surveiller et le contrôler, plutôt que de le laisser libre dans la nature. Il laissera donc rentrer le Président Gbagbo et Blé Goudé, et c’est en leur présence que les éventuels perturbateurs seront mis aux arrêts. Cela montrera aux uns et aux autres que c’est bel et bien Alassane Ouattara et Alassane Ouattara seul, qui est à la barre.

 

En effet, arrêter ses proches devant Laurent Gbagbo sans qu’il puisse empêcher cela, devrait contribuer à diminuer son aura et montrer qu’il n’est plus rien. Cela permettra également de mettre au pas le FPI-GOR qui depuis quelques semaines, se sent pousser des ailes après l’acquittement de leur mentor par la CPI.

Alassane Ouattara n’entend pas se laisser dicter quoique ce soit ! C’est lui le chef et personne d’autre. Il a même instruit que le retour du Président Gbagbo au pays se fasse dans le plus grand calme et sans clameur aucune. Mais, le temps nous dira. Ne dit-on pas que c’est Dieu qui a le dernier mot !

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

 

 

Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci :

 

- RETOUR DE LAURENT GBAGBO EN CÔTE D’IVOIRE : L’ATTRAPE-NIGAUD D’ALASSANE DRAMANE OUATTARA - https://youtu.be/kUeurKdkkX4

 

- PRÉTENDU COUP D’ÉTAT DES PRO-GBAGBO : ALASSANE OUATTARA EXIGE LA POURSUITE DES ARRESTATIONS - https://youtu.be/2b7_hiCYJcY

 

- L’ONG PROMEDIATION SE DISCRÉDITE GRAVEMENT EN CÔTE D’IVOIRE DANS UN FAUX COUP D’ÉTAT.

PARTIE 1 : EXPOSÉ DES FAITS ALLÉGUÉS PAR CETTE ONG - https://youtu.be/YdjeKw-Ps70

PARTIE 2 ET FIN : L’ANALYSE DE L’ATTAQUE DU CAMP MILITAIRE D’ABOBO-ANYAMA PAR L’ONG PROMEDIATION - https://youtu.be/zAPdGOXLdOk

 

- ATTAQUE DU CAMP D’ANYAMA : TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA SACRIFIE DES LIBÉRIENS POUR INCRIMINER GBAGBO - https://youtu.be/sBIHIzCdXUc

 

- RÉUNION SECRÈTE CHEZ ALASSANE OUATTARA APRÈS L'ACQUITTEMENT DE GBAGBO ET BLÉ GOUDÉ PAR LA CPI - https://youtu.be/5_W6AljLSq8

 

- ACQUITTEMENT DE LAURENT GBAGBO ET CHARLES BLÉ GOUDÉ PAR LA CPI : ALASSANE OUATTARA EST GROGGY - https://youtu.be/VxvpqBdel7M

 

- LA QUOTIDIENNE TWITTER DE CHRIS YAPI : 2 AVRIL 2021 - https://youtu.be/mVmS-HqXOE0

 

- VERSION BAMBARA - ALASSANE OUATTARA UTILISE LA CPI POUR RÉGLER SES COMPTES AVEC GBAGBO ET SORO - https://youtu.be/olnIFpgkVmI

 

- VERSION FRANÇAISE - ALASSANE OUATTARA UTILISE LA CPI POUR RÉGLER SES COMPTES AVEC GBAGBO ET SORO - https://youtu.be/kptaEpxTiyg

AFFAIRE DAMANA PICKASSA : LA VÉRITÉ SUR LA RENCONTRE ENTRE LE DG DE LA POLICE ET LA DÉLÉGATION DU FPI-GOR.

 

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV Officiel : https://youtu.be/hwyDS2GTbxo

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.