christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1765 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 janv. 2013

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ou Soral a-t-il entendu que les féministes étaient pro-string ?

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ou Soral a-t-il entendu que les féministes étaient pro-string ? (ou anti ?)

Sur autre monde Politis, Dazibaoueb,

Le string ou la réduction de la femme à être objet de désir . Voilà ressortie, chez Soral, la vieille idéologie restrictive des libertés de s’habiller pour les femmes . Elle est ressortie sans nuance et sous une forme non religieuse pour mieux s’acclimater au nouveau féminisme de restriction vestimentaire d’un certain féminisme musulman.

L’idée de base semble méprisée : séduire c’est quand je veux et comme je veux. Pas d’obligation ni dans un sens ni dans l’autre. Liberté, pas de sexo-séparatisme.

Une vidéo montre une féministe musulmane critiquant la jupe courte. Cela fait problème. Les jupes courtes, un peu çà va, trop bonjour les dégâts, bonjour les risques d’injures sexistes voire pire. Du coup, au lieu de critiquer les injures sexistes, ce "féminisme de restriction vestimentaire" (frv) propose de ne pas apparaitre comme être sexué et seulement comme être humain. Vivons féministe et vivons caché ! De fait elle ne porte pas que le voile mais aussi une robe très large qui respecte les préconisations des intégristes musulmans obsédés de sexo-séparatisme.

Venons-en à la réponse.

Je connais plusieurs féministes, dont celles qui ont été mes compagnes, plus de nombreuses amies. Certaines portent un string occasionnellement, d’autres constamment, enfin d’autres pas du tout mais aucune n’en fait un étendart du féminisme. Mais pas plus un rejet.

Bref, c’est un objet qu’elles estiment devoir porter librement, quand elles veulent et comme elles veulent. Et sans remarques de "mec lourd" ou de propos sexistes.

Moi aussi d’ailleurs. Eh oui ce string n’est pas réservé aux femmes.

Mais pas de diversion : Ou Soral a-t-il entendu que les féministes étaient pro-string ? Ou ?

Si le string a pu être défendu, c’est juste face à celles et ceux qui veulent l’interdire. Pas plus. Rien de plus.

Il en va ici du string comme de la jupe courte et des autres vêtements féminins (chaussures à talons) stigmatisés par les intégristes de tout poil.

Ce qui importe, c’est bien de respecter les femmes aussi bien comme être sexué (et même sexy) que comme être humain. L’une et l’autre, pas l’une ou l’autre. Il y a bien une éducation anti-sexiste voir féministe à promouvoir en ce sens.

Ce qui importe est certes de ne pas vouloir réduire la femme à n’être qu’un objet sexuelmême quand elle est très séduisante.

Ce qui importe aussi est de ne pas vouloir réduire la femme à n’être qu’être humain - car c’est aussi une réduction par refus d’une apparence sexuée - pour que sa dignité soit respectée. C’est bien ce qui est répondu au "féminisme de restriction vestimentaire" (religieux ou non) et aux intégristes sexo-séparatistes de tout poil.

Christian Delarue

Alain Soral : le voile contre le string féministe - Vidéo Dailymotion

http://www.dailymotion.com/video/xh...

Islam Question and Answer - Est il permis à une femme de porter une jupe hors de chez elle ?

http://islamqa.info/fr/ref/111821

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire et le poison de la calomnie
Dans une enquête que Gaël Perdriau a tenté de faire censurer, Mediapart révèle que le maire de Saint-Étienne a lancé une rumeur criminelle, dont il reconnaît aujourd’hui qu’il s’agit d’une pure calomnie, contre le président de région Laurent Wauquiez. À l’hôtel de ville, des anciens collaborateurs décrivent un quotidien empoisonné par la rumeur, utilisée comme un instrument politique.
par Antton Rouget
Journal — France
L’encombrant compagnon de la ministre Pannier-Runacher
Des membres du ministère d’Agnès Pannier-Runacher sont à bout : son compagnon, Nicolas Bays, sans titre ni fonction, ne cesse d’intervenir pour donner des ordres ou mettre la pression. En outre, plusieurs collaborateurs ont confié à Mediapart avoir été victimes de gestes déplacés de sa part il y a plusieurs années à l’Assemblée nationale. Ce que l’intéressé conteste.
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal — Europe
Ukraine : le soupçon de la collaboration plane sur les villages libérés
Dans la région de Kherson, certains villages ont vécu pendant des mois à huis clos, sous occupation russe. Des voisins ont été tués ou sont portés disparus. La difficulté à mener des enquêtes rapides dans un pays mis sens dessus dessous par la guerre permet à la rumeur de prospérer.
par Mathilde Goanec
Journal
À Bruxelles, la France protège la finance contre le devoir de vigilance
Dans une note confidentielle, la France supprime toute référence au secteur financier dans la définition de la « chaîne d’activités » couverte par le devoir de vigilance dans la directive européenne en préparation. Bercy dément vouloir exonérer les banques. Les États se réunissent jeudi 1er décembre à ce sujet. 
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Le cochon n'est pas un animal
Pour nos parlementaires, un cochon séquestré sur caillebotis dans un hangar n'est pas un animal digne d'être protégé. C'est pourquoi ils proposent une loi contre la maltraitance animale qui oublie la grande majorité des animaux (sur)vivant sur notre territoire dans des conditions indignes. Ces élus, issus des plus beaux élevages politiciens, auraient-ils peur de tomber dans l'« agribashing » ?
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Abattage des animaux à la ferme. Nous demandons un réel soutien de l’Etat
Solidarité avec Quand l’Abattoir Vient A la Ferme : Depuis 2019, la loi autorise les éleveurs, à titre expérimental, à abattre leurs animaux à la ferme. Ils n’ont toutefois bénéficié d’aucuns moyens dédiés et doivent tout à la fois assurer les études technique, financière, économique, sanitaire. Respecter les animaux de ferme est une exigence collective. Nous demandons un réel soutien de l’État.
par Gaignard Lise
Billet de blog
Canicule : transformer nos modes d’élevage pour un plus grand respect des animaux
L’association Welfarm a mené cet été la campagne « Chaud Dedans ! » pour alerter sur les risques que font peser les vagues de chaleur sur la santé et le bien-être des animaux d’élevage. Après des enquêtes sur le terrain, des échanges avec les professionnels de l’élevage, des discussions avec le gouvernement, des députés et des eurodéputés, Welfarm tire le bilan de cet été caniculaire.
par Welfarm
Billet de blog
Noémie Calais, éleveuse : ne pas trahir l’animal
Noémie Calais et Clément Osé publient « Plutôt nourrir » qui aborde sans tabou et avec clarté tous les aspects de l’élevage paysan, y compris la bientraitance et la mort de l’animal. Entretien exclusif avec Noémie.
par YVES FAUCOUP