Christel
Conseillère en migration
Abonné·e de Mediapart

174 Billets

39 Éditions

Billet de blog 27 mai 2008

Christel
Conseillère en migration
Abonné·e de Mediapart

Et pendant qu'on dort aussi.....

La France continue à importer du plutonium anglais en toute discrétion.... puisque les anglais ne savent (ou ne veulent pas le retraiter !)Source : Le monde 21/05/2008 par Hervé Kempf 

Christel
Conseillère en migration
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La France continue à importer du plutonium anglais en toute discrétion.... puisque les anglais ne savent (ou ne veulent pas le retraiter !)

Source : Le monde 21/05/2008 par Hervé Kempf

La France est-elle, comme l'affirme Greenpeace (Frédéric Marillier, chargé de la campagne Energie), la "poubelle nucléaire internationale'"? Est-ce la faute des français si les anglais n'ont jamais su faire fonctionner leur usine de retraitement normalement? Doit-on vraiment tout faire pour tous ceux qui ne savent ou ne veulent pas? Au moins les japonais ont pris leurs responsabilités eux. Ils ne nous envoient plus grand chose et retraitent chez eux, grâce à la soeur jumelle de l'usine de la Hague leur propre bazar!

Je me souviens quand j'habitais Cherbourg cette bizarre impression en voyant, du fort du Roule les cheminées de l'usine de la Hague, d'avoir pensé plusieurs fois que là-bas (et apparemment aussi à Marcoule dans le Gard) étaient stockés ces déchets, où l'on les transformait en mox (un combustible nucléaire mélangeant plutonium et uranium), en tout cas pour l'usine de la Hague. Je me souviens de l'interdiction de survol au moment de l'attentat du 11 septembre, et de la fureur légitime de Yann Arthus Bertrand, de passage pour l'inauguration de son exposition "la terre vue du ciel" car il n'avait pas non plus eu l'autorisation de survol en hélicoptère pour prendre des photos de l'usine, par "mesure de sécurité", ou parce que, vraiment, voir cette usine poubelle européenne vue du ciel, ça faisait désordre?

Mais tout le monde s'en fiche, personne n'est d'ailleurs au courant ! En attendant, nous dit le Monde, l''Atlantic Osprey, navire parti du port anglais de Workington, samedi 17 mai, et arrivé, mercredi 21 mai à 2 heures du matin, à Cherbourg.". Et voila que de jolis ferry pas comme les autres se balladent dans la Manche, pas plus protégé que ça, le bateau...

D'un côté, on surprotège pour des raisons d'image, de l'autre on fait se promener une poubelle environnementale sur la mer? Pour qu'elle passe inaperçue et que les médias ne fassent surtout pas de vagues?

Je ne suis pas naîve, et de toute façon, je crois au retraitement... puisque nous avons décidé de miser sur l'atome.... il nous faut affronter cette triste réalité, mais tout de même, pourquoi un tel secret? Ce ne serait pas plus simple de jouer la transparence?


http://www.greenpeace.org/france/news/transport-de-plutonium-l-atla

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal — Terrorisme
Une section informatique aveugle à ses propres alertes
Dans les deux années précédant la tuerie à la préfecture de police, les alertes se sont multipliées au sein de la « S21 », la section où travaillait Mickaël Harpon. Sans jamais que cela ne porte à conséquence pour le futur terroriste.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica