MIXITE TEXTILE en piscine : burkini intégriste et string seins nus.

MIXITE TEXTILE en piscine à Grenoble : burkini musulman intégriste d’un côté et string seins nus de l’autre.

MIXITE TEXTILE en piscine à Grenoble : burkini musulman intégriste d’un côté et string seins nus de l’autre.

Ambiance froide (ou pas) sous canicule !

I ) Réponse sociétale et non politique à l'intégrisme religieux

L’intégrisme religieux pro-hypertextile avance mais il rencontre des résistances pacifistes (pas d’agression physique) diversifiées, soit libertaires soit féministes ou d'autres encore !

- Sur la nature du burkini : Le burkini n’est pas une combinaison de plongée il porte deux significations : une IDENTITAIRE d’appartenance religieuse et culturelle et une de GENRE sur l’hypertextile pour les femmes musulmanes selon une prescription réactionnaire, nettement intégriste religieuse.

- Sur le string seulement comme minimum hypotextile : Le string permet de cacher l’organe sexuel primaire (féminin ou masculin) et l’anus. Mais les fesses et les seins ne sont pas cachés ce qui n’est pas la même chose. Enjeux : Les sexyphobes - dont certains intégristes religieux mais pas qu’eux - voudraient cacher les formes du corps féminin et la peau des femmes car ils ne supportent pas de devoir « se tenir » dans une attitude de respect et de dignité. Ils peinent à pratiquer le « double regard » ! 

- Sur les limites du nudisme : Il est toléré dans de nombreuses société - mais pas au sein des sociétés autoritaires ou il est réprimé (comme jadis dans le Portugal de Salazar, l'Espagne de Franco, la Grèce des colonels) - s’il se pratique en zone réservée (cf débat 1).

- L’hypertextile réservé aux femmes est difficilement accepté car il respire le sexisme.

II) Eléments de débat

- sur string à la place du nu : 

« si nombre d’internautes se sont réjouis de cette initiative nudiste, nous n’y voyons qu’une radicalisation hystérique du débat sur la question du corps telle que précisément la souhaitent les islamistes : comme si au voilement obscurantiste des femmes il n’existait plus d’autre alternative que la revendication d’une complète nudité, laquelle peut poser des problèmes d’exhibitionnisme et gêner notamment les enfants. »

in

Burkini : la réponse politique se fait attendre sur Marianne

https://www.marianne.net/debattons/billets/burkini-piscine-grenoble-reponse-politique?

- Sur la réponse politique attendue : interdire encore ?

Le même texte préconise une réponse politique autoritaire d'interdiction. Or on trouve de plus en plus une tendance autoritaire d'interdiction qui réduit la liberté textile à un entre-deux moyen de type ni hypertextile ni hypotextile ce qui suscite une crainte légitime. Pour nous il peut y avoir rapport de force critique pacifique au sein de la société civile qui réagit sur la base de l'exercice de la liberté opposée sans recours à une loi autoritaire et d'interdiction.

- Contre la discrimination textile : Evolution requise.

Par contre vouloir interdire les seins nus en bord de piscine quand le burkini est lui autorisé est inadmissible (ce serait arrivé à celle de Rennes). C’est une « discrimination textile » ou si vous voulez un défaut de réciprocité textile car si hypertextile est légal et possible alors hypotextile aussi (pas le nu, le string seulement)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.