Corruption à la SNCF. de l'indignation

Après les alertes concernant la direction de Lille, j' ai continué de travailler sur la France entière en relevant les témoignages du fonctionnement interne de la SNCF. J'avoue que je suis pas déçu, et après avoir reçu des dizaines de témoignages, et avoir fait le tri, j'ai décidé de vous faire partager l’activité éthique de l'entreprise. J'ai donc été licencié par SNCF l'an dernier pour avoir dénoncer la fraude à la direction de Lille.

Aujourd'hui donc, je vais donc vous faire partager petit à petit, des témoignages de cheminots. Je protégerai leur identité, pour qu'ils n'ai pas de problème dans l'entreprise et les réserve pour les autorités. Voici donc la plus ancienne qui a commencé le même année que ma mise au placard.

Il est évident que dès ce premier témoignage, nous pouvons qu'exprimer notre indignation. Ce type d'attitude n'est malheureusement pas isolé l'utilisation frauduleuse de la carte professionelle est bien sur connue de l'ensemble des cadres que j'ai pu cotoyer à la Direction de Lille.

Je vous rapelle qu'il s'agit bien sur de l'argent du contribuable et que la direction de l'Ethique dirigée par Mr Dufourneau en collaboration de Transparency International France représenté pour les lanceurs d'alerte par Madame Marie Meyer sont bien sur au courant de ces ignominies.

 

 

Témoignage d'un collègue de la Région de Chambéry.

Concernant la carte bleu professessionnelle, voici une histoire très réelle. Tout commence un jour de janvier 2009, ou une ASCT de ma gare est mise à pied par mesure conservatoires et sans salaires. Elle est soupconné d'avoir détournée dans ses poches de l'argent des PV qu'elle encaissait. 2 jours plus tard, il y avait une réunion à Annecy avec son DUO .....Mais son DUO n'est jamais venu à cette réunion. J'ai appris quelque jours plus tard que la matin de cette réunion, qu'il avait été mis en garde à vue lors de son interpellation à son domicile à 6h00 du matin. Lors de fouille de son domicile et de son bureau la police a découvert des images pédophiles et pornographiques, mais son inculpation fut celle d'attouchements sexuels par ascendant d'autorité sur des controleuses qu'il avait dans son UO. Suite a cette mise en examen, ce DUO fut mis à pied mais avec maintien du salaire. La direction régionale décida de mener une enquête interne et la suge a découvert que ce DUO allait régulièrement à Geneve, à une heure de route d'Annecy, avec sa voiture de fonction. Qu'ensuite qu'il allait dans les salons érotiques et qu'il payait ses plaisirs avec des filles de joies avec sa carte bleue professionnelle. Montant total du préjudice pour la sncF : 27000€ SUR 22 mois. Bref, cela te montre que l'utilisateur de la carte bleue avait carte blanche et que sa hiérarchie ne contrôlait pas les dépenses. Mais l'histoire a une suite L'ASCT , pour un préjudice de 337,25€ se fit révoquer par le conseil de discipline. Son DUO se fit imposer une mutation disciplinaire à Marseille. Malgré les attouchements sur des controleuses et 27000€ de dommage pour la SNCF. Aux dernières nouvelles, malgré une condamnation à 6 mois de prison ferme pour les attouchements, il est toujours salarié à la SNCF. Il est à l'EME des cadres et fait des missions. La SNCF n'as jamais porter plainte pour détounement ou abus de bien sociaux.

ps :ASCT : controleuse.

DUO : Dirigeant

EME : sorte de pole emploi interne qui sert a l'entreprise a "reycler" les agents sans poste.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.