MALADIE D’ALASSANE OUATTARA : DES ARMES DÉPLACÉES DE LA RÉSIDENCE

MALADIE D’ALASSANE OUATTARA : DES ARMES DÉPLACÉES DE LA RÉSIDENCE PRÉSIDENTIELLE ET TRANSPORTÉES EN LIEU SÛR. Dans le camp Ouattara, la sérénité a disparu et a laissé place à l’anxiété. La maladie et la disparition d’Alassane Ouattara de la vie politique nationale semble avoir créé un sentiment de panique dans l’entourage présidentiel.

Dans le camp Ouattara, la sérénité a disparu et a laissé place à l’anxiété. La maladie et la disparition d’Alassane Ouattara de la vie politique nationale semble avoir créé un sentiment de panique dans l’entourage présidentiel. Les collaborateurs civils et militaires du chef de l’État, dans l’impossibilité d’avoir le cœur net sur l’état de santé de leur patron, ont commencé à préparer des plans d’urgence pour parer à une situation de crise. 

Ainsi, dans la nuit du 25 au 26 août 2021, un plan d’urgence a été activé. L’électricité a été coupée à Abidjan aux environs de 19h40, dans la zone de la Riviera Golf et de la Riviera 3. Des équipages militaires ont été réquisitionnés pour déplacer en pleine nuit de grosses caisses contenant des armes et des munitions de la résidence présidentielle. Le convoyage nocturne de cet armement a été supervisé par les experts occidentaux étrangers et ivoiriens qui ont été chargés de la construction de l’armurerie de la résidence présidentielle. Les armes ont été stockées dans une grande résidence sécurisée à la Riviera 3. Chris Yapi a suivi le transport de ces armes et a repéré le lieu où elles ont été cachées. Le 26 août 2021, un autre convoyage d’armes de guerre et de munitions a été fait aux alentours de 22h30 ; direction le magasin d'armes du ministère de la Défense et l’Hôtel du Golf (résidence Papa Romeo). De plus, la garde présidentielle a été renforcée au domicile du chef de l’État. Et des consignes particulières de vigilance ont été données aux militaires en faction en ces lieux.

Alassane Ouattara, malade et affaibli, est sorti discrètement de sa cachette, loin des regards, le vendredi 20 août dernier à 17h. Il est monté à bord d’un hélicoptère de la flotte présidentielle et a mis le cap sur Assinie. Il est allé se reposer dans sa résidence balnéaire, pour respirer l’air marin et tenter de se refaire une santé. Mais avant que l’hélicoptère présidentielle n’atterrisse, il a été ordonné à tout le personnel en service dans sa résidence secondaire d’Assinie de quitter les lieux. Le chef de l’État est arrivé avec l’équipage de l’appareil uniquement. Même ceux qui sont considérés comme ses proches ont été priés de quitter la résidence. Aucun travailleur habituel de ces lieux n’a pu l’entrapercevoir en raison de l’extrême faiblesse dans laquelle il se trouvait. À son arrivée, il a regagné immédiatement sa chambre et n’en est plus sorti. 

Dans l’après-midi, quelques membres de sa famille proche sont venus par la route s’enquérir de son état de santé. Alassane Ouattara y est resté tout le week-end, avec un cercle familial très restreint. Le dimanche 22 août, le même hélicoptère est venu le chercher dans les mêmes conditions. Tout le personnel d’astreinte a été éloigné jusqu’à ce qu’il monte à bord de l’aéronef et décolle en direction d’Abidjan. Sa famille restreinte a pris le chemin du retour par la route et Chris Yapi insiste : aucun des habituels courtisans qui venaient remplir le chalet présidentiel d’Assinie quand le président s’y rendait, n’y a été admis. Tout le monde a été tenu à l’écart, excepté un nombre limité de membres de la famille proche. Les courtisans du palais ont donc commencé à paniquer, craignant une perte d’influence et s’interrogeant de plus en plus sur leur sort. 
Les membres de la famille élargie ont, eux aussi, commencé à se poser des questions. Ne recevant aucune réponse, ils ont donc multiplié les appels inquiets en direction de leur aîné, Téné Birahima Ouattara dit La Fiole. Tout le monde le harcelait de questions sur l’état de santé de leur chef à tous. Chris Yapi est persuadé que ce sont ces questions alarmistes qui ont précipité le retour du frère cadet du chef de l’État. Photocopie est donc rentré à Abidjan pour connaitre la situation réelle de son grand-frère. Depuis son retour, il ne se passe pas un jour sans qu’il ne s’informe sur la santé de celui-ci. 
C’est avec cette inquiétude que La Fiole fait garder plus étroitement le domicile du président pour parer à toute éventualité, au cas où la maladie de ce dernier empirerait et que le pire arriverait. 

La Première dame Dominique Ouattara, qui elle aussi avait été contaminée par la Covid-19 de son mari, se porte beaucoup mieux. Elle n’a pas totalement retrouvé sa pleine forme, mais elle est remise sur pied. C’est donc à moitié guérie qu’elle a effectué son récent voyage en France laissant derrière elle, un Alassane Ouattara diminué par la maladie et suscitant toutes les craintes de son entourage.
 
CHRIS YAPI NE MENT PAS. 


Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci : 

- ALERTE : IMPORTANT CONVOYAGE D’ARMES DE GUERRE ET DE MUNITIONS DANS LA NUIT DU 26 AOÛT 2021 - https://youtu.be/ku9JJLJHcss

- ALASSANE OUATTARA TOUJOURS INVISIBLE - https://youtu.be/lq7_GWBP4sA

- LE GRAND RETOUR REDOUTÉ DE MISTER LA FIOLE À ABIDJAN - https://youtu.be/EuaLmt0S3Cg

- INSTABILITÉ EN COTE D’IVOIRE : ALASSANE OUATTARA CONTINUE À SE SURARMER - https://youtu.be/rY3tUP_vBxA

- ALASSANE OUATTARA « MALADE DE LA COVID-19 » : DOMINIQUE OUATTARA DÉSORMAIS À LA BARRE - https://youtu.be/xWSXjdu4LI0 

- INVISIBLE DEPUIS PLUSIEURS SEMAINES, LA DISPARITION D’ADO INQUIÈTE SA FAMILLE ET LE RHDP - https://youtu.be/c-LPnsK1UqA 

- ALASSANE OUATTARA SÉRIEUSEMENT MALADE - https://youtu.be/F-ugznjAznU

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.