Dialectique de la "révolution dans la révolution" et l'euro.

 

Dialectique de la "révolution dans la révolution" et l'euro.

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=17491


L'éventualité d'une sortie de l'Euro ne pose pas que des questions techniques mais surtout des questions politiques, notamment de celles qui touchent à la perspective du socialisme. On peut s'interroger si pour les marxistes révolutionnaires on ne fige pas de façon orthodoxe le parcours vers le socialisme et notamment la toujours difficile "révolution dans la révolution".


La question peut surprendre pour l'Europe car nous sommes loin des questions qui se posent dans certains pays d' Amérique latine comme le Vénézuela, la Bolivie et l'Equateur.

I - La "révolution dans la révolution"...

La "révolution dans la révolution" est une terminologie qui souligne plusieurs aspects importants pour parvenir au socialisme.
1) La rupture avec l'ordre ancien doit aboutir à une rupture avec le capitalisme comme mode de production et de distribution dominant.
2) Les nationalisations doivent permettre le "contrôle ouvrier" autrement dit l'autogestion dans les entreprises. C'est un point important plus difficile à obtenir que l'autogestion dans les petites entreprises de production marchande.
3) Il n'y a pas de socialisme véritable sans extension à une échelle plus vaste que la nation ou il a pris naissance ce qui implique à tout le moins sa continentalisation.
4) La nature de l'Etat doit évoluer vers un Etat prolétarien puis vers son dépérissement. Ce dépérissement n'est guère pensable sans mondialisation du socialisme. Un Etat prolétarien n'est guère concevable sans continentalisation du socialisme. Hors les premiers pas du socialisme au-delà de la sphère nationale ne se font pas d'une façon unilatérale et globale. Des pays s'y refusent et passent dans la réaction d'autres restent dans un entre-deux d'une République sociale qui ne va pas vers le socialisme.
Ces éléments de "seconde révolution" après la première forment les enjeux actuels de la transition au socialisme dans trois pays d' Amérique latine: Vénézuela, Bolivie et Equateur. (1)

II - ...et le sens de l'histoire de la perspective socialiste.


Si l'on tient pour acquis que le socialisme démarre dans un seul pays (fait historique avéré) mais ne s'épanouit vraiment qu'à une échelle plus large (fait également avéré contre le stalinisme) il faut remarquer que le premier développement autocentré est nécessaire avant l'extension. La question se pose de savoir si, avec l'euro et l'état général des forces de consolidation d'un pouvoir populaire en Europe, une base nationale n'est pas à conforter d'abord tout en menant la bataille pour changer l'Europe. Dans cette perspective critique de la tendance générale, qu'elle soit trotskyste ou écolo-cosmopolite avec encrage régionaliste, aboutie à concevoir une sortie de l'Euro.

III - La perspective en deconnexion-reconnexion pour un long trajet vers le socialisme.


Ce peut être une sortie partielle de l'Euro qui soit envisageable ou une sortie de menace ou une sortie totale. L'enjeu est de savoir comment on va ensuite réintégrer un espace continental. Cela risque de prendre plusieurs années. D'abord il va y avoir d'autres expériences de déconnexion de l'euro qui ne se ressembleront pas.
La démondialisation de la finance telle que préconisée par F Lordon suite à l'examen comparé du Japon et de la Grèce incite à penser à la nécessaire constitution d'un pôle public bancaire ayant pour fondation de nouvelles renationalisations de banques. Cette expérience est concevable en France et en Belgique. Il importe aussi de séparer les banques de dépôts des banques de crédit. Cela peut se faire au plan national si l'Europe le refuse. Le rôle des premières se limiterait à la gestion des fonds ou dépôts qui leur sont confiés (bien entendu, elles factureraient les services rendus à leurs clients comme c’est déjà le cas partiellement aujourd’hui). Les secondes — les banques de crédit — emprunteraient pour un terme déterminé les capitaux qu’elles replaceraient à un terme plus long : elles ne seraient donc pas autorisées à recevoir des dépôts.


Christian DELARUE


1) Amérique latine & "Révolution dans la révolution":
Face à l'impérialisme, solidarité pour le passage de la transformation sociale à la transformation socialiste !


http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/071110/amerique-latine-revolution-dans-la-revolution-le-passage-de-la-tr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.