Le peuple-classe comme cadre d'alliances pour l'alternative!

Quelques repères sont utiles à la compréhension de cette position. Il importe de ne pas les prendre pour des absolus : des hypothèses plus que des thèses. Evitons le dogmatisme mais avançons néanmoins des vérités dérangeantes quoique provisoires .

- Quelques distinctions préalables.

L'alternative systémique n'est pas la simple alternance gouvernementale et institutionnelle.

La transformation sociale, telle qu'elle est ordinairement comprise, ne recouvre pas l'ensemble de ce que l'on nomme émancipation humaine, du moins dans la mesure ou la première - la transformation sociale - porte plus les institutions publiques (pas seulement certes) alors que les pratiques d'émancipation sociale et humaine entendent modifier aussi les structures de la société civile et les clivages associés ainsi que l'individu situé mais il n'y a pas de séparation stricte dans la mesure ou l'Etat intervient constamment dans la société civile. Il y a besoin d'un changement social et environnemental d'ensemble et d'une articulation entre transformation sociale et émancipation.

La transformation sociale n'est pas non plus la même chose qu'une transformation socialiste notamment du point des vue des alliances de classes engagées et du point de vu des changements opérés au sein de l'appareil d' Etat. Par exemple, une politique keynésienne menée par un PS français hégémonique à gauche sortira nécessairement du cadre de la défense des intérêts du peuple-classe pour une alliance avec une fraction de la bourgeoisie et au dépend d'une partie du peuple-classe et ce à partir de l'idée qu'il y a un bon capital, le capital productif, et un mauvais, le capital financier.

Autres repères utiles :

Dans une perspective altermondialiste et d'inspiration néomarxiste il s'agira de combiner prise en compte des rapports sociaux (classisme et genre) et analyse stratificationniste qui évoque des "couches sociales" : pauvres, modestes, moyennes, aisées et riches (le dernier décile).

La notion de prolétaire peut y être importante selon les usages. Mais cette catégorie de prolétariat est revisitée et discutée : on n'échappe pas ici à une définition plus complexe que sa réduction aux seuls ouvriers ni à l'inverse de son extension trop large aux cadres supérieurs (petite-bourgeoisie salariée ?), ni de la seule prise en compte du rapport de production (le prolétaire est aussi face au marché payant des biens et services) . Les prolétaires sont à rapprocher de la notion de peuple-classe entendue comme cadre d'alliance afin d'éviter deux travers : d'une part l'hypothèse trop basse du solo mortifère des prolétaires entendu comme ouvriers et petits employés ou l'hypothèse trop haute d'un cadre trop englobant qui place les dits prolétaires sous la coupe de la bourgeoisie via la notion vague de "peuple" ou de nation. Ce positionnement est issu de la notion de FUO (front unique ouvrier).

Il importe donc pour nous de relier prolétaires et peuple-classe : ["Classes populaires" ? : Recherche prolétaires et peuple-classe désespérément->http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article964].
Autre problème d'alliance : [La petite-bourgeoisie et le peuple-classe.->http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1209]

L'idée d'aller vers l'écosocialisme n'est pas nécessairement évoquée par tous bien que ce soit notre perspective. La question écologique devrait alors y être mieux intégrée. Celle des revenus y est très présente. Une société avec beaucoup de services publics gratuits ou à très bas tarifs poserait autrement la question des revenus. C'est un point important à signaler ici.

A titre d'exemple prenons, trois textes précédemment publiés sur le thème de la domination globale et de sa libération . Les notes y sont ici supprimées. Les deux premiers textes - plus importants - sont sous un pdf joint. Le thème de l'égalité y est en arrière-plan.

* Le dévoilement des dominations globales

* Les deux alliances de couches sociales au sein du peuple-classe à renforcer

* Baisser les revenus des uns, augmenter les salaires des autres

la suite des textes sur :
http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1348

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.