Le peuple pour les nuls

S’il est mot dont la récurrence atteint des sommets dans le discours politique, et en particulier dans le club, c’est bien celui de « Peuple ».

S’il est mot dont la récurrence atteint des sommets dans le discours politique, et en particulier dans le club, c’est bien celui de “Peuple”.

Bien que nanti de plusieurs acceptations dans le dictionnaire Larousse - ce qui déjà pose problème - son usage en politique laisse à penser que ce vocable implique une certaine transcendance par rapport à celui de “population”. Pour tenter d’y voir plus clair (?) abordons le par ses propriétés et ses manifestations.

- Il sait, il aspire à..., il exige et il a toujours raison 

- Il se manifeste sous des formes multiple: nationale, régionale, ethnique, religieuse, voire ZAD, variables en temps et en durée.

- Parfois il entre en conflit interne: guerre civile , le gagnant devient alors le peuple (Espagne), ou une frontière sépare les 2 parties (Tchèque et   Slovaque).

- Les chefs des fractions de la population divisée se réfèrent tous au Peuple (qui sait, aspire à.., etc...), après le combat il y a deux Peuples: un Peuple majoritaire et un Peuple  minoritaire. En cas de coup d’état il n’y a plus qu’un Peuple, un Guide, et des “camps”.

- Il est manipulable, surtout par les media (ne font pas partie de l’ensemble Peuple),   

- Il est souvent trahi quand les chefs, ayant gagnés en étant contre, découvrent (?) que le pour était plus un slogan qu'un programme.

- Dans les théories on considérera que les individus constituant le Peuple ont tous les mêmes aspirations : le bien de tous et des biens pour chacun. Les contraintes de la réalité seront considérées comme négligeables, pour faciliter la compréhension.

- Le Peuple dispose d’un outil d’expression, inventé dit-on par les Grecs, la  Démocratie. Certains ont proposé la dictature du prolétariat, mais l’expérience n’a pas été concluante. Le modèle de Démocratie n’ayant pas été déposé, elle a de nombreuses versions, adoptées par différents Peuples.

- Certains sous-ensembles de la population n’ont pas droit à l’appellation Peuple : p.ex les supporteurs de foot, les supporteurs de Marine, les paysans qui détruisent la nature, etc …. Certains les qualifient de peuple, surtout dans certains quartiers parisiens.

 

Conclusion(s)

Brouillard, visibilité réduite, tempête en vue.

ou

Quand j’entends le mot Peuple, je sors mon revolver stylo clavier

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.