christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1744 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 mai 2014

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

La reconversion du trotskysme LCR à l'altermondialisme ATTAC ou CADTM.

Quelques brefs éléments concernant la branche française.

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La reconversion du trotskysme LCR à l'altermondialisme

ATTAC ou CADTM ou autre .

 Quelques brefs éléments concernant la branche française.

XX

LCR et alter : études passées.

L'ouvrage collectif "Radiographie du mouvement altermondialiste" (La Dispute 2005 sous la direction d'Eric Agrikoliansky et Isabelle Sommier) décrit plus longuement cette composante "mouvementiste" de la Ligue communiste révolutionnaire - LCR - qui fut une organisation politique active sur deux espaces (au sens de Willy Peltier) celui de la politique institutionnelle (mais en mode "contestataire" et pro-socialiste) et celui des "mouvements sociaux". L'article "Entre radicalité et apolitisme" est de Florence Josua et Yann Raison du Cleuziou. En note de ce bref article on trouvera quelques autres éléments.

Le terme reconversion signifie tout à la fois conservation et changement, "recyclage" théorique et pratique du matérialisme marxiste dans une perspective d'émancipation maintenue et adaptée à la phase néolibérale du capitalisme. (Voir Actuel Marx) Toute la LCR n'a pas adoptée la même position sur l'altermondialisme en général et sur ATTAC en particulier . Par contre elle a activement participé aux divers Forum sociaux : FSE ou FSM et autres. Elle disposait d'une expérience certaine sur ces questions. Le NPA en a bénéficié.

Précaution : L'altermondialisme comme projets ouverts et pluriels d'émancipations ou comme stratégie (Gus Massiah) et comme organisations structurées pour sa réalisation et l'altermondialisation comme processus réel ou comme pratiques sociales locales ou en Forum alter ne sont pas sous influence des ex-LCR. Pas de théorie du complot svp ! L'altermondialisme est foncièrement hétérogène.

lire : Les indéterminations du militantisme altermondialiste. Le Forum Social Mondial de Dakar, 6-11 février 2011

http://www.chaos-international.org/index.php?option=com_content&view=article&id=310:les-indeterminations-du-militantisme-altermondialiste-le-forum-social-mondial-de-dakar-6-11-fevrier-2011-&catid=40:liste-des-passages-au-crible&directory=64&lang=fr

XX 

LCR et les autres formations trotskystes

A la différence des deux autres formations trotskystes connues en France (Luttes ouvrières - LO et Parti des Travailleurs - PT), la LCR (qui s'est transformée en NPA) a toujours été très "multicartes" (multi-appartenance en plus de la LCR) et a toujours participé, par investissement direct et personnel, pas que via les collectifs unitaires de lutte, au sein des divers mouvement sociaux organisés ; et ce depuis longtemps.  LO et le POI (ex PT issu du MPPT) n'investissent pas leurs militants et militantes dans les associations . LO est centré sur la lutte de classe dans l'entreprise privée ou publique et ses militants sont essentiellement à la CGT . LO s'exprime peu sur les questions de l'antiracisme et du féminisme tout comme le POI qui lui, à la différence de LO, ne participe même pas aux rassemblements et manifestations sur ces thèmes. Les militants du POI se retrouvent parfois à la Libre Pensée mais pas dans les associations antiracistes (MRAP ou SOS Raciste), féministes, écologistes, de chômeurs et précaires ( AC !).  

XX

Antiracisme, antisexisme, anti-chômage et pécarité ici et en Europe.

On a dit le MRAP fécondé par les membres du PCF, ce qui est certain mais il y eu aussi beaucoup de militant(e)s de la LCR. Certains y sont restés que quelques années mais d'autres y sont restés très longtemps. Il y a aussi au MRAP des membres du PS, des écologistes divers et bien sûr des non encartés. Désormais et depuis plus de 15 ans le MRAP est membre co-fondateur d'ATTAC et participant à divers Forum altermondialistes. Cet investissement donne une nette ouverture mouvementiste et altermondialiste à cette association antiraciste. Il faut noter que SOS Racisme n'a pas décidé de cet investissement et de ce fait reste encore marquée par ses soutiens politiques venus du PS. Il n'y a plus depuis longtemps, à ma connaissance, de militants LCR - NPA au sein de SOS Racisme !

 Dans AC! , entre octobre 1993 et juin 1998, il y eu aussi de nombreux militant(e)s de la LCR. Le plus connu fut Christophe Aguiton passé à ATTAC . Dans une ville comme Rennes, il y avait au moins cinq militants investis . Quasiment tous étaient par ailleurs syndicalistes, et sur des postes de responsabilité. 

Il y a au sein des associations alter (ATTAC, CADTM, Fondation Copernic et autres) comme dans l'ex-LCR une dimension antisexiste forte et des commissions féminisme ou genre. La question de la position à l'égard de la prostitution fait débat.

 On retrouve encore des ex-LCR au sein de la Fondation Copernic qui agit souvent avec ATTAC, certains membres d'ATTAC étant passés à la Fondation Copernic (sans pour autant abandonner ATTAC ou l'altermondialisme)

XX

Changer les rapports Nord-Sud et changer le monde !

Outre ATTAC on retrouve des ex-LCR au CADTM que l'on peut dire altermondialiste depuis qu'elle pose la question de la dette aussi bien au Nord qu'au Sud. Le CADTM était jadis une association de solidarité tiers-monde spécialisée sur la question de la dette. Aujourd'hui, cette association prend en charge plusieurs problématiques dont le féminisme et l'écologie. Elle a indéniablement un profil généraliste de type altermondialiste. Avant d'avoir des militants au CADTM la LCR a pu ponctuellement s'investir dans des associations tiers-mondistes diverses, comme le CRIDEV à Rennes.

XX

LCR, écologie et altermondialisme

A propos de l'écologie il y a eu une évolution au sein de la LCR et aussi dans ATTAC : Au sein d'ATTAC, les questions écologiques étaient plus réduites avant 2006, elles sont désormais largement plus importantes sous l'action de Geneviève AZAM, Aurélie TROUVE, Jean-Marie HARRIBEY, Fabrice FLIPO, Geneviève COIFFARD-GROSDOY, Maxime COMBES et d'autres. Les syndicats de travailleurs membres co-fondateurs d'ATTAC imprimaient avant 2006 un fort contenu "social" lié à la question du "développement durable", une notion qui n'est pas foncièrement anti-productiviste. Ce point mériterait à lui seul de plus amples développements. 

cf : Repenser les trois cercles du Développement Durable.

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/290913/repenser-les-trois-cercles-du-developpement-durable

Au sein du CADTM il y a eu aussi une montée en force des questions écologiques notamment à partir des problèmes apparus au Sud.

La LCR, (mais pas ATTAC), était et est (NPA) pour l'écosocialisme, un socialisme qui prend en charge les questions de la transition écologique. ATTAC met l'accent sur les processus, les transitions, les jalons.

Christian Delarue - Rennes - Ex LCR - Antiraciste et altermondialiste

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article5

Rupture avec la LCR lors de la campagne des "trois B" (Bové, Buffet, Besancenot), signataire de l'Appel dit Ramuleau (non trotskiste pour être bref!) en 2003.

Notes :

Philippe Corcuff sociologue et ex LCR a publié sur son blog dans un même texte fort significatif : ceci : Universités d’été d’ATTAC et du NPA : demandez les programmes !

http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-corcuff/090809/universites-d-ete-d-attac-et-du-npa-demandez-les-programmes

 Chapitre 1 - Les conditions de (re) production de la LCR - Cairn.info

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=SCPO_HAEGE_2006_01_0025

 Attac: faire de la politique autrement - Idées - France Culture

http://www.franceculture.fr/emission-attac-faire-de-la-politique-autrement-2007-06-12.html

 Altermondialisme - CADTM

http://cadtm.org/Alter-antimondialisme?lang=fr&debut_articles=10

 Débat autour du livre Attac - Fondation Copernic : Que faire de l'Europe ? Désobéir pour reconstruire

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/080514/debat-autour-du-livre-attac-fondation-copernic-que-faire-de-leurope-desobeir-pour-reconstruir

Jossin, Ariane, "Passerelles entre mouvements protestataires et sphères partisanes - Une comparaison franco-allemande", in: Jay Rowell, Anne-Marie Saint-Gille (dir.), La société civile organisée aux XIXe et XXe siècles: perspectives allemandes et françaises. Villeneuve-d'Ascq: Presses universitaires du Septentrion, coll. Histoire et civilisations, 2010, 301-320.

http://www.europa-als-herausforderung.eu/fr/content/passerelles-entre-mouvements-protestataires-et-sphères-partisanes-une-comparaison-franco

Christian DELARUE, Pierre KHALFA (au centre), Bénédicte VEILHAN au micro.  AG ATTAC juin 2006

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire se barricade dans son conseil municipal
Pour le premier conseil municipal depuis le début de l’affaire du chantage à la sextape, le maire Gaël Perdriau a éludé les questions de l’opposition. Pendant que, devant l’hôtel de ville, des centaines de manifestants réclamaient sa démission.
par Antton Rouget
Journal — Europe
En Italie, l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en sièges cache une stabilité de son électorat. Le pays n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet
Journal — Gauche(s)
Julien Bayou démissionne, les écolos sidérés
Visé par une enquête interne de son parti pour « violences psychologiques », le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts et coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale a démissionné de ses fonctions. Il dénonce une « instrumentalisation des souffrances » à l’ère de #MeToo et à deux mois du congrès des écologistes.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Gauche(s)
Boris Vallaud : « Je ne crois pas aux privilégiés d’en bas »
Soucieux de parler aux « classes populaires laborieuses », le chef de file du groupe socialiste à l’Assemblée nationale estime que leurs intérêts sont conciliables avec la transition écologique. Et met en garde contre la banalisation de l’extrême droite.
par Mathieu Dejean, Fabien Escalona et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Chéri, je crois qu’on nous a coupé le gaz !
Depuis quelques mois, la discrète Roumanie ravitaille le reste du monde. Le plus grand port de la mer noire s’érige au nom de Constanța. Les affaires battent leur plein. Les céréales sont acheminées dans des wagons sans fin. Aujourd'hui, comment vit-on dans un pays frontalier à l'Ukraine ? Récit de trois semaines d'observation en Roumanie sur fond de crise énergétique et écologique.
par jennifer aujame
Billet de blog
Tenir bon et reprendre l’offensive
Sept mois de guerre et d’atrocités en Ukraine, un peuple héroïque qui ne rompt pas et reprend l’initiative. La perspective, même lointaine, d’une libération de l’Ukraine devrait faire taire ceux qui théorisaient l’inaction devant les chars russes, validant la disparition d’un peuple et de ses libertés.
par Yannick Jadot
Billet de blog
La gauche en France doit sortir de son silence sur la guerre en Ukraine
[Rediffusion] La majorité de la gauche en France condamne cette guerre d'agression de l'impérialisme russe, demande le retrait des troupes russes de l'Ukraine. Mais en même temps reste comme paralysée, aphone, abandonnant le terrain de la défense de l'Ukraine à Macron, à la bourgeoisie.
par Stefan Bekier
Billet de blog
Ukraine : non à la guerre de Poutine
Face à la guerre, la gauche au sens large a pris des positions divergentes, divergences largement marquées par des considérations géopolitiques. Le mot d'ordre « non à la guerre de Poutine » permet d'articuler trois plans : la résistance des Ukrainiens contre l'agression russe, les mobilisations contre la guerre en Russie, la course aux armements.
par denis Paillard