L’AFFAIRE DE LA SAISIE DE DROGUE À ABIDJAN

En Côte d’Ivoire, dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 février 2021, la Gendarmerie nationale a mené une opération spectaculaire à Angré, dans la commune de Cocody.

L’AFFAIRE DE LA SAISIE DE DROGUE À ABIDJAN : L’ÉTAU SE RESSERRE AUTOUR D’HAMED BAKAYOKO

En Côte d’Ivoire, dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 février 2021, la Gendarmerie nationale a mené une opération spectaculaire à Angré, dans la commune de Cocody. Elle a mis la main sur 1 056 kilos de cocaïne pure en provenance de Colombie et entrée en Côte d’Ivoire grâce à des connexions locales. Deux seconds couteaux ont été arrêtés et présentés à la presse, mais l’opinion attendait l’arrestation des gros poissons. Le tonnage saisi, la qualité de la marchandise et la sophistication du réseau de distribution, n’ont laissé personne indifférent, encore moins la toute-puissante Drug Enforcement Administration (DEA) des États-Unis.

 

Tout le monde sait depuis longtemps que le Premier ministre Hamed Bakayoko est un ponte du trafic de drogue dans notre pays et qu’il en est le parrain dans la sous-région. Cela a même été écrit par une équipe internationale de journalistes d’investigation. Mais, au sommet de l’État ivoirien, personne n’a parlé de cette affaire qui éclaboussait notre pays. Aujourd’hui, les données ont changé. Le Président Alassane Ouattara et son Premier ministre sont engagés dans une lutte à mort. Pour clouer au pilori l’ambitieux Hamed Bakayoko, le Président a autorisé son petit frère, Téné Birahima Ouattara à remuer la vase et à faire remonter toute la saleté autour de cette question du trafic de cocaïne, dans laquelle est impliqué le Premier ministre.

 

Souvenez-vous, dans l’une de mes enquêtes, je vous avais dit qu’Alassane Ouattara avait menacé ouvertement Hamed Bakayoko et lui avait fermement conseillé de se tenir tranquille et coi dans le RHDP ainsi que de mouiller le maillot pour la défense du troisième mandat. Autrement, le menaçait-il, les États-Unis et singulièrement la DEA se lanceraient à ses trousses et que la prison serait son horizon tôt ou tard. Cette mise en garde n’était pas tombée dans des oreilles de sourd et l’intéressé avait reçu le message 5 sur 5. Il avait courbé l’échine et pris le pli de suivre la tendance du RHDP, favorable au troisième mandat d’Alassane Ouattara, mais il n’en pensait pas moins. Beaucoup de gens l’ont entendu grommeler, pester à voix basse, ronchonner contre les frères Ouattara qui veulent prendre le pays comme leur champ de cacao. En tout cas, il est loin d’avoir mouillé le maillot comme l’ont fait Adama Bictogo et les autres.

Instruit des marmonnements de son Premier ministre, Alassane Ouattara dont la rancune est légendaire, avec la patience d’un félin en chasse, a attendu le moment propice pour faire rouler à terre le crane de cet ambitieux qui ne se cachait même plus pour lorgner le fauteuil présidentiel et qui, avec l’argent provenant de son empire de la drogue, constituait une menace sérieuse et directe pour son pouvoir. En liaison avec les Américains, notamment la DEA, Alassane Ouattara a tissé la nasse dans laquelle Hamed Bakayoko allait bientôt s’emmêler. Ce n’était qu’une question de temps.

 

Auparavant, plus précisément au mois de novembre de 2020, le Président Ouattara réussit à obtenir des preuves irréfutables de ce que son Premier ministre était mêlé à un complot visant à l’assassiner. Il n’en revenait pas et pourtant les preuves étaient là, sous ses yeux. Son frère cadet Téné Birahima Ouattara suffoquait de colère. Il a toujours su qu’Hamed Bakayoko était un voyou et un adversaire encore plus dangereux que Guillaume Soro. Lui et feu Amadou Gon-Coulibaly ont, à plusieurs reprises, tenté de le mettre en garde contre le zèle et les mensonges du Golden boy. Mais, rien n’y fit ! Alassane Ouattara ne voulait rien entendre ni savoir.

Pourtant, Photocopie et Amadou Gon étaient tous les deux convaincus qu’Hambak leur planterait le couteau dans le dos. La stratégie d’Hamed Bakayoko était simple. S’enrichir et toujours s’enrichir ! Il était convaincu qu’en étant plus riche que les Ouattara, plus riche que l’État, accéder au pouvoir ne serait qu’un jeu d’enfant. Et la seule façon qu’il connaisse de faire très vite l’argent, c’est évidemment le commerce de la drogue.

D’ailleurs, l’on peut imaginer, vu l’importance de la cargaison récemment saisie et l’estimation qui en a été faite, que c’est ce magot que le Premier ministre attendait pour financer ses nombreux candidats indépendants pour les prochaines législatives. La question peut être posée !

 

Alors, face à la grave trahison de son poulain, pour le clan Ouattara, il fallait décider. Cette décision était sans appel. Il fallait neutraliser, par tous les moyens possibles, le dangereux trublion qui ne recule devant rien. L’option du poison a donc été adoptée comme vous le savez désormais et elle a été appliquée avec succès. Mais, cela n’est pas suffisant, car on ne sait jamais, l’individu hospitalisé en France, peut en réchapper ou survivre plusieurs mois encore. Sait-on jamais ? On a vu le cas de cet opposant russe, Alexeï Navalny bien qu’empoisonné, a survécu ! Alors, il a été décidé de le faire chuter définitivement en utilisant son péché mignon : l’argent de la drogue.

Les services de renseignement ivoiriens chapeautés par Téné Birahima Ouattara, travaillant en étroite collaboration avec la DEA, la cellule antidrogue américaine, ont eu carte blanche pour traquer les hommes du cartel d’Hamed Bakayoko. Et la traque s’est avérée payante. Exploitant des sources dans le milieu de la drogue, les fins limiers ivoiriens ont opéré la spectaculaire saisie d’une tonne de cocaïne pure dont la valeur brute est estimée à 25 milliards de francs CFA. Quand elle sera coupée et mise en sachet pour être revendue dans les rues, elle vaudra quatre (4) fois sa valeur actuelle. Et coup de théâtre : la drogue a été découverte au domicile du beau-frère d’Hamed Bakayoko !

 

En effet, les 1 056 kilos de cocaïne ont été découverts dans « une planque » appartenant au Dr Hervé N’Dri, un ivoirien de 54 ans, franc-maçon, qui aurait aussitôt pris la fuite. Chris Yapi n’a pas la preuve formelle de sa fuite, mais c’est ce qui se raconte. Il est opticien de formation, propriétaire de Modern’Optique et détenteur de la franchise Alain Afflelou en Côte d’Ivoire. Fait hautement important, le Dr N’Dri est le mari de Patricia N’dri née Tanoh. Âgée de 52 ans, la nommée Patricia est la petite sœur de Yolande Tanoh- Bakayoko, l’épouse de notre Premier ministre Hamed Bakayoko. En résumé : la drogue était cachée dans un domicile du beau-frère d’Hambak ! Incroyable !

Face à ce scandale, le Président Ouattara a décidé de passer à la vitesse supérieure. Il vient de donner l’autorisation expresse et officielle de l’État de Côte d’Ivoire à la DEA pour venir enquêter sur cette affaire de cocaïne, qui ternit la réputation internationale de notre pays et qui le place sur la liste mondiale des narco-États.

 

Alassane Ouattara sait pertinemment que l’enquête américaine permettra de retracer toutes les connexions nationales et internationales de ce trafic. Elle mettra également à jour toutes les ramifications de ce commerce au plus haut niveau de l’État. Il sait qu’une enquête de la DEA ne pourra que conduire à l’incrimination d’Hamed Bakayoko, dont la belle-famille est déjà épinglée par les enquêteurs locaux. Téné Birahima Ouattara et ses hommes, depuis plusieurs années, ont accumulé des preuves de l’implication du Premier ministre dans ce trafic. Il s’est toujours dit que peut-être qu’un jour, il aurait à en s’en servir ! Si la Gendarmerie a été mise au-devant de cette enquête, c’est parce que les fins limiers ne faisaient pas confiance à la Police nationale. Il est établi que pendant longtemps et sous instruction du Golden boy, le Général Youssouf Kouyaté, faisait convoyer les cargaisons de drogue qui entraient dans le pays, par ses agents des forces de l’ordre. Ce narcotrafic existe depuis longtemps, au su et vu de tous.

 

Sur le calepin des individus qui doivent faire l’objet d’une enquête minutieuse des Américains, figurent des proches du Premier ministre dont Fabrice Sawegnon, Idriss Diallo, Idriss Karamoko, Cheick Karamoko, un important ministre burkinabè devenu subitement milliardaire ainsi que deux grandes familles libanaises, spécialisées dans le commerce de la drogue et connues des services américains. Cependant, les premiers éléments indiquent que c’est une vaste opération d’investigation qui pourrait avoir, outre les pays de la sous-région ouest africaine, des ramifications en Afrique de l’Est où Hamed Bakayoko a des amis puissants et du même acabit.

 

Les lecteurs honnêtes peuvent se souvenir que dans mes publications du mois de juin 2020, j’avais prévenu que la DEA était aux trousses d’Hamed Bakayoko et que le Président Ouattara avait feint de le protéger. Peut-être avait-il cru que j’affublais ? Voilà que la vérité le rattrape. Il faut dire qu’Alassane Ouattara est sans pitié. Il vient d’asséner un coup de massue à « fils » Hambak de la façon la plus violente qui soit.

Il vient de commencer la mise à mort de celui que le Worodougou voyait assis dans le fauteuil du Président de la République. La cocaïne a rendu Hamed Bakayoko riche et puissant en Côte d’Ivoire. C’est la même cocaïne qui va signer son arrêt de mort politique.

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

 

 

Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci :

 

- EMPOISONNÉ, HAMED BAKAYOKO TOUJOURS HOSPITALISÉ À LA PITIÉ-SALPÉTRIÈRE - https://youtu.be/LjZ_2M_tO5U

 

- ÉLECTIONS LÉGISLATIVES IVOIRIENNES EN L’ABSENCE DU PREMIER MINISTRE EMPOISONNÉ - https://youtu.be/hmy4cspJO0A

 

- ENQUÊTE EXPLOSIVE : LE CARTEL DE LA DROGUE D’HAMED BAKAYOKO EN PÉRIL ! https://youtu.be/M8ls5Gu8PnQ

 

- HAMED BAKAYOKO EMPOISONNÉ : RÉVÉLATIONS SUR SA MALADIE ET LA GUERRE DU WORODOUGOU - https://youtu.be/-paI0U-AzF8

 

- EMPOISONNEMENT DU PREMIER MINISTRE IVOIRIEN : CURIEUX MANÈGE AU SOMMET DE L’ÉTAT - https://youtu.be/rn7Om3yiP40

 

- EMPOISONNEMENT D’HAMED BAKAYOKO : SES « BONS PETITS » DÉBOUSSOLÉS - https://youtu.be/wZdj1BCqzJ8

 

- HAMED BAKAYOKO EMPOISONNÉ : LE SALE QUART D’HEURE D’AWAZA BAKAYOKO - https://youtu.be/fzkmLC60QGc

 

- APRÈS AVOIR EMPOISONNÉ HAMED BAKAYOKO, TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA APPELLE L’IMAM SONTA À LA RESCOUSSE - https://youtu.be/NuW6_v5qIvo

 

- LA QUOTIDIENNE TWITTER DE CHRIS YAPI : 20 FÉV. 2021 - https://youtu.be/E0lizYC4xDo

 

- HAMED BAKAYOKO EMPOISONNÉ : PEUR SUR LA PRIMATURE - https://youtu.be/hwxXMimvxwU

 

- HAMED BAKAYOKO ARRIVÉ À PARIS DANS UN ÉTAT GRAVE - https://youtu.be/KNV7BVWYToY

 

- GUERRE DE SUCCESSION AU RHDP : HAMED BAKAYOKO VICTIME D’UN EMPOISONNEMENT - https://youtu.be/FiS1VwbddjY

L’AFFAIRE DE LA SAISIE DE DROGUE À ABIDJAN : L’ÉTAU SE RESSERRE AUTOUR D’HAMED BAKAYOKO.

 

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV Officiel : https://youtu.be/bJxySomrohI

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.