christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1712 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 janv. 2011

Intégrisme et néoracisme : La bataille dans la société civile.

christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


1) La bataille de certains secteurs des religions dans la société civile suscite un néo-racisme. Ni l'un ni l'autre n'ont à ce jour guère d'importance. Mais il vaut mieux limiter les dégâts car la dynamique est montante.

Trois points :

- A la base de ce néo-racisme il y a une haine compréhensible portée contre certains secteurs religieux sexistes et autoritaires mais étendue a tous les croyants de cette religion. C'est dans cette extension que se situe précisément le racisme car la colère initiale est juste mais c'est l'amalgame qui est faux. 

- Cet amalgame est socialement favorisé par les communautarismes. Tous ceux qui mettent dans une même communauté le barbare et le croyant ordinaire ont une grosse part de responsabilité dans ce néo-racisme. Ce concerne aussi bien RL que le PIR lorsqu'il s'agit de l'islam.

- Le problème est qu'il n'est pas aisé de faire une stricte séparation en affectant par exemple telle pratique sociale à tel courant religieux historiquement répertorié. C'est là une recherche vaine (que j'ai néanmoins tentée et mise en débat) . En outre, le citoyen s'il se doit de s'instruire sur les phénomènes sociaux n'a pas à se poser en expert ou chercheur spécialisé.

- Il suffit de remarquer qu'il existe dans chaque religion des croyants diversement positionnés du point de vue politique (sur un axe réactionnaire -conservateur -progressiste ) ou sur le plan des moeurs ou celui de la démocratie. Y compris des monstres !
2) Venons-en aux dynamiques sociales et historiques.

Juste quelques positions qui mériteraient plus de développements pointé pour donner un cadre de compréhension.

- La sécularisation avait complété la laïcité pour parvenir à la paix sociale entre athéisme et religion en France et en Europe. On assiste à un reflux de la sécularisation lié à la "montée du religieux".

- La séparation de l'Etat et de la religion autorise la liberté de conscience dans la société civile. Cette dernière est donc livrée à un retour du religieux qui se manifeste par l'offensive des secteurs non sécularisés des religions, des trois grands monothéismes.

- Sur ce secteur, l'islam n'est pas en reste. C'est au sein des groupes musulmans non sécularisés ou identitaires que sévissent les "barbus" (avec guillements svp), autrement dit les fondamentalistes (versus connaissance des textes sacrés), des intégristes (versus application stricte des textes dans la pratique sociale) ce que l'on rassemble souvent sous le terme de radicaux tant au plan des moeurs (sexo-séparatisme) que de la politique (refus du principe démocratique et de la laicité). Ce phènomène ne mérite pas d'être gonflé exégérément. Que connais-t-on de l'audience de ces individus ?

- Un phénomène fondamentaliste-intégriste existe aussi chez les juifs identitaires et traditionnalistes et chez les chrétiens. Il prends des formes différentes.

3) S'il ne faut pas gonfler le phénomène d'emprise comme le fait Marine Le Pen il importe aussi de ne pas le favoriser.


L'islam et l'islamisation (au sens de montée de l'islam visible) dans la société civile est contestée par certains comme Michel Onfray (1) mais soutenue par des islamo-habermassiens comme l'écologiste Christian Le Bras (2), qui pratique le clientélisme musulman dans sa ville. Ce communautarisme actif est aussi détestable et dangereux que le racisme antimusulman.

Ce qu'il importe de faire c'est de lutter contre les discriminations mais pas de favoriser l'islamisation. Par ailleurs, les musulmans doivent avoir des lieux de prière comme les autres croyants. Ils doivent savoir qu'il ont le droit de s'habiller comme ils veulent mais qu'ils n'ont pas à imposer le voile aux femmes ni à interdire la jupe. L'homosexualité est aussi de droit. En fait, de nombreux français et résidents étrangers, au-delà de leur position droite-gauche, tiennent à la liberté de moeurs. Je le dis aisément car cela me vient de très nombreux débats sur le sujet.

Christian DELARUE

Exemples


1) Michel Onfray : "C'est l'islam qui est un problème, pas la burka !"
http://www.youtube.com/watch?v=raaMi_iYPLs

2) Islam et laïcité : bonne année 1432 pour Europe Ecologie | 24heuresactu.com
http://24heuresactu.com/blog/2010/12/10/islam-et-laicite-bonne-annee-1432-pour-europe-ecologie/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier
Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan