LE CORONAVIRUS EN GUERRE CONTRE LE RÉGIME RHDP EN CÔTE D’IVOIRE

LE CORONAVIRUS EN GUERRE CONTRE LE RHDP

c0c93e79-9771-4ce6-9f9c-371bd0affb73

 

Comme si le COVID-19 avait ciblé le RHDP, à ce jour, de nombreux cadres et membres de ce parti sont atteints de cette maladie et c’est le branle-bas dans ses rangs. Chris Yapi a enquêté et est allé à l’origine de cette pandémie en Côte d’Ivoire. Comme à son habitude, le Président Ouattara n’a pas accordé grand intérêt à cette pandémie qui faisait rage en Chine. La chine se disait-il certainement, c’est l’autre bout du monde ! Le nez entièrement fourré dans le guidon du changement constitutionnel et du tripatouillage électoral en cette année 2020, il n’a pas vu venir le danger. Ses proches collaborateurs encore moins.
Le Président de la République a, d’ailleurs, tenu de nombreuses réunions avec son pré-carré restreint et ensuite, son pré-carré élargi pour verrouiller aussi bien la Constitution que l’investiture de son poulain bien-aimé Amadou Gon.

Une fois informé qu’il était définitivement le choix du Président Ouattara pour la candidature du RHDP, le Premier ministre Amadou Gon a fait venir d’Europe plusieurs cabinets spécialisés en stratégie et en communication. Plusieurs séances de travail ont ainsi été organisées. Le 11 mars particulièrement, le PM Gon a tenu une longue réunion de travail à son cabinet. Aux dires des sachants, c’est depuis cette période que le Premier ministre ne respire plus la grande forme. Les consultants français en communication qui devaient améliorer sa présentation et son image n’y purent rien, comme on a pu le constater le 12 mars, jour de son investiture lors du Conseil Politique du RHDP.

J’ai présenté la vidéo de l’investiture à trois médecins qui ont conclu qu’Amadou Gon devait présenter les symptômes du Coronavirus. Vous pourrez vous faire votre propre opinion en regardant la vidéo qui se trouve sur YouTube.


Ce qui en revanche est certain, c’est que ses proches affirment qu’il présentait déjà les signes d’un paludisme qui s’apparentent à ceux du Coronavirus. Notamment, une température corporelle anormalement élevée et un abattement physique manifeste. Certains pensaient que c’était dû à la surcharge de travail. La suite, vous la connaissez. De nombreuses autres rencontres publiques ont été organisées sans mesure de précaution, à Abidjan et à Yamoussoukro. À chaque fois, le Premier ministre Gon faisait un immense effort d’en être et jusque-là, personne n’avait soupçonné qu’il était atteint de cette maladie.

Aujourd’hui, il est à craindre qu’il y ait plus d’Ivoiriens contaminés que le gouvernement ne veut le laisser transparaître. Avec la confirmation de la contamination du Premier ministre et son confinement, le plus heureux dans cette histoire, c’est Hamed Bakayoko. Ses collaborateurs ont fêté la nouvelle de la maladie du Premier ministre Gon au champagne. C’est une aubaine qu’Hamed Bakayoko ne veut laisser passer pour s’affirmer comme le nouveau Chef du gouvernement. Son secret et inavouable espoir est que le PM Gon n’en guérisse pas. N’avait-il pas déjà annoncé au Conseil Politique du RHDP que les marabouts du Mali l’appelaient pour lui dire que selon leurs cauris, il serait le prochain Président de la République ?

C’était un message subliminal qu’Hamed Bakayoko passait à la Côte d’Ivoire. Dès qu’il a appris la maladie d’Amadou Gon, il s’est empressé d’appeler les marabouts maliens qui, à leur tour, ont juré leurs têtes à couper, que l’heure d’Hamed Bakayoko avait sonné et qu’il ne fallait absolument pas la rater. Mieux, il devait se bouger un peu comme quoi « aide-toi et le ciel t’aidera ».


C’est fort de cela que depuis quelques jours, il joue au Premier Ministre avant l’heure. Sans attendre l’avis ni les instructions du PM Gon qu’il sait malade, Hamed Bakayoko est allé présenter directement les conclusions de ses travaux sur le COVID-19 (lancés sur sa page Facebook) au Président de la République, outre passant le Premier ministre Amadou Gon.


ADO a validé et a autorisé qu’il crée un comité interministériel non formel pour déployer ses solutions, car il faut tout de même ménager Gon. À l’occasion, ADO a estimé salutaire son initiative. Il aurait même laissé entendre qu’il avait fait une erreur de casting avec Amadou Gon. Et qu’il y était obligé parce que Gon a une santé fragile et que s’il ne l’avait pas choisi, Gon aurait pu faire une crise cardiaque. ADO de rajouter qu’en réalité, c’est Hambak qui était le favori pour le poste de Premier ministre. Aussitôt Hamed Bakayoko a appelé ses marabouts maliens pour qu’ils activent le processus.

Ce matin, apprenant l’initiative de son Ministre de la Défense, sans l’avoir au préalable informé, Amadou Gon aurait décrié cette attitude auprès de son entourage et entend bien ne pas se laisser faire. Un lion reste un lion.


Aux dernières nouvelles l’ancien Ministre Adama Bictogo serait lui aussi atteint par le Coronavirus. Il est confiné actuellement dans un hôtel bien connu de la capitale ivoirienne. Cependant, dans le cas du Ministre Bictogo, il a préféré s’auto-confiner pour échapper au dilemme d’avoir à choisir le confinement dans la résidence de l’une de ses trois épouses. Ce qui est évident, c’est que bien des membres du clan Ouattara et du gouvernement seraient eux aussi porteurs du COVID-19, en plus des cas confirmés que j’ai révélés ce matin, à savoir :

Dominique Ouattara
Ally Coulibaly
2 conseillers
1 Directeur Général

Le Coronavirus n’a pas encore fini de livrer sa guerre au RHDP ni aux Ivoiriens. C’est le lieu d’attirer l’attention de tous sur cette pandémie et de réclamer au gouvernement la transparence sur cette maladie. Il n’y a pas de honte à être malade. La transparence , rien que la transparence pour rassurer les ivoiriens ! Seule la vérité libère !

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.