Christian cheminot à Lille
Abonné·e de Mediapart

21 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mars 2015

Christian cheminot à Lille
Abonné·e de Mediapart

LA MEDIATION CITOYENNE

Christian cheminot à Lille
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un lanceur d’alerte est il condamné à être licencié ?

Tous les lanceurs d’alerte sont unanimes : personne ne sort indemne d’un harcèlement qui dure depuis plusieurs années.

Pour me faire accompagner dans ma lutte face à la brutalité d’une direction inflexible, j’ai décidé sur conseil de mon association ANTICOR, de faire appel à une médiation citoyenne.

Mr Adel LAGUIL, médiateur citoyen et juriste a proposé deux fois une offre de médiation légale à la SNCF, après l’avoir saisi suite aux interminables représailles de harcèlement discriminatoires et disciplinaires que je subis depuis dix ans, la SNCF a refusé une première fois  la médiation en invoquant une « conciliation » interne qui en réalité était une incitation à un départ dit volontaire avec une prime substantielle…proposer une prime au silence à un lanceur d’alerte revenait à ravaler le lanceur d’alerte que je suis au rang de ce que je dénonce ce qui pour moi était purement inacceptable. Le second refus de la médiation par l’établissement a été motivé par le fait que le médiateur citoyen a refusé d’exécuter un processus de médiation sous conditions...

Monsieur Adel LAGUIL a renouvelé l’offre de médiation légale qui s’inscrit dans un cadre juridique au Directeur Adjoint du travail près du Ministère du Travail afin qu’une proposition de médiation soit cette fois proposée –administrativement- Le Directeur Adjoint ayant été saisi en appel par la direction régionale de la SNCF afin que la demande de licenciement disciplinaire à mon encontre soit acceptée et la décision de rejet du licenciement par l’inspecteur du travail annulée – décision de l’inspecteur du travail du reste énigmatique au demeurant lorsque l’on sait que l’inspecteur n’ a retenu qu’un grief de forme sans intérêt pour rejeter la demande de licenciement de l’employeur alors qu’il existe une multitude de griefs de forme et de fond qui aurait permis de rejeter définitivement la demande de licenciement par l’employeur…

Par ailleurs, le médiateur citoyen a également renouvelé par deux fois une demande d’entretien avec Madame MEYER représentante de Transparency Internationale, organisation partenaire de la SNCF laquelle organisation est censée venir en soutien aux lanceurs d’alerte…les deux demandes de Monsieur LAGUIL ont fait l’objet d’une fin de non-recevoir sans discussion…la légèreté avec laquelle Transparency Internationale a rejeté les demandes d’entretien laisse perplexe et interrogatif quant à l’indépendance d’une telle organisation…

Monsieur Adel LAGUIL, promoteur au sein de l’association Anticor de la médiation citoyenne accompagne les lanceurs d’alerte afin si ce n’est de prévenir les représailles disciplinaires harcelantes envers les salariés victimes – soit la majorité des lanceurs d’alerte- tout au moins de protéger moralement et juridiquement les lanceurs d’alerte qui font l’objet de procédures discriminatoires harcelantes. Monsieur LAGUIL s’étonne que la direction des ressources humaines de l’entreprise soumise à des obligations de sécurité de résultat ait refusé même son offre d’information gratuite et ce d’autant plus selon lui que la médiation légale n’est pas facultative mais obligatoire et s’impose à l’employeur.

Pour Monsieur LAGUIL, si le Directeur Adjoint du Ministère du Travail venait a accepter un licenciement disciplinaire nul légalement, parce que j’ai dénoncé des faits de corruption alors que je suis protégé juridiquement et si l’employeur devait persister dans son refus à accepter la médiation légale à un salarié qui a donné sa vie à l’entreprise pendant plus de trente-deux ans alors pour le médiateur cela reviendrait de la part des institutions à reconnaitre la mise en place d’une  véritable organisation visant la mise à mort des salariés harcelés en particulier et des lanceurs d’alerte en général.

Aussi, nous espérons cette fois que la médiation soit acceptée. Mon action étant parfaitement légale et protégée je vous demanderai de me soutenir et de soutenir l’offre de médiation citoyenne proposé par Monsieur Adel LAGUIL. Vous pourrez me faire part de votre soutien en me contactant sur les réseaux sociaux et sur mon blog sur Médiapart, et également soutenir Monsieur Adel LAGUIL en le contactant sur son site : Allomédiation.fr en allant à la fiche ‘Contact’  Madame Séverine TESSIER pour sa part promeut également ‘’La médiation citoyenne ‘ afin qu’une protection morale et juridique des lanceurs d’alerte soit assurée si possible dès le début des actions citoyennes. Madame TESSIER  en évoque les enjeux dans son livre : ‘Lutter contre la corruption, à la conquête d’un nouveau pouvoir citoyen’ de Séverine TESSIER

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI