RENCONTRE OUATTARA-MACRON DU 3 MARS 2021 : UNE AFFAIRE DE GROS SOUS

Cette audience, Alassane Ouattara en rêve comme un gamin attendrait son cadeau de Noël. D’un côté, un vieillard avachi de 79 ans et de l’autre, un jeune homme de 43 ans, ambitieux. Ils se retrouveront le 03 mars prochain et devraient même dîner ensemble. Ce dîner

Cette audience, Alassane Ouattara en rêve comme un gamin attendrait son cadeau de Noël. D’un côté, un vieillard avachi de 79 ans et de l’autre, un jeune homme de 43 ans, ambitieux. Ils se retrouveront le 03 mars prochain et devraient même dîner ensemble. Ce dîner est le Saint Graal pour Alassane Ouattara.

 

En effet, depuis la confiscation dans le sang du pouvoir le 31 octobre 2020, l’homme du troisième mandat est en quête de reconnaissance internationale. Boudé depuis par certaines institutions étrangères, il s’est retourné vers le maître colon, la France. Il demande que la diplomatie française se mette à sa disposition pour tenter de redorer son blason terni par les morts et le viol de la constitution ivoirienne. Désormais, il siège au Panthéon des dictateurs africains où il tient une place de choix. Le naguère respecté technocrate est aujourd’hui rabaissé au rang de dirigeant despote. On hésite avant de le recevoir, car partout on redoute la furie de l’opinion publique, surtout en Europe. La presse internationale n’hésite plus à le vilipender, lui qui a pourtant payé les meilleurs cabinets de communication pour polir son image.

On est en droit de s’interroger sur la responsabilité du Président français qui, malgré tout, a décidé de lui accorder un dîner. Les Africains le savent, la France n’est plus le pays des droits de l’Homme ni vigie de la démocratie ! Elle est devenue un pays quelconque et grand soutien des dictateurs africains avec qui elle pille les ressources de ce continent. Jamais le terme de néocolonialisme n’a autant pris tout son sens. D’après les informations qui nous sont parvenues, cette audience a longtemps été préparée. Les points de l’ordre du jour ont même fait l’objet de notes diplomatiques entre les deux capitales.

 

Du côté du Président Ouattara, qui est fier comme paon de se voir offrir un dîner par celui qui aurait pu être son enfant, il entend demander des crédits budgétaires à la France. Il lui demandera d’intervenir auprès des institutions de Bretton Woods pour l’aider. Oui, l’économie de la Côte d’Ivoire se porte très mal et les fins de mois sont difficiles. Les recettes de l’État sont en chute libre et la balance commerciale est déficitaire. Le deuxième centre d’intérêt est le rayonnement diplomatique à la gloire du vassal. Le troisième point est relatif à la question sécuritaire. Il semble qu’il y a lieu de s’inquiéter d’une déstabilisation de la Côte d’Ivoire, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses frontières. La crainte d’attaques djihadistes est en effet persistante et la difficile relation avec les autorités maliennes ne font qu’empirer les choses. On devrait très peu parler de la situation sociopolitique nationale.

 

Du côté de la France, Emmanuel Macron qui a été coaché par le réseau de Nicolas Sarkozy et les Bouygues devrait finaliser les gros projets économiques comme l’aéroport et métro, promis avant les élections. Il faut dire qu’avec la Covid19, les entreprises françaises sont au rouge. Il faut bien trouver de l’argent quelque part pour renflouer leurs trésoreries et c’est aux Africains de payer l’impôt de capitation, comme à la bonne vieille époque coloniale. Considérée comme le continent le plus pauvre du monde, l’Afrique, pourtant, doit donner de l’argent et tous ses biens à la France, pour ne pas qu’elle fasse faillite. Vous comprenez maintenant pourquoi le Président Macron, face à la faiblesse de l’opposition ivoirienne à contrer Alassane Ouattara en 2020, s’est rapidement rallié à ce dernier pour ne pas perdre la manne financière ivoirienne. Cela aurait été dangereux pour les entreprises françaises. C’est dans la même logique qu’Emmanuel Macron a finalement félicité Alpha Condé après l’avoir vertement critiqué pour son troisième mandat. La puissance de l’argent a pris le dessus sur la puissance de la démocratie et des droits de l’Homme. Enfin au dîner, le président français devrait, autour d’un bon vin, réclamer à Alassane Ouattara son argent pour sa campagne électorale de 2022.

 

En effet, le Président Macron briguera un second mandat et ce qui manque le moins, c’est l’argent. Ses grands financiers l’ont quitté et les magnats économiques du pays sont au rouge. C’est donc aux Africains de financer. Alassane Ouattara devrait s’empresser de s’exécuter. Mieux, se proposer personnellement de faire un tour de table des chefs d’État africains pour augmenter la cagnotte Macronienne. Et les bons vivants devraient se congratuler, passant par pertes et profits la démocratie et les droits de l’Homme, tout en se payant la tête des Ivoiriens qui crèvent de faim.

Ainsi va la vie des nations, où les plus pauvres doivent payer pour que les plus riches deviennent encore plus riches. Alassane Ouattara, après avoir ainsi trahi l’Afrique, pourra rentrer tranquillement au pays, rassuré que rien ne pourrait lui arriver tant que le « grand frère » Emmanuel Macron est au pouvoir.

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

 

 

Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci :

 

- ASSASSINAT DE LA DÉMOCRATIE EN CÔTE D’IVOIRE. COUPABLE : LE MÉTRO DE LA MORT - https://youtu.be/5_PEhYehbeY

 

- FRANÇAFRIQUE : DU SANG DES IVOIRIENS CONTRE DES CONTRATS - https://youtu.be/27YjNe7WQfA

 

- TOUT SUR LE DEAL ENTRE LA FRANCE ET ALASSANE OUATTARA - https://youtu.be/kCy5VJpBfoI

 

- DOMINIQUE OUATTARA À PARIS : LA JUSTICE FRANÇAISE À SES TROUSSES - https://youtu.be/Jjnf43fWzKQ

 

- 1ère PARTIE : DOMINIQUE NOUVIAN FOLLOROUX OUATTARA, LA VRAIE COMMANDITAIRE DU TROISIÈME MANDAT ! - https://youtu.be/GsZyoqBbINY

 

- RÉVÉLATIONS SUR LA SUPPOSÉE FORTUNE ET LES SOUTIENS FICTIFS D’ALASSANE OUATTARA - https://youtu.be/JnKxDkhVkDc

RENCONTRE ADO-MACRON DU 3 MARS 2021 : UNE AFFAIRE DE GROS SOUS.

 

Visionnez cette publication sur la Chris Yapi TV Officiel : https://youtu.be/VkAE-o-L8-M

 

CHRIS YAPI NE MENT PAS.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.