CHRIS YAPI L'enquêteur Tous Terrains
Enquêteur tous terrains, spécialisé dans la lutte pour la naissance de l'Etat de droit et de la démocratie en Côte d'Ivoire et en Afrique
Abonné·e de Mediapart

200 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 sept. 2021

AUDIENCE AU HAUT SOMMET ENTRE LAURENT GBAGBO ET ALASSANE OUATTARA : ÇA COINCE !

Alassane Ouattara n’est pas du tout content. Tout ne se passe pas comme prévu avec le Président Laurent Gbagbo. Il se sent trahi. Ce n’est assurément pas ce qu’ils avaient convenu. Pour Alassane Ouattara, une fois Laurent Gbagbo rentré en Côte d’Ivoire, il devait la boucler comme Mabri Toikeusse.

CHRIS YAPI L'enquêteur Tous Terrains
Enquêteur tous terrains, spécialisé dans la lutte pour la naissance de l'Etat de droit et de la démocratie en Côte d'Ivoire et en Afrique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Alassane Ouattara n’est pas du tout content. Tout ne se passe pas comme prévu avec le Président Laurent Gbagbo. Il se sent trahi. Ce n’est assurément pas ce qu’ils avaient convenu. Pour Alassane Ouattara, une fois Laurent Gbagbo rentré en Côte d’Ivoire, il devait la boucler comme Mabri Toikeusse. Mais à sa désagréable grande surprise, ce dernier enchaîne interview sur interview et sacrilège suprême, il a l’outrecuidance de déclarer tranquillement qu’il a gagné l’élection présidentielle en 2010. Il faut dire qu’un autre fait, peut-être anodin d’apparence, mais qui a de l’extrême importance aux yeux du clan Ouattara, c’est le fait que Laurent Gbagbo refuse systématiquement le salon présidentiel qu’on met à sa disposition pour ses déplacements. Pourtant, tout a été mis en place pour bien y accueillir, pour ne pas dire y cueillir Laurent Gbagbo. Cela déplaît au plus haut point à Alassane Ouattara qu’on a entendu pester au palais présidentiel : « Mais, ce boulanger de Gbagbo ne changera donc jamais ! »

Cependant, la pomme de discorde ces jours-ci, ce sont les voyages à l’extérieur de l’ancien président ivoirien, alors que pour Alassane Ouattara, il était convenu que celui-ci renonce à faire de la politique, une fois autorisé à rentrer au pays. Mais, ne voilà-t-il pas qu’il tient des discours politiques et pire, il voyage pour rencontrer des chefs d’État en exercice alors qu’Alassane Ouattara l’avait formellement interdit à Félix Tshisekedi ? Il est donc très fâché. Il ne décolère pas. Il prétend qu’il a fort à faire avec son camp qui ne demande qu’à en découdre avec Laurent Gbagbo. Et le plus virulent de ceux qui souhaitent qu’on fasse passer le Président Gbagbo ad patres est Téné Birahima Ouattara alias La Fiole. 

En effet, ce natif de Sindou au Burkina Faso, n’hésite à dire que les soldats du contingent des 8 400 l’accostent régulièrement pour lui demander de les laisser régler le compte de Laurent Gbagbo. Ils disent regretter d’avoir écouté ce traître de Guillaume Soro qui s’y était opposé et les a empêchés de le tuer en 2010. À la tête de ces individus sans foi ni loi, se trouve le Colonel Koné Zakaria, le plus bête des officiers que la Côte d’Ivoire n’ait jamais eus ! Il raconte à tout va que c’est Guillaume Soro qui a protégé le Président Gbagbo en les trahissant, car ce jour-là Guillaume Soro n’a pas voulu prendre de risque. Il n’a autorisé que ses seuls intimes à pénétrer dans la résidence du chef de l’État lors de l’assaut final, afin d’être sûr que ses instructions seraient respectées. Il a donc confié cette tâche à ses trois hommes de main de l’époque, les commandants Issiaka Ouattara dit Wattao, Touré Pelikan Hervé alias Vetcho et Ouattara Morou. Il avait pris le soin d’écarter Koné Zakaria, car il savait que cet analphabète pouvait recevoir des ordres contraires venant de Téné Birahima Ouattara dit La Fiole. 

Aujourd’hui, ce stupide individu jure sur le Coran qu’il exécutera Laurent Gbagbo de ses mains. Une incongruité aux incalculables conséquences ! Cette information est certifiée et authentique. Je demande donc aux GOR qui ont des connaissances dans l’armée de la vérifier par eux-mêmes. Mais, revenons à la colère d’Alassane Ouattara qui n’est pas content de la tournure prise par le retour de Laurent Gbagbo au pays. Lui, le grand mythomane et mégalomane, se sent roulé dans la farine du boulanger et commence à ruminer une revanche imprévisible. De son côté, le Président Gbagbo qui connaît bien l’animal politique Alassane Ouattara, se dit que ce dernier doit être adouci par des manœuvres conciliantes, mais bien calculées. 
C’est pourquoi, dès son arrivée et à son initiative, il a demandé une audience à Alassane Ouattara par l’entremise d’un ministre du gouvernement de Patrick Achi. Mais, certains disent que c’est sa « petite femme » Nady Bamba qui en est la vraie instigatrice. Cependant, Alassane Ouattara a refusé au motif qu’il faut que ce soit Laurent Gbagbo qui l’appelle lui-même d’abord et lui présente des excuses pour ses propos tenus depuis son retour. Autrement dit, Alassane Ouattara, fidèle à ses travers, souhaite que dans un premier temps Laurent Gbagbo, fasse ouvertement acte de soumission, avant de lui accorder quelque audience. C’est connu, Alassane Ouattara aime mettre les gens à genoux avant de les rencontrer. 

Le Président Gbagbo le fera-t-il ? Chris Yapi ne le sait pas. Mais, la réalité est qu’il avait demandé à voir Alassane Ouattara avant d’aller à son audience avec Henri Konan Bédié, le 10 juillet 2021. Maintenant que l’audience avec Alassane Ouattara coince, se décidera-t-il à l’appeler pour s’excuser et s’humilier devant le dictateur des lagunes ? Ou alors, ira-t-il voir le Président Bédié le 10 juillet prochain, sans s’être au préalable entretenu avec Alassane Ouattara ? Une tension claire et nette est en suspens dans l’atmosphère entre les deux derniers chefs de l’État de Côte d’Ivoire. Comme on le dit chez nous, « Tout près n’est pas loin ». Wait and see.

CHRIS YAPI NE MENT PAS.


Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci : 

- ALASSANE OUATTARA A GOUMIN - https://youtu.be/wHTEWoJPFY0

- ALASSANE OUATTARA DE RETOUR EN CÔTE D’IVOIRE AVEC DANS SA VALISE DES PIÈGES ATTRAPE-NIGAUDS - https://youtu.be/tzzGMt73tEg 

- LES ESPIONS D’ALASSANE OUATTARA AUX TROUSSES DE LAURENT GBAGBO - https://youtu.be/PmmA_oW-vJ0 

- INSTABILITÉ EN COTE D’IVOIRE : ALASSANE OUATTARA CONTINUE À SE SURARMER - https://youtu.be/rY3tUP_vBxA 

- EN ACCORD AVEC PARIS, ALASSANE OUATTARA CANDIDAT À UN QUATRIÈME MANDAT ! - https://youtu.be/kRWs7lRkmds 

- RETOUR DE LAURENT GBAGBO EN CÔTE D’IVOIRE : L’ATTRAPE-NIGAUD D’ALASSANE DRAMANE OUATTARA - https://youtu.be/kUeurKdkkX4

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Salaires
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose