HAMED BAKAYOKO EMPOISONNÉ : LE SALE QUART D’HEURE D’AWAZA BAKAYOKO

Le dangereux sacrificateur Awaza Bakayoko a été démasqué par une des enquêtes de Chris Yapi, comme étant l’un des mystiques attitrés du Premier ministre Hamed Bakayoko. Depuis les différentes révélations sur le personnage, passé le moment de la colère, le sieur Awaza...

img-20210222-wa0000

Le dangereux sacrificateur Awaza Bakayoko a été démasqué par une des enquêtes de Chris Yapi, comme étant l’un des mystiques attitrés du Premier ministre Hamed Bakayoko. Depuis les différentes révélations sur le personnage, passé le moment de la colère, le sieur Awaza Bakayoko s’est accommodé, voire complu de la situation et de son nouveau statut. Il faut même dire que les populations de Séguéla ont commencé, pour certaines, à le craindre et pour d’autres, à lui vouer un culte. Nulle réunion ne pouvait se tenir sans sa présence et nulle réunion ne pouvait se conclure sans son avis. Rendu célèbre dans la région par nos enquêtes et ses succès supposés, c’est naturellement que de nombreux DG et PCA sollicitaient de lui, un destin meilleur.

 

Awaza connu la consécration lorsque sa prédiction sur le décès du Premier ministre Amadou Gon-Coulibaly se réalisa le 8 juillet 2020. Rappelez-vous qu’il avait affirmé : « Que le tonnerre gronde. Que les éclairs déchirent le ciel. Hamed sera Président, sauf si nos ancêtres, les Bakayoko ne viennent pas de Koro ! Jamais Gon ne passera l’été ! »

Depuis lors, le sacrificateur était non seulement redouté, mais bien plus vénéré. Les populations se réjouissaient et étaient confiantes en sa capacité à protéger l’intégrité physique de son poulain. Mieux, à lui ouvrir les portes grandes pour son ascension irrésistible à la Présidence de la République. À Séguéla tout le monde se prit à rêver au fabuleux destin du fils prodige. Et telle était la croyance de tous les suiveurs et autres soutiens du Premier ministre Hamed Bakayoko.

 

Quand en ce mois de janvier 2021, Hambak fut en proie à quelques curieux malaises, naturellement, il fit appel à son mystique attitré pour quelques potions magiques, en vue de se revitaliser. Awaza Bakayoko insista lui-même pour lui apporter, en personne, les fameuses décoctions qui devraient le guérir, en vain. Il a fallu l’insistance de Mme Yolande Bakayoko, l’épouse du Premier ministre, pour que celui-ci accepte de solliciter l’expertise de la médecine moderne française afin de déterminer les causes exactes de son affaiblissement et de son amaigrissement soudain. La suite, vous la connaissez.

Hamed Bakayoko dû faire deux séjours en France durant le mois de janvier et apprît la désagréable nouvelle de la dégradation continue de sa santé. Mais, le secret médical fut observé. Alors, quand Chris Yapi révéla son évacuation vers la France, le jeudi 18 février 2021, la stupéfaction fit rapidement place à la colère et à l’incompréhension des partisans d’Hambak, d’une part, et des populations de Séguéla, d’autre part.

img-20210222-wa0001

La légende raconte qu’à une des apparitions d’Awaza Bakayoko à la prière à la grande mosquée de Séguéla, ce sont plutôt des regards méchants qui l’accueillirent. À la fin de ladite prière, quelques jeunes qui contenaient mal leur courroux, commencèrent à exprimer leur mécontentement. Awaza ne se laissa pas compter. Il entreprit de se justifier. Mal lui en a pris. Le grondement sourd de désapprobation des jeunes se mua rapidement en des propos désobligeants et menaçants. Quelques-uns, surexcités et bruyamment, le prirent à partie. Le célèbre sacrificateur compris aussitôt qu’il ne pouvait se fier à ses pouvoirs mystiques pour imposer son autorité face à cette foule devenue hostile. Il décida qu’il serait sage de faire plutôt confiance à la hardiesse de ses jambes. Aux cris de « Awaza voleur ! Awaza escroc ! », l’infortuné ne perdit pas une minute et agile comme un chat, il bondit dans son véhicule qu’il démarra en trombe, manquant d’écraser au passage deux brebis inconscientes qui avaient pour seul malheur de vadrouiller dans les environs. C’est tout en sueur qu’il regagna son domicile, psalmodiant quelques malédictions à l’endroit de ces jeunes ingrats.

C’est le lieu pour Chris Yapi d’appeler le préfet de Séguéla à veiller à la sécurité du grand et dangereux sacrificateur Awaza Bakayoko, qui a manifestement entamé la pente descendante de la disgrâce.

  

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

 

 

Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci :

 

- APRÈS AVOIR EMPOISONNÉ LE PREMIER MINISTRE HAMED BAKAYOKO, TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA APPELLE L’IMAM SONTA À LA RESCOUSSE - https://youtu.be/NuW6_v5qIvo

 

- LA QUOTIDIENNE TWITTER DE CHRIS YAPI : 20 FÉV. 2021 - https://youtu.be/E0lizYC4xDo

 

- HAMED BAKAYOKO EMPOISONNÉ : PEUR SUR LA PRIMATURE - https://youtu.be/hwxXMimvxwU

 

- HAMED BAKAYOKO ARRIVÉ À PARIS DANS UN ÉTAT GRAVE - https://youtu.be/KNV7BVWYToY

 

- GUERRE DE SUCCESSION AU RHDP : HAMED BAKAYOKO VICTIME D’UN EMPOISONNEMENT - https://youtu.be/FiS1VwbddjY

 

LES POTINS DE LA RÉPUBLIQUE !

 

HAMED BAKAYOKO EMPOISONNÉ : LE SALE QUART D’HEURE D’AWAZA BAKAYOKO.

 

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV Officiel : https://youtu.be/fzkmLC60QGc

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

 

 

EMPOISONNEMENT D’HAMED BAKAYOKO : SES « BONS PETITS » DÉBOUSSOLÉS.

  

La nouvelle de l’empoisonnement d’Hamed Bakayoko a surpris plus d’un ! Dès que j’ai publié la nouvelle, ce fut le tollé et le branle-bas ! J’ai reçu beaucoup de messages d’injures et de menaces. Certaines personnes ont pondu des articles pour me traiter de tous les noms.

Pourtant, quand la presse internationale a repris l’information de son évacuation médicale en France, les mêmes gens virulents ont fait profil bas. Passé le moment d’incrédulité et d’étourdissement, les partisans d’Hamed Bakayoko ont commencé à m’écrire en DM Twitter pour me demander plus de renseignements. Même des hommes politiques de premier plan, par des intermédiaires, voulaient savoir la vérité sur la maladie du Premier ministre.

Cependant, ce qui m’a frappé, c’est que certaines personnes, et non des moindres, s’inquiétaient, non pas de l’état de sa santé, mais voulaient s’assurer qu’Hamed Bakayoko n’allait pas mourir sans leur avoir donné l’argent qu’il leur aurait promis.

Genre Hamed Bakayoko peut mourir, ce n’est pas grave. Mais avant qu’il ne meure, qu’il leur donne d’abord un peu d’argent.

 

En effet, beaucoup de ceux que vous voyez comme candidats indépendants et même plusieurs candidats des partis politiques de l’opposition ivoirienne, comptaient sur l’argent d’Hambak pour aller aux élections législatives. Chris Yapi ne s’en plaint pas, ne s’en offusque pas. Loin s’en faut ! Chacun est libre. Sinon, ils viendront déclarer que je mens ! De plus, sachez que pour certains de nos opposants, l’argent n’a pas d’odeur, qu’il vienne de leur ennemi ou pas. Quand vous leur posez la question de savoir comment peut-on être à l’aise et cohérent avec les sous de la dictature Ouattariste sans perdre son âme ? Ils vous répondent en chœur que : « c’est stratégique ».

Bref, revenons-en aux faits.

 

Plusieurs candidats se retrouvent sans un sou pour battre campagne, car ils comptaient vraiment sur l’argent du Premier ministre qu’ils avaient sollicité à cet effet ! Ce qu’il faut savoir, c’est que le Golden boy était la plaque tournante de la corruption et du débauchage des opposants politiques dans tous les camps, sans exception. Aujourd’hui malade, sa priorité est toute autre. Il se bat pour la vie.

Tenez, un de ses collaborateurs et ami, le nommé Idriss Diallo, a même vertement rabroué un candidat de l’opposition dont je tairai le nom, sinon ma source sera grillée. De quoi s’agit-il ? Le candidat a appelé à plusieurs reprises Idriss Diallo qui a fini par décrocher et l’opposant de lui dire : « Mais, on fait comment ? On dit que notre gars est malade ! Mais, est-ce qu’il ne t’a pas laissé notre budget de campagne ? »

Idriss Diallo de répondre calmement qu’il n’en savait rien. Et l’opposant de reprendre : « Mais, comment un grand Premier ministre comme lui, ne pouvait-il pas être prévoyant ? S’il meurt maintenant, on va faire comment ? Faut pas il va nous tuer comme ça ? »

 

À aucun moment cet homme ne s’est inquiété de l’état de santé de son financier. Hamed Bakayoko peut bien mourir, mais avant, il faut qu’il lui remette de l’argent. Le budget de sa campagne ! N’est-ce pas désespérant ? Et dire qu’ils sont nombreux dans ce cas !

 

L’empoisonnement d’Hamed Bakayoko ne fait pas que des malheureux ou déboussolés. C’est même la jubilation dans le camp de Téné Birahima Ouattara. Les candidats soutenus par ce dernier aux législatives sont confiants, sûrs qu’ils sont désormais, de ne rencontrer aucun obstacle sur leur chemin. Même les rares ministres du gouvernement qui se réclamaient encore de lui, sont allés très rapidement faire allégeance à Photocopie, le désormais incontestable homme fort du régime. Il peut dès à présent préparer son accession tranquillement à la Présidence de la République.

À ceux qui évoquent la possibilité qu’Hamed Bakayoko se rétablisse, la réponse de Téné Birahima Ouattara est cynique et implacable : « C’est fini pour Hamed. Au mieux, il sera un légume ». Avouons que la réponse fait froid dans le dos.

 

Chers auditeurs, que du destin actuel d’Hambak, espérons que les uns et les autres tirent des enseignements sur la nature humaine. Les gens vous courent après tant que vous avez l’argent, le pouvoir et la santé. Mais dès que les choses tournent mal, c’est le vide qu’il se fait autour de vous.

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

 

 

Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci :

 

- HAMED BAKAYOKO EMPOISONNÉ : LE SALE QUART D’HEURE D’AWAZA BAKAYOKO - https://youtu.be/fzkmLC60QGc

 

- APRÈS AVOIR EMPOISONNÉ HAMED BAKAYOKO, TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA APPELLE L’IMAM SONTA À LA RESCOUSSE - https://youtu.be/NuW6_v5qIvo

 

- LA QUOTIDIENNE TWITTER DE CHRIS YAPI : 20 FÉV. 2021 - https://youtu.be/E0lizYC4xDo

 

- HAMED BAKAYOKO EMPOISONNÉ : PEUR SUR LA PRIMATURE - https://youtu.be/hwxXMimvxwU

 

- HAMED BAKAYOKO ARRIVÉ À PARIS DANS UN ÉTAT GRAVE - https://youtu.be/KNV7BVWYToY

 

- GUERRE DE SUCCESSION AU RHDP : HAMED BAKAYOKO VICTIME D’UN EMPOISONNEMENT - https://youtu.be/FiS1VwbddjY

 

- ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2021 : LE RATTRAPAGE ETHNIQUE VA HUMILIER L’OPPOSITION - https://youtu.be/uqJIcY6Tqeg

- LUTTE POUR LES INVESTITURES AU RHDP : BATAILLE ENTRE HAMBAK ET BICTOGO POUR LE CONTRÔLE DU PARLEMENT - https://youtu.be/lMRelZhx7ZE

 

- GUERRE DE SUCCESSION AU RHDP: HAMBAK PLACÉ SOUS SURVEILLANCE PAR TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/SmaMtCg4TNA

 

- CRISE DE CONFIANCE AU PALAIS : HAMED BAKAYOKO MIS SUR ÉCOUTE PAR ALASSANE OUATTARA - https://youtu.be/EAPaAsm3cBk

 

EMPOISONNEMENT D’HAMED BAKAYOKO : SES « BONS PETITS » DÉBOUSSOLÉS.

 

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV Officiel : https://youtu.be/wZdj1BCqzJ8

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.EMPOISONNEMENT D’HAMED BAKAYOKO : SES « BONS PETITS » DÉBOUSSOLÉS.

 

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV Officiel : https://youtu.be/wZdj1BCqzJ8

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.