LA CÔTE D’IVOIRE EST DANS L’IMPASSE : LE RÉGIME MORIBOND D’ALASSANE OUATTARA

LA CÔTE D’IVOIRE EST DANS L’IMPASSE : LE RÉGIME MORIBOND D’ALASSANE OUATTARA FACE AU PEUPLE IVOIRIEN. Les Ivoiriens sont un peuple vraiment à part. Comment expliquer l’état d’hypnose qui les frappe face au régime moribond d’Alassane Ouattara ? Qu’est-ce qui explique ce mutisme pour ne pas dire cette indifférence des Ivoiriens face à cette dictature ?

Les Ivoiriens sont un peuple vraiment à part. Comment expliquer l’état d’hypnose qui les frappe face au régime moribond d’Alassane Ouattara ? Qu’est-ce qui explique ce mutisme pour ne pas dire cette indifférence des Ivoiriens face à cette dictature ? 
Peut-on penser qu’ils sont plutôt heureux ou satisfaits du régime Ouattara ? Ou doit-on considérer que chaque peuple mérite ses dirigeants ? En d’autres termes, les Ivoiriens ont-ils décidé d’adouber le troisième mandat ou au contraire le subissent-ils ? Ce qui correspondrait, avouons-le, à un véritable suicide collectif ! Toutes ces questions taraudent le cerveau de Chris Yapi quotidiennement. Constatez-le vous-mêmes ! Rarement un peuple n’a été dans des conditions aussi favorables pour réussir sa révolution et se libérer du joug et de l’oppression d’une dictature qui plus est, clanique et isolée au sommet de l’État.

Quand le peuple roumain en 1989 se défaisait de Nicolae Ceausescu, celui-ci était plus puissant et plus armé qu’Alassane Ouattara. Mais, c’est au prix de leur sueur et leur sang qu’ils ont fini par le vaincre. Les Roumains réussirent leur combat et Nicolae Ceausescu et son épouse Elena furent exécutés après un rapide procès.
Mais, regardons au plus près de nous, au Burkina Faso. Blaise Compaoré était dix fois plus puissant qu’Alassane Ouattara. Qui ne se souvient pas de la force de frappe qu’était le RSP, le Régiment de Sécurité Présidentielle, qui n’était pas sans rappeler la fameuse DSP de Mobutu Sese Seko au Zaïre ? Le mythique Blaise Compaoré venu du célèbre camp militaire de Pau, qui fit un premier et un deuxième coup d’État pour son ami Thomas Sankara, faisait trembler tout le monde. Pourtant, après 27 ans de règne sans partage, le peuple burkinabè, en 48 heures, s’est défait de lui. Alors, pourquoi les Ivoiriens demeurent amorphes face à Alassane Ouattara ? Jetons un regard rapide sur la réalité des rapports de forces du dictateur ivoirien. 

Si Alassane Ouattara peut compter sur des miliciens comme Ceausescu en avait, il n’a cependant pas le soutien de la majorité de la troupe de l’armée !  Plusieurs études et sondages sont formels sur le sujet. Mieux, son régime s’est étiolé, rabougri et sclérosé. En effet, ses hommes forts sur lesquels il pouvait compter sont morts. Amadou Gon-Coulibaly est mort. Hamed Bakayoko et son bras séculier spirituel, Cheick Boikary Fofana, sont tous deux décédés. Un désert aride trône au sommet de ce pays. Lui-même, l’autocrate revendiqué est frappé par la maladie. L’État ivoirien est décadent. Toutes les institutions ne fonctionnent plus. Dieu les ayant frappées de sa malédiction. Voyez-vous ?  
Président de la République : malade. 
Vice-présidence : vacante. 
Premier ministre : inexistant et malade. 
Président de l’Assemblée nationale : malade d’un cancer de la prostate. 
Président du Sénat : malade, impotent et grabataire, surveillé comme un nourrisson par des couches. 
Président du Conseil constitutionnel : malade grabataire. 
On peut citer à foison ces êtres fantômaux qui tiennent lieu d’officiels du régime moribond d’Alassane Dramane Ouattara. 

Qu’est-ce qui peut expliquer que dans ces conditions, le peuple ivoirien ne réagisse pas ? Du point de vue matérialiste, il n’y a pas meilleur moment pour réussir la révolution. Le fruit est mûr, c’est maintenant qu’il faudrait le cueillir. Mais, hélas les Ivoiriens préfèrent de loin se passionner pour le « laper-laper », au lieu de se battre pour leur bonheur et celui de leur progéniture. Que s’est-il donc passé ? Les Ivoiriens ont-ils entièrement perdu confiance en leur propre génie politique et ont-ils accepté de subir la perpétuité du malheur ? Chaque peuple mérite-t-il vraiment ses dirigeants comme le dit le dicton ? Le peuple ivoirien mérite-t-il Alassane Ouattara ? That’s the question. Méditons en profondeur sur ce que nous devenons.
 
CHRIS YAPI NE MENT PAS.


Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci : 

- SÉRIEUSES INQUIÉTUDES SUR L’ÉTAT DE SANTÉ D’ALASSANE OUATTARA - https://youtu.be/gG9xxuI87pc

- ALASSANE OUATTARA TOUJOURS INVISIBLE - https://youtu.be/lq7_GWBP4sA

- ALASSANE OUATTARA « MALADE DE LA COVID-19 » : DOMINIQUE OUATTARA DÉSORMAIS À LA BARRE - https://youtu.be/xWSXjdu4LI0

- INVISIBLE DEPUIS PLUSIEURS SEMAINES, LA DISPARITION D’ADO INQUIÈTE SA FAMILLE ET LE RHDP - https://youtu.be/c-LPnsK1UqA 

- ALASSANE OUATTARA SÉRIEUSEMENT MALADE - https://youtu.be/F-ugznjAznU 

- ALASSANE OUATTARA, UN GRAND MALADE QUI NE S’IGNORE PAS - https://youtu.be/nemRYIvywWY 

- EXPLOSIF ! CHRIS YAPI VIENT DE DÉCOUVRIR LA MALADIE MENTALE DONT SOUFFRE ADO : LE SYNDROME D’HUBRIS - https://youtu.be/jQMoQA52Ozs 

Article : https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/psychanalyse/le-syndrome-d-hubris-la-maladie-du-pouvoir-3250.php

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.