LE PLAN D’ALASSANE OUATTARA POUR CONTRAINDRE L’ARMÉE À SOUTENIR SON FRÈRE

TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA À LA DÉFENSE : LE PLAN D’ALASSANE OUATTARA POUR CONTRAINDRE L’ARMÉE À SOUTENIR SON FRÈRE Le décès du Premier ministre, Hamed Bakayoko, annoncé officiellement le 10 mars 2021, n'a pas laissé indifférents de nombreux Ivoiriens, qui reconnaissaient la générosité du Golden boy et qui, surtout voyaient en lui, la courroie de transmission

Le décès du Premier ministre, Hamed Bakayoko, annoncé officiellement le 10 mars 2021, n'a pas laissé indifférents de nombreux Ivoiriens, qui reconnaissaient la générosité du Golden boy et qui, surtout voyaient en lui, la courroie de transmission entre la vieille et la jeune génération au sein du RHDP. Cette perte a eu un goût plus amer pour les Ivoiriens, suite à la désignation de ses successeurs à la tête de ses deux fonctions ministérielles. Ce sont : Patrick Jérôme Achi, au poste de Premier ministre par intérim, aujourd’hui confirmé et Téné Birahima Ouattara, en tant qu’intérimaire à la tête du département de la Défense dont la confirmation est attendue d’ici quelques jours. Ces deux personnalités, nommées par Alassane Ouattara le 08 mars 2021, jour anniversaire de la naissance d’Hamed Bakayoko, encore vivant officiellement, mais cloué sur son lit d’hôpital, fut une preuve supplémentaire du manque de compassion et de sensibilité du natif de Sindou au Burkina Faso, pour ses semblables.

Catapulté à la tête de son ministère, le Ministre de la Défense par intérim n'a pas, à ce jour, osé prendre contact avec les autorités militaires, ne serait-ce que pour une première approche de mise en confiance des troupes. À titre d’exemple, le lundi 22 mars 2021, le ministère de la Défense, à l'instar de toutes les casernes et institutions militaires, arborait un éclat de propreté des grands jours, en vue de l’arrivée de son nouveau titulaire.

 

En effet, ce jour-là, le commandant du Groupement Ministériel des Moyens Généraux (GMMG), le Colonel Inza Fofana, avait ordonné à tout le personnel militaire d'être présent, pour une probable visite de prise de contact du nouveau ministre de la Défense dans leurs locaux. Malheureusement, ce dernier a brillé par son absence.

Téné Birahima Ouattara serait-il incapable de se hisser à la hauteur des ambitions tracées par son frère aîné ? Mystère et boule de gomme ! La seule et triste réalité qui s’impose à tous, est qu’il n'est qu'une coquille vide, parachutée par son frère à la tête de l’Armée ivoirienne. Le Président Ouattara qui veut en faire son successeur au sommet de l’État, sait que cela passe par une adhésion des militaires à ce projet. Il l’a donc placé à la tête du ministère de la Défense, afin qu’il s’assure du soutien des troupes dans son projet de prise du pouvoir monarchique.

 

Malheureusement, l’Armée ivoirienne apprécie peu ce projet de confiscation du pouvoir suprême par la famille Ouattara. Photocopie est un personnage rejeté par les militaires.

Premièrement, par son implication dans la création et l’entretien de milices privées, issues depuis 2010 des rangs du Commando invisible, qui défient régulièrement et impunément l’armée nationale. Deuxièmement, par sa responsabilité dans l’empoisonnement mortel de son prédécesseur, Hamed Bakayoko. Ce rejet de Photocopie par la troupe, inquiète au plus haut point son frère aîné. Alassane Ouattara est bien conscient que le soutien de l'Armée dont la confiance est en chute libre, est stratégique pour la stabilité de son régime. Il faut donc la contrôler et la surveiller de près.

 

Le Président Ouattara, qui connaissait l’ambition présidentielle du défunt Premier ministre-Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, n'avait aucune confiance en lui. En fait, il le soupçonnait même de préparer un projet de déstabilisation de l’État, avec le soutien d’une partie de l’Armée. Alassane Ouattara le faisait donc surveiller jour et nuit par les services de renseignement de Téné Birahima Ouattara. Hamed Bakayoko décédé, Alassane Ouattara ne veut plus commettre la même erreur. Plus question de confier les hommes en armes à quelqu’un en qui il n’a pas une confiance absolue. La seule personne qui répond à ce critère, hormis son épouse, est son petit frère. Il a donc décidé de lui confier les forces armées, pensant ainsi prendre une assurance contre les mutineries et les coups d’État.

Au passage, le Général Apalo Touré qui rêvait d’être le premier militaire à devenir ministre de la Défense en Côte d’Ivoire et qui pour cela, s’était sacrifié corps et âme pour maintenir le régime d’Alassane Ouattara au pouvoir pour un troisième mandat, a rangé son ambition au placard. Il se contentera de son nouveau titre de Général de corps d'armée.

Au-delà du contrôle étroit des soldats, l’accession du petit frère du Président à la tête des armées, lui permet également d’avoir la mainmise sur le budget de la Défense, qui est l’un des plus importants de l’État. Par l’intermédiaire de Téné Birahima Ouattara, ce sera aussi et surtout, l’occasion pour Alassane Ouattara d’avoir une main dans la gestion du Fonds de Prévoyance Militaire (FPM), puisque ce fonds est une véritable mine d’or.

 

En effet, avec les cotisations mensuelles obligatoires d’environ 100 000 soldats et gendarmes, le FPM engrange autour de 1.5 milliards de FCFA par mois pour assurer les prestations médicales des militaires et de leurs familles. Cette somme, hébergée à la Société Ivoirienne de Banque (SIB), a été d'une importance capitale lors de la crise électorale du 31 octobre 2020, puisqu’elle a été utilisée par le régime pour commander en urgence des engins de maintien de l'ordre, des blindés légers de type Mamba, qui ont servi à réprimer les manifestations pacifiques. Le Colonel Tanny Guy Christian, Directeur du FPM, suspecté d’être de sensibilité PDCI, sera dans l'obligation d’exécuter à la lettre les instructions du nouvel homme fort de son ministère de tutelle et de se tenir à carreaux.

 

Outre le contrôle des forces régulières et de la manne financière qu’elles génèrent, Téné Birahima Ouattara, dans sa stratégie, entend aussi renforcer et solidifier les milices privées qu'il a créées. Celles-ci sont gérées et dirigées par le commandant du GMMG, le Colonel Inza Fofana alias Grumman et par l’Unité de Lutte contre le Grand Banditisme (ULGB). Cette unité, qui échappe totalement à l’autorité du Chef d’État-Major Général des Armées (CEMAG), n’est en réalité que la couverture légale des miliciens de Photocopie. Avec son nouveau poste de Ministre de la Défense, le frère cadet du Président Ouattara, qui est également son successeur putatif à la tête de l’État, pourra équiper son armée privée en toute légalité et sur les deniers publics.

 

Forts du contrôle des hommes et du budget des armées, et de surcroît avec l’appui d’une milice qui leur a juré fidélité et obéissance, les frères Ouattara suivent un schéma stratégique rigoureux, afin de se transmettre le pouvoir suprême de la monarchie qu’ils souhaitent instituée. Les Ivoiriens, comme d’habitude, voient ce plan se dérouler sous leurs yeux, mais restent passifs, se contentant de grogner dans leurs salons. Reste à savoir si les militaires, qui rejettent déjà Téné Birahima Ouattara, resteront eux aussi passifs, face à la mise sous tutelle familiale de leur institution républicaine.

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

 

 

Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci :

- LA QUOTIDIENNE TWITTER DE CHRIS YAPI : 1ER AVRIL 2021 - https://youtu.be/e6eplL4PwiI

 

- VERSION FRANÇAISE - ALASSANE OUATTARA UTILISE LA CPI POUR RÉGLER SES COMPTES AVEC GBAGBO ET SORO - https://youtu.be/kptaEpxTiyg

 

- VERSION MALINKÉ - ALASSANE OUATTARA UTILISE LA CPI POUR RÉGLER SES COMPTES AVEC GBAGBO ET SORO - https://youtu.be/olnIFpgkVmI

 

- LA QUOTIDIENNE TWITTER DE CHRIS YAPI : 22 MARS 2021 - https://youtu.be/hRuSmg7MIg0

 

- VERSION FRANÇAISE - LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/86-tC9qQYNQ

 

- VERSION MALINKÉ - LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/eJ5M_w57QkM

 

- VERSION FRANÇAISE - ENQUÊTE EN CÔTE D’IVOIRE : VOICI LES HOMMES VISÉS PAR LA CPI - https://youtu.be/eMp4hFUjkgo

 

- VERSION MALINKÉ - ENQUÊTE EN CÔTE D’IVOIRE : VOICI LES HOMMES VISÉS PAR LA CPI - https://youtu.be/oR1fbITT5mU

 

- NOMINATION DE PHOTOCOPIE AU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE : DES SERVICES SECRETS OCCIDENTAUX CRAIGNENT DES TROUBLES DANS L’ARMÉE - https://youtu.be/spaOLxz271I

 

- VERSION FRANÇAISE - BATAILLE DE SUCCESSION À ALASSANE OUATTARA : HAMED BAKAYOKO MORT, PHOTOCOPIE EN ROUTE POUR LA PRÉSIDENCE - https://youtu.be/prNbMx4uZhg

 

- HAMED BAKAYOKO VICTIME DE SON AMBITION PRÉSIDENTIELLE - https://youtu.be/DNa0K72mm8s

 

- VERSION MALINKÉ - BATAILLE DE SUCCESSION À ALASSANE OUATTARA : HAMED BAKAYOKO MORT, PHOTOCOPIE EN ROUTE POUR LA PRÉSIDENCE - https://youtu.be/Ug4UznU4pzQ

 

- SONDAGE INQUIÉTANT POUR ALASSANE OUATTARA : L’ARMÉE REJETTE TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/uXZL1lmgODI

TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA À LA DÉFENSE : LE PLAN D’ALASSANE OUATTARA POUR CONTRAINDRE L’ARMÉE À SOUTENIR SON FRÈRE.

 

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV Officiel : https://youtu.be/LqtJz8iOObE

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.