VOICI CEUX QU’ALASSANE OUATTARA VEUT NOMMER POUR RÉÉQUILIBRER SON POUVOIR

SCHÉMA DE SUCCESSION AU SOMMET DE L’ÉTAT : VOICI CEUX QU’ALASSANE OUATTARA VEUT NOMMER POUR RÉÉQUILIBRER SON POUVOIR Alassane Ouattara ne sait plus où donner de la tête. Après la mort tragique d’Amadou Gon-Coulibaly dans le bureau présidentiel et l’élimination d’Hamed Bakayoko, il n’a plus grand

Alassane Ouattara ne sait plus où donner de la tête. Après la mort tragique d’Amadou Gon-Coulibaly dans le bureau présidentiel et l’élimination d’Hamed Bakayoko, il n’a plus grand monde pour tenir son parti et son gouvernement. Il est désormais encerclé par des anciens militants du PDCI, qui peu à peu, sont en train de prendre le contrôle du gouvernement et de l’État.

 

Ainsi, au palais présidentiel, ses plus proches collaborateurs sont Patrick Achi et Claude-Issac Dé, transfuges du PDCI-RDA. Avec le départ de Patrick Achi pour occuper la Primature, Alassane Ouattara a à cœur de renforcer la position de son parti au sommet de l’État. Il ne veut plus dépendre uniquement des anciens du PDCI, parce qu’il sait qu’on ne peut jamais faire confiance à des traîtres. Qui a trahi, trahira dit l’adage.

De plus, il veut protéger son frère cadet qu’il préserve pour sa succession. Pour cela, il lui faut trouver des fusibles qu’il usera pendant la première partie de son mandat présidentiel. Dans la seconde moitié, il fera monter en puissance son frère Photocopie, afin de le rendre incontournable. Mais, les cartes se sont brouillées entre ses mains.

Au départ, il voulait nommer son frère Téné Birahima Ouattara comme Vice-président de la République, mais ce schéma a été rapidement abandonné. Alassane Ouattara a craint un soulèvement populaire, si cette décision venait à être prise. Il lui fallait donc trouver un remplaçant. Quelqu’un qui soit suffisamment proche de lui pour lui obéir et ne jamais le contester, mais également qui ne puisse jamais être habité par la tentation de concurrencer Téné Birahima Ouattara, dans la succession au fauteuil présidentiel.

 

Et un nom revient de façon récurrente, celui d’Adama Toungara, actuel Médiateur de la République. Ce dernier serait pressenti pour la vice-présidence, sauf changement de dernière heure. Chris Yapi continue d’aller à la pêche aux informations afin de s’assurer que cette info est vraie. Adama Toungara est le choix idéal selon Alassane Ouattara. Il est issu du RDR, donc il viendra contrebalancer le poids des PDCI qui commencent à devenir trop nombreux à la Présidence et qui font beaucoup de zèle au RHDP. Alassane Ouattara et lui se connaissent depuis au moins 30 ans et ont connu les difficultés de la vie d’opposants, ensemble. Il ne viendra jamais à l’idée d’Adama Toungara de contredire, ne serait-ce qu’en pensée, Alassane Ouattara.

Ensuite, il n’est plus de la prime jeunesse. Il a 78 ans cette année, le même âge que le Président Ouattara, à six mois près. Il est donc trop vieux pour prétendre briguer la présidence de la République et devenir de ce fait, un concurrent de Téné Birahima Ouattara. Il sera un Vice-Président doux et obéissant.

 

À côté d’Adama Toungara, il a nommé Abdourahmane Cissé comme Secrétaire Général de la Présidence, en remplacement de Patrick Achi, en lieu et place de Claude-Isaac Dé, qui était l’adjoint de Patrick Achi. Le Ministre Cissé viendra renforcer le poids des RDR au palais. Mais, la réforme d’Alassane Ouattara ne s’arrêtera pas là. Il vise aussi la présidence de l’Assemblée nationale.

 

En effet, le chef de l’État ambitionne de remplacer Amadou Soumahoro, malade et de plus en plus inapte au service. Son choix s’était porté sur le Ministre Koné Kafana, actuel Ministre auprès du Président de la République, chargé des relations avec les institutions républicaines et Maire de Yopougon. Malheureusement, Koné Kafana a été battu lors des dernières législatives à Yopougon par la liste EDS. Il ne siégera donc pas au parlement et se voit de fait, mis à l’écart de la course au perchoir. Alassane Ouattara ne voulant plus d’Amadou Soumahoro, Adama Bictogo a exigé que lui soit donné l’Assemblée nationale, en guise de récompense pour son immense dévouement en tant que Directeur exécutif du RHDP. Il revendique à son actif l’écrasante victoire du RHDP aux dernières législatives.

 

Le parti présidentiel avait en effet infligé une lourde correction aux partis membres de l’opposition, qui avaient décidé de prendre part à cette élection, en dépit de la machinerie de fraude électorale qui avait été mise en place par le pouvoir et la CEI. Adama Bictogo voulait d’abord la Primature, mais à défaut de l’avoir, il ne veut rien de moins que la présidence de l’Assemblée nationale. Le Président Ouattara était tenté de la lui donner, mais il y avait un hic : Amadou Soumahoro.

 

Malgré son cancer avancé de la prostate, Amadou Soumahoro dit Tchomba ne voulait pas lâcher son tabouret. Il fit des pieds et des mains pour se faire recevoir par Alassane Ouattara. Alternant larmes et supplications, il lui demanda de ne pas l’humilier en lui retirant son tabouret de Président de l’Assemblée nationale. Il expliqua qu’après la mort d’Hamed Bakayoko, le seul Koyaka qui détenait encore un poste important au sein de l’État, c’était lui. Et que son remplacement pourrait être perçu comme une manœuvre contre le peuple koyaka, surtout que lui, Tchomba, a été, en tout temps et en tous lieux, fidèle et loyal à Alassane Ouattara. N’était-il pas le dernier rescapé des membres fondateurs du RDR qui lui soient restés fidèles ? Face à cet argumentaire, il faut l’avouer, le chef de l’État était gêné aux entournures. Il ne veut pas de Tchomba, parce que son état de santé n’est pas très bon. Il a reçu des informations précises sur l’état d’avancement du cancer dont souffre le Président de l’Assemblée nationale et elles ne sont pas encourageantes. Pire, elles sont même alarmantes.  

Mais, il lui est difficile politiquement de le limoger. Il a donc décidé de couper la poire en deux : Amadou Soumahoro sera reconduit à son poste à la tête de l’Assemblée nationale et Adama Bictogo sera le premier des vice-présidents. Ainsi, en cas d’incapacité due à la maladie ou à un décès, Adama Bictogo deviendra automatiquement le Président de l’Assemblée nationale.

 

Enfin, s’il advenait qu’Adama Toungara soit nommé au poste de Vice-président de la République, il est prévu qu’il soit remplacé à la tête de la Médiature par un militant ou une militante 100% RHDP-RDR. Tous ces gens nommés iront au charbon, pendant que Téné Birahima Ouattara attendra patiemment son heure, sa fiole de poison dans sa poche. Ainsi, va la République sous Alassane Ouattara.

 

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

 

 

Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci :

 

 

- VERSION FRANÇAISE - LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/86-tC9qQYNQ

 

- VERSION MALINKÉ - LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/eJ5M_w57QkM

 

- NOMINATION DE PHOTOCOPIE AU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE : DES SERVICES SECRETS OCCIDENTAUX CRAIGNENT DES TROUBLES DANS L’ARMÉE - https://youtu.be/spaOLxz271I

 

- VERSION FRANÇAISE - BATAILLE DE SUCCESSION À ALASSANE OUATTARA : HAMED BAKAYOKO MORT, PHOTOCOPIE EN ROUTE POUR LA PRÉSIDENCE - https://youtu.be/prNbMx4uZhg

 

- VERSION MALINKÉ - BATAILLE DE SUCCESSION À ALASSANE OUATTARA : HAMED BAKAYOKO MORT, PHOTOCOPIE EN ROUTE POUR LA PRÉSIDENCE - https://youtu.be/Ug4UznU4pzQ

 

- SONDAGE INQUIÉTANT POUR ALASSANE OUATTARA : L’ARMÉE REJETTE TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/uXZL1lmgODI

 

- HAMED BAKAYOKO VICTIME DE SON AMBITION PRÉSIDENTIELLE - https://youtu.be/DNa0K72mm8s

 

- QUE NE FERAIT-ON PAS POUR UN TABOURET AU RHDP ? - https://youtu.be/ZFKjpmaEBbc

 

- AMADOU SOUMAHORO RECHUTE ET EST EN ROUTE POUR LA TURQUIE - https://youtu.be/asulc2NzRaQ

 

- AMADOU SOUMAHORO FUIT POUR ALLER SE SOIGNER EN FRANCE - https://youtu.be/uj3CpZzGTKs

 

- LES SENTENCES DU RÎTE GUÈLÈDÈ DE KÉTOU (BÉNIN) : AMADOU SOUMAHORO, LA PREMIÈRE VICTIME ? - https://youtu.be/jRJWpbbgaDY

SCHÉMA DE SUCCESSION AU SOMMET DE L’ÉTAT : VOICI CEUX QU’ALASSANE OUATTARA VEUT NOMMER POUR RÉÉQUILIBRER SON POUVOIR.

 

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV Officiel : https://youtu.be/bwpQEtpyidI

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.