Ne plus être un "mec", juste un homme doux !

Certains parlent, du fait de certains livres très diffusés, de ne pas ignorer sa "part féminine" : la douceur, la tendresse, la compassion, les sentiments chaleureux... La part masculine étant alors, à les croire, plus froide, dure, virile, agressive, etc... C'est déjà bien de savoir et de penser qu'on a ces deux aspects en soi. Cela évite un certain essentialisme !

Néanmoins ce n'est pas, je crois, la bonne façon de parler, à moins que l'on évoque, de façon imagée, l'idée de "seconde nature", c'est à dire une "nature" socialement construite mais très ancrée chez les hommes de par des déterminismes sociaux lourds. Néanmoins l'idée de "seconde nature" permet de bouger les lignes. 

Il ne s'agit pas de devenir un "mec" (qui en a...) mais de devenir un homme sensible.

L'enjeu de ne plus être un mec ce n'est pas de ne plus se disputer, de ne pas élever la voix jamais - cela arrive dans tous les couples -, c'est surtout de ne pas frapper, de ne pas insulter, de ne pas violer.  Jamais. Absolument jamais. Simple alors. Eh bien non au regard des statistiques diverses ! 

Bien au contraire, il s'agit de donner des "strokes positifs" comme on dit en Analyse transactionelle (AT) c'est à dire des "signes de reconnaissance". Ne plus être timide. Ne plus rester dans l'économie de signes positifs.

Mais que faire face aux individus que vous méprisez? Ne pas garder sa haine durablement congelée...  Facile à dire me dira-ton... mais précisément c'est cultiver sa "dureté de coeur" que de conserver sa haine. Se contenter du respect humain et concrètement éviter par le "bonjour" la néantisation semble suffisant. C'est là même le smic de la dignité humaine. Car, nul n'est contraint de tendre la joue à qui vous frappe. Nul ne vous demande d'imiter Jésus !

A propos des "strokes", il faut savoir que les "strokes en plastique" (ceux qui sont "en toc", non authentiques) sont parfois mal perçus. Du moins dans certaines circonstances. On parle depuis peu du harcèlement de rue contre les femmes. Le phénomène est ancien mais sa diffusion explicative est récente. C'est souvent une surprise car pour l'homme qui sort un mot à une inconnue pas forcèment insultant mais très "stroke en plastique" imagine mal qu'il n'est pas le premier ni le dernier et que l'accumulation devient rapidement insuportable. D'autant que certains ne font pas dans le "plastique" léger. C'est du cru et grossier. Et certains pratiquent aussi les attouchements indésirés dans les bus. Des mecs. 

 

 XX

 

I - On peut partager ce trajet d'AComte-Sponville au plan théorique. C'est un bon début.

 

Le trajet vers le bien" du matérialiste selon A Comte-Sponville : il avance et s'élève…

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/240215/le-trajet-vers-le-bien-du-materialiste-selon-comte-sponville-il-avance-et-seleve

On peut trouver chez Erich Fromm des principes pour aller vers le haut, en athée.

 

II - Mais il faut aussi mettre en pratique. Cela s'appelle la CONGRUENCE.

 

La mise en pratique suppose des refus : Il y a eu sous ce texte un premier débat :

 Vive l'érotisme, pas la prostitution ni le porno hard ! JJL

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/151214/vive-lerotisme-pas-la-prostitution-ni-le-porno-hard-jjl

Outre la prostitution, il y a le viol et toutes les violences sexistes.

[L'HUMANITE] "Les élus français doivent se montrer à la hauteur dans la lutte contre la prostitution" | L'Humanité

 "Les élus français doivent se montrer à la hauteur dans la lutte contre la prostitution" | L'Humanité

 http://www.humanite.fr/les-elus-francais-doivent-se-montrer-la-hauteur-dans-la-lutte-contre-la-prostitution-565130

 

La différence entre les hommes et les femmes dans la rue, ce n'est pas que les uns regardent les autres. C'est que les hommes ne gardent pas les mains dans les poches et ne savent pas se taire. Ceux-là ce sont des "mecs". De sales mecs !

Christian DELARUE

 

 XX

ZEROMACHO : Se masturber, pas exploiter des prostituées !

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/260612/zeromacho-se-masturber-pas-exploiter-des-prostituees

Vive l'érotisme, pas la prostitution ni le porno hard ! - Le blog de JJ Lakrival

http://lakrival.over-blog.org/article-vive-l-erotisme-pas-la-prostitution-ni-le-porno-hard-125150804.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.