Guy KONOPNICKI : 2005 - 2020 .

Guy KONOPNICKI : 2005 - 2020 . Christian DELARUE (15 ans après) - #JeSuisCharlie #JeSuisJuif  #JeSuisFlic #JeSuisMusulman

Guy KONOPNICKI : 2005 - 2020 . Christian DELARUE (15 ans après)

#JeSuisCharlie #JeSuisJuif  #JeSuisFlic #JeSuisMusulman

 

XX

1) La chronique Guy KONOPNICKI

sur radio J, 2 septembre. (fcbk)

 

Je veux vous parler d’une jeune femme noire.

D’aucun diraient racisée, mais je n’aime pas ce terme.

Elle était assurément descendante d’esclaves, amenés à fond cale à La Martinique.

Elle était féministe, révoltée contre les violences subies par les femmes, à commencer par sa mère.

Elle disait à son père, un jour je serai policière et c’est moi qui viendrai t’arrêter, pour ce que tu cesses de frapper ta femme.

Elle a tenu parole, elle est devenue policière, pour protéger, en priorité, les femmes et les enfants…

Curieusement, on ne brandit pas son portrait dans les manifestations féministes, et son nom ne figure pas parmi ceux que l’on placarde dans les rues. On ne la compte pas parmi les femmes victimes de violences.

Et cette descendante d’esclave, cette femme noire, n’est pas considérée comme une héroïne par les « indigénistes », par ceux qui prétendent représenter les gens de couleur.

Elle a pourtant été abattue, lâchement, d’une rafale de kalachnikov tirée dans le dos. Abattue par un homme.

Elle avait 26 ans. Elle est tombée à Montrouge, le 8 janvier 2015.

Elle s’appelait Clarissa Jean-Philippe.

Le procès des complices de son assassin et de ceux de Charlie s’ouvre aujourd’hui.

Tout le monde connaît le nom du lâche qui a tiré dans le dos de Clarissa Jean-Philippe. Je ne le prononce pas. Le lendemain, à la Porte de Vincennes, ce salopard a pris en otage les clients d’un magasin casher. Il a tué Yohan Cohen, Philippe Braham, François Michel Saada et Yohav Hattab.

J’ai suivi les événements de Montrouge et de la Porte de Vincennes comme dans un songe. La veille, ma vie avait basculé. Tignous, qui avait, pendant tant d’années illustré mes chroniques, dans l’Evénement du Jeudi, puis dans Marianne. Honoré, ce merveilleux artiste, connu dans une revue issue de Mai 68, Le Fou parle. Et Cabu, et Wolinski et Charb… Oh Charb ! Ce gauchiste rieur qui s’amusait tant d’être flanqué d’un flic sympathique, Franck Brinsolaro, abattu avec lui, comme cet autre policier, Ahmed Merabet.

Et Bernard Marris, ce critique de l’économie, érudit, brillant, cet ami si chaleureux, si drôle… Et puis Elsa, Elsa Cayat, qui, elle non plus n’est pas citée parmi les martyres de la cause des femmes. Sans oublier Mustapha Ourrad, le correcteur, qui faisait en sorte que la langue libre et inventive de Charlie respecte les règles de l’orthographe et de la grammaire du français.

Non je ne citerai pas, non plus les noms de ces deux petits tueurs, qui mirent Madame Virginie Depentes en extase, je cite seulement de celles et de ceux dont la mort n’a pas fait pleurer Madame Danièle Obono, députée de La France insoumise.

Le procès qui s’ouvre nous rappelle ce moment terrible de notre histoire. Il paraît, que, désormais, être Charlie n’est plus à la mode. La compassion va souvent aux assassins…

Charlie republie ce matin les caricatures de Mohamed, avec ce titre superbe « Nous ne nous coucherons jamais » !

C’est le mot juste !

2) Retour en arrière

Guy KONOPNICKI - Christian DELARUE

2006-2007

La critique de l’islam comme de toute autre religion est un fait acquis ; je dirais même qu’il s’agit d’une conquête de l’humanité tout comme la laïcité. D’ailleurs certains critiques exagèrent ou ignorent la position réelle du MRAP. Je pense notamment à Guy KONOPNICKI qui à la suite de l’affaire REDEKER à appelé le MRAP , Mouvement de Respect d’Allah et du Prophète. Il ignore que le MRAP ne respecte pas plus Allah, que Jésus ou Jéhovah .

citation issue de : Le MRAP 1977- 2007:contre le racisme sous toutes ses formes, par Christian Delarue - Rennes info

http://rennes-info.org/Le-MRAP-1977-2007-contre-le.html

 

Pour moi, qui fut membre du Bureau exécutif du MRAP à l'époque et membre de son Conseil national aujourd'hui mais m'exprimant comme simple militant du MRAP, j'estime qu'il y a droit de critique philosophique, scientifique, ou même de type blasphématoire - cela "défétichise" (ce qui est surplombant) - des croyances, des textes, des symboles, des rites religieux ... mais on doit respecter les croyants - musulmans ou juifs ou catholiques - comme tous les autres humains ainsi que les bâtiments religieux de toute confession comme d'autres bâtiments d'ailleurs. Par ailleurs dans sa critique, il y a j'estime - c'est à débattre - avantage à distinguer un croyant ouvert et respectueux d'un intégriste réactionnaire et vindicatif et plus encore d'un terroriste instrumentalisant des éléments de religion pour justifier ses crimes !

 

3) De nouveau en 2020 ce jour

Des tags islamophobes sur la mosquée de Tarbes - MRAP

Le Mrap national, indigné par les tags découverts sur une mosquée de Tarbes, fait sien le communiqué de son Comité Local. « Des inscriptions ont été découvertes par un fidèle sur les murs de la mosquée Mouysset de Tarbes ce mercredi 2 septembre au matin.

Face à cet acte honteux, le MRAP assure ses concitoyens de confession musulmane de tout son soutien.

Cet acte inqualifiable survient le jour de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015, pour tenter d’instiller le rejet ou la haine. Mais ces inscriptions salissent avant tout ceux qui les ont lâchement taguées.

Le MRAP demande que les auteurs de ces actes racistes soient recherchés et punis. Il engage chacun à refuser la haine et les amalgames et de poursuivre à vivre ensemble dans le respect et la tolérance.

Le MRAP sera aux côtés des fidèles en cas de poursuites judiciaires suite à ces inscriptions condamnables.

Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples - Comité local de Tarbes "

Paris, le 3 septembre 2020

 

 4 ) la dégradation d'un buste du général #DeGaulle.

 

Ces actes commis ne viennent pas de nulle part. C'est une violence permise par un discours ambiant contre la République largement relayé par des militants racialistes dit Céline PINA (vidéo)

XX

Dans les années 2005, il y a 15 ans, le rapport l’islam et aux musulmans clivait le MRAP

Des années 2003 à 2007 et même bien au-delà jusqu’en 2009 et même 2012 (décès de Mouloud Aounit ) la conflictualité interne au MRAP fut importante, mais comme dans d’autres organisations associatives (ATTAC), syndicales ou politiques de ces années-là . Par exemple Sadri Khiari était sur la liste Lcr-immigration dans les années 2000 sur une base marxiste non racialiste - quand j’y étais moi-même - a changé grosso modo en 2005 en passant chez les Indigènes de la République puis au PIR. Il a adopté un discours identitaire et communautaire ethno-racial qui a alors dominé de plus en plus l'approche de ce courant politique.

Sous l’impulsion de Mouloud Aounit, avec des intellectuels extérieurs comme Vincent Geisser ou Pierre Tévanian (bref passage au MRAP), la direction majoritaire du MRAP a avalisé, non sans contestation, la notion d’islamophobie comme équivalent de racisme anti-musulman. Une autre fraction du MRAP a tenté de préserver le droit inaliénable de critique et de blasphème de cette religion comme de toute autre. On a articulé tout cela au fil des ans.

Pour ma part, j’ai tenté une voie intermédiaire de critique des intégrismes religieux (tous), tout comme Caroline Fourest (même génération que Pierre Tévanian à 5 ans d'écart, mais à orientation opposée) qui est venue à Marseille à une réunion publique de novembre 2006 pour défendre l’universalisme de l’antiracisme et de la laïcité. Elle a écrit un livre plus tard sur ce sujet ! Pierre Tévanian a aussi écrit et beaucoup de militant-es ont du « naviguer" entre des positions parfois contradictoires - pour  "tenir la maison MRAP"  (qui a un passé à faire respecter )  .

Voici deux historiques opposés :

La lutte du Mrap contre l'islamophobie sous la présidence de Mouloud | Indigènes de la République

http://indigenes-republique.fr/la-lutte-du-mrap-contre-lislamophobie-sous-la-presidence-de-mouloud/

Le MRAP assure la défense de l'islam

http://atheisme.org/mrap-islam.html

 

Christian DELARUE

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.