CHRIS YAPI L'enquêteur Tous Terrains
Enquêteur tous terrains, spécialisé dans la lutte pour la naissance de l'Etat de droit et de la démocratie en Côte d'Ivoire et en Afrique
Abonné·e de Mediapart

200 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 sept. 2021

TOUS LES DG SERONT REMPLACÉS PAR DES HOMMES DE PHOTOCOPIE.

Chris Yapi vous l’avait dit : Alassane Ouattara a décidé de confisquer durablement le pouvoir d’État. C’est clair : il a décidé de faire un quatrième mandat. Dans son cercle restreint qui, aujourd’hui s’est rabougri comme peau de chagrin et qui se limite désormais à ...

CHRIS YAPI L'enquêteur Tous Terrains
Enquêteur tous terrains, spécialisé dans la lutte pour la naissance de l'Etat de droit et de la démocratie en Côte d'Ivoire et en Afrique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chris Yapi vous l’avait dit : Alassane Ouattara a décidé de confisquer durablement le pouvoir d’État. C’est clair : il a décidé de faire un quatrième mandat. Dans son cercle restreint qui, aujourd’hui s’est rabougri comme peau de chagrin et qui se limite désormais à Alassane Ouattara, Dominique Ouattara, Téné Birahima Ouattara et Nicolas Sarkozy, plusieurs plans ont été échafaudés. 

Le plan A comme je l’avais déjà annoncé, consiste à ce qu’Alassane Ouattara brigue un quatrième mandat. Paris a déjà donné son accord, les contrats juteux ont d’ailleurs déjà été octroyés aux multinationales françaises à cet effet. Alassane Ouattara clame et se vante auprès du locataire de l’Élysée qu’il a réussi à mettre au pas et sous éteignoir son opposition et qu’ils sont tous réduits à leur plus simple expression. 
D’ailleurs ne dit-il pas qu’il est en pleine négociation active avec Henri Konan Bédié afin que ce dernier revienne au RHDP ? Il dit à qui veut l’entendre que les négociations sont bien avancées et qu’il suffira de quelques centaines de millions pour que l’affaire soit conclue. 
Pour ce qui est de Laurent Gbagbo, il dit que ce dernier est malade, lessivé par ses années de détention, qu’il n’a plus la force morale et physique pour espérer compétir en 2025 pour la présidence de la République. 
Pour ce qui est de Guillaume Soro en exil, l’on chargerait la justice de l’écarter définitivement de la vie politique nationale. Ils seront tous mis hors-jeu comme le fut par empoisonnement Hamed Bakayoko.

Le plan B, c’est que l’homme se sachant malade, se dit qu’à tout moment tout peut arriver et pour ne rien laisser au hasard, il a décidé que ce serait Téné Birahima Ouattara dit La Fiole qui monterait au créneau. C’est pourquoi, contre vents et marées et en dépit de tous les conseils qui lui recommandaient de ne pas le faire, Alassane Ouattara a nommé son petit frère, ministre de la Défense. Or, il est clairement démontré que dans toutes les dictatures et dans tous les régimes autoritaires, quand le président nomme son frère ou son fils ministre de la Défense, c’est pour lui succéder. On l’a vu au Gabon, où Omar Bongo a nommé son fils Ali Bongo pour le préparer à prendre le pouvoir. À Cuba, Fidel Castro a nommé son frère, Raul Castro, inamovible ministre de la Défense. Lui aussi a pris le pouvoir après son aîné. En Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara qui connaît bien ces manœuvres, ne fera pas exception. Il espère positionner Photocopie dit La Fiole pour lui succéder au cas où. C’est pourquoi, l’armée a été épurée de centaines de soldats sénoufos et koyakas, suspectés de n’être pas totalement favorables à son frère. C’est également dans cette veine que 3 000 soldats seront recrutés avec comme critère le dévouement et la fidélité non pas à la République, mais à la famille Ouattara. Ayant considéré que l’armée est tenue et bien tenue, ils sont décidés à passer à une autre étape, celle de la maitrise de l’administration publique. 

Les audits diligentés contre certaines entreprises publiques, entrent dans ce cadre. Ils ne répondent à rien d’autre qu’à la logique de confiscation du pouvoir pour le compte de Téné Birahima Ouattara. Les directeurs généraux de ces entreprises, qui sont tous militants du RHDP, ont été nommés pour certains par Amadou Gon-Coulibaly et pour d’autres par Hamed Bakayoko. Il s’agit donc de tous les dégommer pour les remplacer par des hommes liges de confiance de Téné Birahima Ouattara. 
Tous les DG qui ont fait l’objet d’un audit seront tous limogés, puis seront arrêtés. Au-delà de l’image de grand moralisateur et d’assainissement des finances publiques, la réalité est que le clan Ouattara procède à une reprise en main violente de l’administration, comme ce fut le cas avec l’armée. C’est donc le début du processus de contrôle de l’administration publique pour la mettre sous la coupole du petit frère du Président. Cette reprise en main sera à l’image de La Fiole : violente et brutale. 

Lanciné Diaby, le turbulent et truculent directeur général du Fonds d’Entretien Routier (FER), l’une des boîtes à sous du régime, qui faisait le malin est subitement devenu calme. Après la brutale disparition de son protecteur Amadou Gon-Coulibaly, il s’est rendu compte qu’il était dans la ligne de mire du nouveau boss, Photocopie.
Quelle humiliation n’a-t-il pas subie ? Selon les proches de ce dernier, il a même été contraint, sous la menace, de donner les moyens financiers à son adversaire aux législatives pour que ce dernier puisse le combattre. L’indépendant qui l’affrontait sur le terrain, à court d’argent, s’est tourné vers Téné Birahima Ouattara, son mentor, pour lui demander de l’aide. La Fiole a aussitôt appelé Lanciné Diaby pour lui demander de remettre des millions au dit candidat indépendant. C’est avec joie que Lanciné Diaby est allé allègrement carotter dans les caisses de l’État pour rassembler la somme demandée. Quand le chargé de mission de Photocopie, Mohamed Bamba dit Momo, s’est présenté pour récupérer l’argent, il a informé le DG du FER que les fonds étaient destinés à financer son adversaire. Lanciné Diaby tomba des nues manquant de faire une crise cardiaque. 

Comme Chris Yapi vous l’a mentionné, de nombreux directeurs généraux d’entreprises publiques seront remplacés pour faire la place aux hommes de Téné Birahima Ouattara. Ces derniers seront chargés de veiller à ce que les cadres se plient, sans rechigner, à la volonté du frère du Président. Ils seront chargés également de mobiliser les fonds, à partir de leurs structures, pour financer la campagne électorale de Photocopie, au cas où son aîné ne rempile pas. 
Au sein même du RHDP, supposé être l’outil de conquête du pouvoir, Alassane Ouattara a pris le soin machiavélique de détruire le RDR, le parti historique qui l’a conduit au pouvoir. Pour preuve, le RDR a été assassiné de l’intérieur. Les cadres historiques de ce parti ont été systématiquement broyés ou neutralisés pour ne pas faire de l’ombre à La Fiole. Quant aux cadres du Nord qui lui ont servi de marchepieds, ils ont tous, sans exception, été écrasés, car ne devait subsister ou vivre qu’Alassane Ouattara ! 

En effet, souvenez-vous de ce qu’avait dit un grand connaisseur d’Alassane Ouattara, en l’occurrence Charles Konan Banny : « Ouattara conçoit l’amitié en termes de soumission et tous ses fidèles qui l’ont servi, seront tous trahi jusqu’aux plus insoupçonnés ». À la lumière des faits, Charles Konan Banny a eu raison sur tous les points. De Guillaume Soro à Hamed Bakayoko, en passant par Amadou Gon-Coulibaly, sans oublier les Adama Tounkara, Ally Coulibaly, Cissé Bacongo et bien d’autres encore, tous ont connu leurs lots d’humiliations et de malheurs avec Alassane Ouattara. Il les a embarqués dans une aventure humiliante pour finir par trucider leur parti, le RDR, pour lequel ils ont consenti de grands sacrifices, hélas. Les plus chanceux sont encore vivants, mais jusqu’à quand ? 
Bref ! Alassane Ouattara est donc en train de monter, pièce après pièce, son dispositif pour conserver indéfiniment le pouvoir au sein de sa famille. C’est aux Ivoiriens de décider s’ils veulent rester sous la domination monarchique d’une seule famille ou s’ils sont prêts à se battre pour la démocratie.
 
CHRIS YAPI NE MENT PAS.


Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci : 

- EXÉCUTIONS SILENCIEUSES AU SEIN DE L’ARMÉE: LA TRAQUE AUX SOLDATS NORDISTES FAIT PLUS DE CENT MORTS - https://youtu.be/uRayPl_Vohg

- EN ACCORD AVEC PARIS, ALASSANE OUATTARA CANDIDAT À UN QUATRIÈME MANDAT ! - https://youtu.be/kRWs7lRkmds 

- VERSION FRANÇAISE - LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/86-tC9qQYNQ 

- VERSION BAMBARA - LES IVOIRIENS DOIVENT S’OPPOSER À LA TRANSMISSION HÉRÉDITAIRE DU POUVOIR À TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/eJ5M_w57QkM 

- LE TRIO QUI TIENT EN OTAGE LES 26 MILLIONS D’HABITANTS DE LA CÔTE D’IVOIRE. 
PARTIE 1 : ALASSANE ET DOMINIQUE OUATTARA, LES BONNIE ET CLYDE IVOIRIENS - https://youtu.be/HS4fKDHBIIE 
PARTIE 2 ET FIN : TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/mrTQHAxV1Do 

- TRAMWAY IVOIRIEN POUR FINANCER LA CAMPAGNE ÉLECTORALE 2022 D’EMMANUEL MACRON - https://youtu.be/ihiHMPEfWMg 

- DÎNER OFFICIEL MACRON-OUATTARA À L’ÉLYSÉE : LE TUMULTUEUX TÊTE À TÊTE - https://youtu.be/DcgSBWUfOVc 

- RENCONTRE OUATTARA-MACRON DU 3 MARS 2021 : UNE AFFAIRE DE GROS SOUS - https://youtu.be/VkAE-o-L8-M 

- ASSASSINAT DE LA DÉMOCRATIE EN CÔTE D’IVOIRE. COUPABLE : LE MÉTRO DE LA MORT. MACRON ET LES MULTINATIONALES À L’ŒUVRE - https://youtu.be/5_PEhYehbeY 

- FRANÇAFRIQUE : DU SANG DES IVOIRIENS CONTRE DES CONTRATS - https://youtu.be/27YjNe7WQfA 

- MILICES AU CŒUR DE LA RÉPUBLIQUE. 
PARTIE 1 : LA NAISSANCE DE L’ARMÉE DE L’OMBRE DE TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/-bUscWjt9rs 
PARTIE 2 ET FIN : LE PRISONNIER DE TROP DE TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA - https://youtu.be/voh90evN1mc

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d’un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — France
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
Absence ou absentéisme : le management néolibéral par les mots
A propos des enseignants non remplacés, absentéisme ou absence ? Un glissement lexical qui traduit la volonté néolibérale d'utiliser insidieusement le discours pour modifier les représentations du travail et augmenter les exigences faites aux travailleuses et travailleurs.
par Paul DEVIN
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin