christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1680 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 mai 2012

APPEL Non à Pascal LAMY au gouvernement ! J Berthelot

christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

APPEL : Non à Pascal LAMY au gouvernement !

Il est ahurissant de constater que de nombreux médias font état de tractations pour faire entrer Pascal Lamy dans le gouvernement, soit comme secrétaire d’Etat aux affaires européennes soit comme chargé de mission pour les questions commerciales internationales. Il n’y a pas pire contradiction avec le soi-disant volonté de François Hollande de rompre avec le néo-libéralisme et on en viendrait presque à regretter sur ce point Nicolas Sarkozy. Je vous en pris mobiliser vos contacts auprès des dirigeants du PS pour éviter à tout prix cette éventualité.

Je connais personnellement Pascal Lamy par ma fréquentation de l’OMC depuis plus de 10 ans. En décembre 2009 j’avais écrit une « Anthologie des déclarations de Pascal Lamy sur le protectionnisme agricole » où l’on voit qu’il a viré de bord à 180% les positions tenues sur l’agriculture comme Commissaire européen au commerce de 1999 à 2004 alors qu’il est devenu un libre-échangiste inconditionnel, y compris sur l’agriculture, depuis qu’il est à l’OMC depuis 2005. En dehors de l’agriculture proprement dite, quelques-unes de ses déclarations (à retrouver dans le papier joint) :

1- Le 4 décembre 2009 devant les PMA, pays les plus intégrés au commerce mondial, : "Contrairement aux pays riches, les PMA n'ont pas pu mettre en place d'importants plans de sauvetage pour leurs industries en difficulté ni de filets de protection sociale pour ceux qui ont perdu leur emploi… Nombre d'entre vous étaient présents à la 7ème Conférence ministérielle de l'OMC. Les déclarations et les interventions de tous les Ministres ont confirmé à nouveau l'importance du commerce en tant que moteur de la croissance. Il a été reconnu que le commerce constituait le plan de relance auquel les pays en développement pouvaient recourir" (http://www.wto.org/french/news_f/sppl_f/sppl143_f.htm).

2- Dans le discours du 3 novembre 2009 à Toronto, où il a reçu le prix du “Mondialiste de l’année” du Conseil international du Canada, Pascal Lamy déclarait : "L'ouverture des marchés et la réduction des obstacles au commerce ont été, sont et resteront essentielles pour promouvoir la croissance et le développement, pour relever les niveaux de vie et pour réduire la pauvreté" (http://www.wto.org/french/news_f/sppl_f/sppl141_f.htm).

3- "Le commerce est un élément central du processus d'intégration. D'après des enquêtes récentes sur la mondialisation effectuées dans près de 50 pays en développement et développés, la grande majorité des gens continuent à penser que le commerce international est profitable à leur pays" (L’OMC lance le Rapport sur le commerce mondial 2008: Le commerce à l’heure de la mondialisation, 15 juillet 2008, http://www.wto.org/french/news_f/sppl_f/sppl96_f.htm).

4- "Actuellement nous savons que ce sont les pays qui ouvrent leurs marchés aux marchandises et services étrangers qui profitent le plus des gains issus du commerce. Cela est dû en partie au fait que l'amélioration des importations entraîne une amélioration des exportations" (M. Lamy: L’expansion du commerce est une garantie contre les turbulences financières, 6 février 2008 : http://www.wto.org/french/news_f/sppl_f/sppl85_f.htm).

5- "Le commerce international est un pilier important de vos économies. Une ouverture plus grande des échanges procurerait plus d'avantages encore aux pays ACP" (Remarques de M. Pascal Lamy, Directeur général de l'OMC, 12ème Session de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE (Barbade), 23 novembre 2006 : http://www.wto.org/french/news_f/sppl_f/sppl51_f.htm).

6- "Un échec frapperait en premier lieu les perspectives de développement des trois quarts des membres de l'OMC qui sont plus pauvres ou moins forts que vous et pour qui l'insertion dans l'échange international est le générateur le plus important de croissance et d'amélioration des systèmes de gouvernance. C'est pourquoi, vous avez tous, d'un commun accord, baptisé ce cycle “le cycle du développement”, avec l'intention d'en faire une contribution aux objectifs du millénaire" (C'est à vous qu'incombe la responsabilité principale, dit M. Lamy aux membres du G-8, 17 juillet 2006, Sommet de Saint Petersbourg, http://www.wto.org/french/news_f/sppl_f/sppl32_f.htm).

7- "On ne saurait exagérer l'importance du commerce pour les pays en développement. Le rôle du commerce comme moteur de la croissance économique et du développement durable est généralement reconnu. Durant les deux dernières décennies, un nombre important de pays en développement ont mis en œuvre de vastes réformes en vue d'accroître leurs exportations, de diversifier leur économie et de s'intégrer dans l'économie mondiale… Les pays en développement qui ont profité le plus du système commercial multilatéral et réussi le mieux à intégrer leur économie dans l'économie mondiale, sont ceux qui ont mené des politiques économiques judicieuses, notamment en ce qui concerne l'ouverture des échanges et des régimes d'investissement" (Les perspectives du système commercial multilatéral, Lima, 31 janvier 2006.).

8- "La contribution majeure de l'OMC au développement réside dans la réduction des barrières commerciales… Les pays en développement, spécialement les plus pauvres d'entre eux, ont aussi besoin d'aide pour bénéficier du commerce" (M. Lamy dit que le commerce est la pièce manquante dans le puzzle du développement. Remarques au Comité du Développement de la Banque Mondiale, Washington, le 25 septembre 2005: http://www.wto.org/french/news_f/sppl_f/sppl04_f.htm).

9- "Le bien-être économique des pays nécessite leur engagement actif dans les réseaux mondiaux du commerce et de la finance" (The WTO Needs Your Scrutiny, Steering Committee of the Parliamentary Conference on the WTO — IPU Headquarters, 22-23 September 2005, http://www.wto.org/english/news_e/sppl_e/sppl02_e.htm).

La dérive néo-libérale de Pascal Lamy a culminé dans l'interview accordé au journal Libération du 23 mai 2008, où il déclarait : "Je ne connais aucun protectionnisme qui ne porte une dose de xénophobie et de nationalisme… Mais ce ne sont pas la France et la Suisse qui vont nourrir le monde, c'est l'inverse »[ ce sont les pays en développement qui vont le faire] ! (http://www.liberation.fr/instantane/010181448-il-y-a-une-dose-de-xenophobie-dans-le-protectionnisme)

Naturellement je n’ai pas le temps d’analyser les déclarations de Pascal Lamy depuis 2010 mais sa dérive néo-libérale n’a pas fait que s’accentuer.

 Donc mobilisez-vous très vite pour éviter ce cheval de Troie !

Jacques Berthelot

Construisons une Europe de la relance !

Le Monde.fr | 08.05.2012 à 11h02 • Mis à jour le 08.05.2012 à 12h03

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi
Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi