SUCCESSION EN 2025 : TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA VEUT REPRENDRE EN MAIN L’ARMÉE.

éné Birahima Ouattara dit La Fiole est déterminé à poursuivre sa politique de reprise en main de l’armée, pour la rendre docile et soumise à la famille Ouattara. Son obsession est de se défaire, coûte que coûte, de ce qu’il considère comme la sorosphère militaire. Il s’agit majoritairement des militaires

Téné Birahima Ouattara dit La Fiole est déterminé à poursuivre sa politique de reprise en main de l’armée, pour la rendre docile et soumise à la famille Ouattara. Son obsession est de se défaire, coûte que coûte, de ce qu’il considère comme la sorosphère militaire. Il s’agit majoritairement des militaires issus des Forces Nouvelles dont le numéro de profilage commence par 39. Communément appelés les 39, ils seront tactiquement épurés au sein de l'armée ivoirienne. 

En effet, les ex-combattants, qui ont combattu dès les premières heures dans les rangs des Forces Nouvelles après l'éclatement de la crise politico-militaire de septembre 2002, ont été les premiers à être identifiés en vue de leur intégration socioprofessionnelle. C'est après cette génération d'ex-combattants, que d'autres ont rejoint le mouvement jusqu'à l'installation d'Alassane Ouattara au pouvoir. Pour les pousser au combat contre les troupes de Laurent Gbagbo, plusieurs promesses leur avaient été faites en cas de victoire, dont des grades de sous-officiers supérieurs, une villa et plusieurs dizaines de millions de francs CFA. 
Très motivés par ces promesses, ces jeunes gens se sont donnés corps et âme en vue d’assurer à leur parrain, Alassane Ouattara, une victoire militaire en 2011. 
Une fois qu’Alassane Ouattara est devenu président, ces hommes rompus au maniement des armes ont été intégrés dans l'armée ivoirienne pour la plupart et pour certains dans d'autres secteurs d'activités. Les promesses de villas et d’argent ont été reléguées aux calendes grecques. Attendant en vain la matérialisation de celles-ci, ces jeunes soldats ont perdu patience et ils se sont signalés pour la première fois en janvier 2017 par des tirs à l'arme lourde, obligeant le gouvernement d'alors à la négociation. 

À la suite de cette première mutinerie, Alassane Ouattara s'acquitta d'une infime partie de ses engagements vis-à-vis d’eux. Le chef d’État promit sur l’honneur de s’acquitter du reste selon un échéancier qu’il a indiqué. Quelques mois plus tard, ces mêmes mutins reviendront à la charge en mai 2017, exigeant cette fois-là l’apurement total des promesses faites par le Président Ouattara. L’ensemble des casernes du pays s’est joint à cette mutinerie et le pouvoir manqua de s’écrouler. Constatant la gravité de la situation, Alassane Ouattara décida de réagir pour sauver son fauteuil. Des moyens financiers ont été dégagés pour satisfaire les soldats mutins. Certains ont été promus au grade de sergent, en lieu et place du grade d'adjudant qui leur avait été promis. Pour se mettre à l’abri d’une nouvelle mutinerie, Hamed Bakayoko a été bombardé Ministre d'État, Ministre de la Défense, en juillet 2017.
Sa feuille de route est très claire : rétablir coûte que coûte l'ordre dans l’armée et reprendre en main l’institution militaire.

Comme premier appât les jeunes soldats, ex-membres des Forces Nouvelles ont été incités à la retraite anticipée. Connaissant leur situation financière exécrable, la coquette somme de 15 millions de francs CFA a été proposée à tous ceux qui accepteraient ce départ anticipé à la retraite. Pour certains, c’était l’occasion rêvée de prendre le large et de couper tout lien avec le régime en place. Par contre, la majorité de ces soldats va serrer les dents pour attendre les villas promises et le grade d'adjudant. C'est ce groupe d’irréductibles, qui refusent de quitter l’armée sans la satisfaction des promesses faites, qui constitue de nos jours un véritable os dans la gorge de Téné Birahima Ouattara dit La Fiole, successeur d’Hamed Bakayoko. 
En plus des incitations au départ à la retraite, des recrutements ont été organisés par Hamed Bakayoko pour submerger l'effectif du contingent des 8 400. Les services de renseignement militaire ont été chargés d’identifier les meneurs des soldats mutins. Beaucoup d’entre eux ont été radiés de l'armée pour des fautes mineures ou disciplinaires. Chris Yapi vous l’a déjà révélé : une bonne partie des anciens mutins issus des Forces Nouvelles séjournent dans plusieurs prisons du pays aujourd'hui, sans aucun jugement. Hamed Bakayoko continua sa stratégie de reprise en main de l’armée, en s’attaquant à la question des ex-comzones qui ont dirigé les troupes des Forces Nouvelles. Pour ces officiers, le spectre d’un transfèrement à la CPI est régulièrement brandi en vue de les tenir en laisse. 

Après la brutale disparition par empoisonnement du Premier ministre, Hamed Bakayoko, son successeur au ministère de la Défense, Téné Birahima Ouattara dit La Fiole, va s’atteler à démanteler le système que ce dernier avait mis en place. Vers la fin de sa vie, Hamed Bakayoko était en effet soupçonné d’avoir créé sa propre organisation militaire parallèle, pour prendre le pouvoir au détriment de La Fiole, le successeur putatif de son frère aîné. La priorité du nouveau ministre de la Défense est donc de mettre la main sur l'arsenal qu’Hamed Bakayoko avait constitué via son neveu Youssouf Bakayoko, qu’il avait mué en acheteur d’armes. Cet arsenal de guerre, que l’on dit impressionnant, reste introuvable jusqu'à présent. Une situation qui inquiète fortement le petit frère d'Alassane Ouattara qui a du mal à contenir les assauts répétés des terroristes qui s’enracinent dans le nord du pays et qui endeuillent constamment le peuple ivoirien. 
D’ailleurs, Youssouf Bakayoko vient d'être chassé de la Primature. Il a été prié de ne plus y mettre les pieds jusqu'à nouvel ordre. Selon nos informations, une forte somme d'argent vient d'être découverte sur son compte bancaire qui faisait l'objet d'une enquête minutieuse. Il est évident qu’il devra justifier l’origine de cet argent. 

La Fiole entend poursuivre la stratégie d’anéantissement des 8 400 et des forces régulières pro-Hambak par le renforcement de sa propre milice privée, qu'il gérait via son neveu Yaya Ouattara, depuis son ancien bureau de la Présidence. Pour cela, il compte reconduire le programme de retraite anticipée de son prédécesseur.
L’autre volet de son plan pour en finir avec les anciens soldats issus des Forces Nouvelles et ceux qui sont considérés comme les kystes d’Hamed Bakayoko au sein de l’armée, sera de les envoyer en première ligne dans les zones où les attaques djihadistes font rage. D’autres seront envoyés dans les missions internationales de maintien de la paix dans les régions en conflit, comme au Mali, au sein des casques bleus. Il faut à tout prix éloigner ces hommes qui ne bénéficient plus de la confiance de son grand frère, Alassane Ouattara. 

Enfin, lorsque le ministre de la Défense constatera que l'armée a été assujettie, les arrestations de certains officiers jugés peu sûrs commenceront. Les premiers visés sont ceux de l'ex-rébellion, suivis des pro-Hambak. Chers lecteurs, voici donc comment le clan Ouattara entend mettre notre armée aux ordres. 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.


Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci : 

- APRÈS LA REPRISE EN MAIN MUSCLÉE DE L’ARMÉE : TOUS LES DG SERONT REMPLACÉS PAR DES HOMMES DE TBO - https://youtu.be/SSaHx72M4AQ

- EXÉCUTIONS SILENCIEUSES AU SEIN DE L’ARMÉE: LA TRAQUE AUX SOLDATS NORDISTES FAIT PLUS DE CENT MORTS - https://youtu.be/uRayPl_Vohg 

- EN ACCORD AVEC PARIS, ALASSANE OUATTARA CANDIDAT À UN QUATRIÈME MANDAT ! - https://youtu.be/kRWs7lRkmds 

- VERSION FRANÇAISE - LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/86-tC9qQYNQ

- VERSION BAMBARA - LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/eJ5M_w57QkM 

- LE TRIO QUI TIENT EN OTAGE LES 26 MILLIONS D’HABITANTS DE LA CÔTE D’IVOIRE. PARTIE 1 : ALASSANE ET DOMINIQUE OUATTARA, LES BONNIE ET CLYDE IVOIRIENS - https://youtu.be/HS4fKDHBIIE 
PARTIE 2 ET FIN : TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/mrTQHAxV1Do 

- TRAMWAY IVOIRIEN POUR FINANCER LA CAMPAGNE ÉLECTORALE 2022 D’EMMANUEL MACRON - https://youtu.be/ihiHMPEfWMg 

- DÎNER OFFICIEL MACRON-OUATTARA À L’ÉLYSÉE : LE TUMULTUEUX TÊTE À TÊTE - https://youtu.be/DcgSBWUfOVc 

- RENCONTRE OUATTARA-MACRON DU 3 MARS 2021 : UNE AFFAIRE DE GROS SOUS - https://youtu.be/VkAE-o-L8-M 

- MILICES AU CŒUR DE LA RÉPUBLIQUE. 
PARTIE 1 : LA NAISSANCE DE L’ARMÉE DE L’OMBRE DE TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/-bUscWjt9rs 
PARTIE 2 ET FIN : LE PRISONNIER DE TROP DE TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/voh90evN1mc

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.