Le souci de justice sociale rejoint la justice territoriale .

Le souci de justice sociale rejoint la justice territoriale .

Le souci de justice sociale rejoint la justice territoriale .

Cette dernière - la Justice territoriale - s’oppose à un retour au « désert français » combattu jadis par la planification administrative « à la française » qui a opéré, contre le mal-développement capitaliste, une distribution républicaine et administrative des services publics .

Sous l’effet destructeur du néolibéralisme et du fétichisme des marchés, marchés déconnectés du social et des besoins humains au profit des riches du 1% et des firmes multinationales, nous assistons à un processus fort d’abandon des campagnes par suppression des services publics et de l’emploi public (qualifié et statutaire) qui signifie sociologiquement un déclassement social de la classe moyenne du fait de la fin progressive du système de la carrière du moins comme principe massif. Le principe de flexibilité et de préacarisation des emplois mal payés qui tend à se généraliser porte une « société à la Spencer » faite de luttes individuelles des places, luttes soumises au principe de la concurrence généralisée, principe premier de l’Union européenne .

Le peuple-classe français avec ses forces vives (syndicats, associations, partis de gauche) doit s’opposer à ce qui s’annonce comme une « tiers-mondisation » de la nation. Une autre géographie est possible ! Le peuple-classe français ne doit pas laisser la nation à la classe dominante - le 1% - surtout soucieuse d’accumulation du capital à tout prix au sein de grandes métropoles. Elle doit imposer une autre production du territoire qui satisfasse les besoins sociaux du peuple-classe des villes comme des campagnes. Nous reviendrons sur ces questions avec l’ouvrage Une « géographie de combat » (livre à paraître de Renaud Duterme).

Extrait de "Vers une société plus juste : Moins pour ceux d'en-haut, plus pour ceux et celles d'en-bas" . sur Amitié entre les peuples

http://amitie-entre-les-peuples.org/Vers-une-societe-plus-juste-Moins-pour-ceux-d-en-haut-plus-pour-ceux-et-celles

 Christian DELARUE

nb : Ce n'est pas le RN (ex FN) xénophobe anti-migrants, raciste anti-arabes et anti-musulmans, plus en défense du patronat que des employés qui peut prétendre répondre au problème du déclassement social et de la suppression des services publics dans les territoires hors des centres des grandes villes, tant en campagne qu'en périphérie des grandes villes. 

Le RN face à la destruction sociale | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/100919/le-rn-face-la-destruction-sociale

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.