Question "textile" : mi-nue, mi-voilée.

Question "textile" : mi-nue, mi-voilée.

Cet photo combine les deux extrêmes du spectre textile.

XX

 

burqa.jpg

Mi-nue, mi-voilée

Femme trois-quart nue, de façon sobre, sans pause particulière, avec voilage partiel.

(source : http://mouvement-citoyen.hautetfort.com/archive/2008/07/11/societe-la-burqa-incompatible-avec-la-nationalite-francaise.html)


XX

 

Il y a barbare parce que nu (jadis et encore aujourd'hui) et barbare parce qu'intégralement voilée.

Mais la critique est plus forte désormais contre les hyper-textiles,

car le "presque nu" est mixte (pour les deux sexes) alors que l'hyper-textile est seulement (ou presque) pour les femmes-croyantes.

Dans l'ensemble, peu de personnes tolérent ou acceptent pleinement les infra-textiles et les hyper-textiles.

Ce qui est autre chose que d'accepter les intégrismes religieux

 

XX


J'étudie le relativisme culturel en matière de vêtements (ou non) sans adopter le relativisme culturel global, général, c'est à dire sans céder pour autant (par multiculturalisme inégalitaire et sexiste) sur les questions d'émancipation. Il s'agit d'une recherche, d'une piste, d'une hypothèse.

Je plaide pour le respect des différences dans l'égalité et avec le respect humain fondamental : cf thèse sur le "double regard" sans réductionnisme.

Le repoussement du lourd racisme historique, venant de très loin, mais très théorisé au XIX ème siècle et appliqué dramatiquement au XX eme nous oblige à nous voir fondamentalement comme une vaste communauté humaine non divisée (pas de "races" ou sous communautés hiérarchisées).

De ce pays (la France) je retiens la force des principes de liberté, d'égalité, et d'adelphité (fraternité et sororité mélangée) le tout en ouverture au-delà de la nation. Pas en repli national-communautaire. 

La laicité est importante aussi. Il faut tout à la fois faire place aux religions (liberté de croyance et de culte) et les brider, les limiter, car elles ont tendance à l'emprise soit dans l'Etat, soit dans la société civile (gramscisme religieux). Elles ont aussi des courants intégristes, qui imposent le sexoséparatisme, l'hypertextile s'agissant des juifs haredim et des musulmans autoritaires. La crise multiforme qui sévit tend à accroître le facteur intégriste. La laïcité ne peut qu'être une réponse de sauvegarde. Très insuffisante.

Christian DELARUE

 

La question "textile" et la répression-discrimination des extrêmes.

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/250415/la-question-textile-et-la-repression-discrimination-des-extremes

 

VOILE ET STRING A L'UNIVERSITE... OU AUCUN DES DEUX !

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/160315/voile-et-string-luniversite-ou-aucun-des-deux

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.