christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1677 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 févr. 2019

L’Europe sociale ne tombera pas du ciel !

L’Europe sociale ne tombera pas du ciel !

christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’Europe sociale ne tombera pas du ciel !

On trouve encore de nos jours - et c’est plus étonnant qu’il y a dix ans - au centre droit et à gauche des formules en défense de l’Europe sociale, souvent « aux côtés de la CES » pour ce qui est du syndicalisme, qui se contentent d’affirmer que « le modèle » doit être renforcé et valorisé. Mais quelle est donc cette Europe sociale et environnementale, laïque et démocratique qui doit être certes renforcée - c’est peu de le dire - mais aussi valorisée ? Que répondre à celles et ceux qui ne voient que peu de « social », peu d’écologie, peu de laïcité, peu de démocratie? 

Peux-t-on leur reprocher de voir surtout "l'horreur européenne" (livre de Frédéric VIALE) et avant tout du « concurrentialisme» - soit la mise en concurrence généralisée des pays, des structures économiques et des individus entrepreneurs dans une logique productiviste orientée vers le profit d’abord - dogme économique qui constitue la grande religion de l’Union, sorte de grand fétiche surplombant tous les autres principes - constructeurs de civilisation et non de guerres - que peuvent être la solidarité, la cohésion sociale et territoriale, la justice sociale, territoriale, fiscale et climatique sous les auspices de l’harmonisation. Harmonisation : quel gros mot pour les 1% et les multinationales qui ont fait main basse sur l'Europe institutionnelle ! Une large fraction des peuples voit derrière cette logique économique, financière et entrepreneuriale l’action autoritaire de la gouvernance oligarchique (comme l’Eurogroupe comme structure informelle et opaque) et non la démocratie . Ou est la démocratie au niveau européen ? 

Cette brève note critique - qui précède la parution prochaine d'un livre d'ATTAC et de la Fondation Copernic nommé : " Cette Europe malade du néolibéralisme : Urgence de désobéïr "  (LLL) - ne signifie pas qu’il faille "sortir des institutions européennes " - illusion couteuse et périlleuse - et donc qu'il faille refuser la perspective d’une Europe pour les peuples, pour chaque peuple-classe en résistant au 1%. Mais il importe de se dire qu'il ne faut pas croire au Père Noel : elle ne tombera pas du ciel ! Cette perspective - si on la garde car on voit toujours en elle un "échelon pertinent" (par exemple) - suppose une crise, une crise ou une série de crises et d'affrontements permettant de faire émerger des axes de désobéissance contre les 1% d’en-haut et les multinationales et les lobbies. On ne saurait simplement conter sur l'attachement réel des citoyens à l'Europe. On ne saurait sous-estimer le profond refus de cette Europe-là !

Syndicalement et aussi comme force altermondialiste, il importe de soutenir tout mouvement d’en-bas qui soit transnational et critique de l’Europe capitaliste, à forte domination capitaliste, et ce pour exiger des lois d’harmonisations sociales et fiscales par en-haut, qui bénéficient donc à celles et ceux d’en-bas, les classes sociales modestes (les moins 2000 euros par mois en Europe) et plus largement les 99% . C’est peu certes. Ce mouvement, dont les Gilets jaunes montrent la force (malgré des défauts), doit repousser l’oligarchie et sa gouvernance pour promouvoir la démocratie véritable qui sert chaque peuple-classe avec ses institutions dont les services publics. C’est plus facile à dire qu’à faire. Il y a tout lieu de douter des solutions technocratiques « à froid » .

La mauvaise pente néolibérale ici en France comme ailleurs en Europe c'est 35 à 40 ans d'inégalités de plus en plus fortes du fait du pourvoir du 1% et des multinationales : on aboutit à une véritable descente aux enfers vers le chômage, la précarité, la pauvreté ! Derrière les inégalités sociales, il y a la détérioration matérielles des classes populaires et la suraccumulation indécente des riches. Le premier devoir est de résister Désobéir à l'Europe , c'est vivre ! Vivent la lutte pour les "justices" sociale, fiscale, territoriale mais aussi climatique, environnementale... 

1%peuple-classe © PR@CD

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie