Un billet de 2010, sur le “terrorisme relationnel” au sein du club.

Comme quoi en ne respectant pas certaines règles on en prouve la validité.

De l’homme, de ses comportement, de ses idées

 

"En matière de communication la vérité a peu de valeur, seul le vécu à force de référence" (Jacques Salomé)

 

Face à la violence, l’intolérance, qui domine les débats de société les débats politiques, et ….. nombre de débats conjugaux (contrairement aux ébats), je prends le risque* de revenir sur certains fondamentaux - pour employer un terme à la mode - dont l'oubli est, selon mon expérience, à la base de ces dérapages.

 

L'homme est une personne qui a des idées et des comportement,  ceux-ci sont le produit de sa raison et de son histoire personnelle (acquis conscient et inconscient). 

 

Quand deux personnes communiquent, il n'y a pas que la raison qui est à l'oeuvre (je confronte mon idée à ton idée), mais aussi des émotions conscientes et inconscientes qui se traduisent par des comportements qui affectent les émotions de l'autre, donc modifie son comportement, cela dans un feed-back réciproque permanent.

 

Les conséquences sont en général que le débat d'idées (l'enjeu initial) s'efface pour laisser place à d'autres enjeux possibles, aboutissant à une pseudo-communication.

Deux exemples d'enjeux qui dominent l'enjeu initial:

 -la non remise en cause de soi

-le maintien d'un rapport dominant dominé

 

Pour éviter cela, il y a certaines règles élémentaires** à respecter :

- Les idées et les comportements sont discutables, pas les personnes.

- Si tu as raison contre quelqu'un tu t'es fait un ennemi, si tu as réussi à la convaincre tu t'es fait un allié.

- Essayer d'entendre d'où parle l'autre (la partie irrationelle)

- Eviter la fermeture (tension), la non-écoute (rejet), l'agression (décharge): tous déclencheurs de violence.

- faire la différence entre confronter et affronter.

 

Plus tout plein d'autres règles que ceux que le sujet intéresse, ou qui souffrent d'un manque de communication dans la sphère privée ou professionnelle,  pourront chercher à approfondir.

 

 

* Le risque, car je sais combien souvent la remise en cause de comportement est entendue comme la remise en cause de la personne.

 

** Un Bac+x est souvent un handicap.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.