Douillou spik fransé ? La réforme de l'orthographe est-elle vraiment nécessaire ?

Vous en avez probablement discuté aujourd'hui entre collègues à la machine à café. Moi en tout cas, j'ai lancé le sujet, un peu horrifié ! Quoi ? Mais pourquoi vont-ils toucher à notre belle langue française ? Est-ce une évolution ordinaire d'une langue vivante ou le début de la fin, un nivellement par le bas de l'éducation de nos (enfin, de vos) enfants ? Débattons !

Après la lecture de plusieurs dépêches sur internet aujourd'hui, j'ai évidemment cherché à en savoir plus. C'est quoi au juste cette réforme ? D'où sort-elle ? Pourquoi des propositions de rectifications de l'orthographe faites en 1990 rentreraient-elles en vigueur aujourd'hui ? Quels sont les mots concernés, puisque tous les médias donnent les dix mêmes exemples, alors que la liste en compte 2400 ! J'ai donc cherché un peu et j’ai découvert le site : http://www.renouvo.org, qui explique que "L’Académie française, comme les instances francophones compétentes (notamment en Belgique et au Québec), a approuvé à l’unanimité un certain nombre de rectifications proposées par le Conseil supérieur de la langue française. Celles-ci ont été publiées au Journal officiel de la République française le 6 décembre 1990. En outre, l’Académie les mentionne dans l’édition de son Dictionnaire en cours de publication, et en emploie dans les articles de ce Dictionnaire (“évènement”, par exemple)."

Oui mais voilà, 26 ans après la publication de ces rectifications, fallait-il vraiment la mettre en application ? 

Le ministère de l'éducation nationale de Najat Vallaud Belkacem assure qu'il n'est pas responsable de cette application soudaine ! Les éditeurs de livres scolaires auraient décidé d'appliquer ces nouvelles règles et des journalistes de TF1 auraient lancé ce sujet pour faire le buzz et discréditer le ministère et sa réforme du collège... Je ne suis pas là pour compter les points, mais pour revenir sur ces rectifications "optionnelles" qui ont été proposées en 1990 et qui sont sur le devant de la scène aujourd'hui. Alors quels mots pourraient changer ? Quelques exemples ! 

 

é ou è ? 

Pour certains mots, la prononciation actuelle n'était plus conforme à la façon dont on devait les écrire. Par exemple, un "événement" s'écrit désormais "évènement" pour que sa graphie respecte sa phonie. 

Pour le verbe "céder", il fallait pour respecter l'ancienne orthographe écrire "cédera" et "céderait" pour respecter ces deux formes conjuguées, alors que la nouvelle orthographe s'est adaptée à la prononciation, en proposant d'écrire "cèdera" et "cèderait"

Pour ces cas là, je suis tout à fait d'accord avec la réforme.

 

L'accent circonflexe tire son chapeau ! 

C'est la disparition qui me chagrine le plus car elle concerne un nombre très important de mots. L'accent circonflexe, qui était très présent dans la langue française et plutôt rare — voire inexistant — dans les autres langues, s'apprête à tirer sa révérence. Il dérangeait qui cet accent en forme de chapeau chinois ? Il disparaît ; mais il nous coûtait quoi de le mettre sur un û ou un î ? 

Ah pardon ! L'habitude ! Coutait ne prend plus de ^ ! Disparait non plus ! Tout comme l'ile perd son parasol ! 

J'en ai le tournis et je me demande si je ne vais pas aller chercher le tire-bouchon et me servir un apéro et des cacahuètes avant le dîner pour oublier ! 
Ahhh ! Aller chercher le tirebouchon et me servir un apéro et des cacahouètes avant le diner ! Mais c'est à devenir fou ! On ne peut pas
dûment dument amputer notre si belle langue ? Si ? Pourquoi ? 

Je vous jure que je n'ai pas besoin d'oignons pour pleurer en pensant à la future réforme qui imposera l'insupportable style SMS. 

Quoi ? 

J'ai encore fait une faute ? 

Non ?!? Ne me dites pas qu'ils ont retiré le i à oignons ? 

Si ? Ils l'ont fait ? Il faut écrire "ognons" ? 

C'est une blague ? Un canular ? Une caméra cachée ? 

Elle est bonne celle-là, vous voulez pas non plus qu'on écrive en phonétique, genre "paéla" ? Si ? On ne mange plus de paella alors ? Pff !  

 

Quitte à passer pour un va-nu-pieds, je joue mon va-tout et j'exerce mon droit de veto ! 

Non ? Ils ont aussi supprimé les tirets ? 

Un vanupied ? Un vatout ? Et on exerce son droit de véto

Mais véto avec un accent, ce n'est plus l'abréviation de vétérinaire ? 

Si mais pas que ? 

J'ai mal à la tête ! 

 

Il paraît que le but est de simplifier... de rendre certaines choses plus logiques... mais je ne comprends pas.

Je reviens, non à mes moutons, mais à mon tirebouchon (qui ne prend plus de tiret entre tire et bouchon... c'était pourtant pratique de tirer sur le bouchon pour ouvrir la bouteille... passons).

Pourquoi qu'mon TIREBOUCHON n'prend plus d'tiret, mais qu'mon tire-balle,tire-bonde, tire-botte, tire-bourre, tire-bouton, tire-braise, tire-clou, tire-crin, tire-fesse, tire-feu, tire-filet, tire-laine, tire-lait, tire-ligne, tire-lisse, tire-pied, tire-sac, tire-sou, tire-terre, tire-veille, tire-veine ils en prennent encore un ? Elle est où la logique ? Elle est où la simplification ? Pourquoi tout ce tohu-bohu ? Tohubohu — pardon ! 

 

Est-ce que les gens qui réforment l'orthographe pensent vraiment que le type qui ne sait pas écrire le nom de la mouche Tsé-tsé, en aura plus quelque chose à faire que son nom s'écrive désormais Tsétsé ? Même Muriel Robin va devoir réécrire tous ses textes à base de Tagada tsoin-tsoin puisque désormais, tsointsoin s'écrit attaché ! Trou-trou ? Même ça ils l'ont changé. Tu joues à quoi toi ? A troutrou... mais version 2016, sans le tiret... j'suis moderne quoi ! 

 

 

Vous pourrez me traiter de neu-neu vivant sur son nénuphar ou de neuneu qui squat’ sa reum sur son nénufar, je m’en tamponne le coquillard. J’irai à contre-courant, même si les autres écrivent contrecourant. Je regarderai un thriller et pas un thrilleur. Parce qu’en plus de mal parler français, ils voudraient que l’on parle — encore plus — mal l’anglais ! 

 

FEUQUE ! (fuck)

 


 

Mise à jour :
Ce soir le ministère de l'éducation nationale dément être reponsable de cette réforme.  Il rassure aussi en disant que les deux orthographes seront acceptées, mais que les éditeurs de manuels scolaires ont bien décidé de la mettre en place. A lire ici : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/02/04/non-l-accent-circonflexe-ne-va-pas-disparaitre_4859439_4355770.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.