christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1765 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 août 2012

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Agir sur les conditions productrices de l'agressivité et de destructivité des humains.

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Agir sur les conditions productrices de l'agressivité et de destructivité des humains.

Erich Fromm a publié un monumental "La passion de détruire" sous titré "Anatomie de la destructivité humaine" .

Cet ouvrage dépasse largement les 500 pages. Il y figure un bibliographie imposante, le plus souvent en anglais.

I - L'examen des conditions productrices de l'agressivité et de destructivité des humains.

E Fromm entreprend d'étudier minutieusement sous tous les angles la destructivité humaine. Il discute les thèses des différentes écoles de psychologies, de sociologie, d'histoire, d'ethnologie. Il opère un certains nombre de distinctions que l'on ne peut détailler : agressivité maligne, bénigne, défensive, agressivité-affirmation de soi, etc...

Avec l'agressivité maligne, il passe à l'étude de la cruauté et de la destructivité. Il étudie le sadisme, le désir pathologique de faire souffrir l'autre. Au passage, il indique au plan de la sexualité, qu'un individu sexuellement excité par des pratiques sadiques a un caractère sadique. L'autre versant du sadisme physique est la cruauté qui est le désir de blesser les sentiments d'une autre personne ou de l'humilier. Il précise à ce propos que la souffrance psychique peut être plus intense que la souffrance physique.

Mais surtout, il constate que contrairement à la plupart des animaux, l'homme est un véritable "tueur". L'agressivité et la cruauté de l'homme surpasse de loin celle de ses ancêtres animaux. Il remarque aussi que chez animaux vivant dans un contexte perturbant l'agressivité devient plus intense. Il développe alors l'idée que l'hyper-agressivité humaine n'est pas à rattachée à son "potentiel" mais aux conditions productrices de cette agressivité. Ces dernières conditions seraient plus fréquentes pour les humains que pour les animaux.

II - L'action pour réduire ces conditions.

A mon sens, tout cela devrait inciter à se préoccuper surtout des conditions de production de l'agressivité et de la destructivité.

Ce qui suppose d'enclencher un travail de déminage, d'avoir une vigilance de divers niveaux :
- vigilance localisée dans la famille ou dans les petits groupes pour stopper la montée en puissance des pulsions destructrices pour favoriser au contraire les mouvements d'amitié, de compromis sur des bases possibles et raisonnables.

- vigilance éducative de la jeunesse,
- vigilance intermédiaire pour réduire la consommation de ce qui accroit la violence ou les destructions de vie : l'alcool, la vitesse, etc...
- vigilance globale pour réduire le nombre et l'intensité des guerres militaire en réduisant le niveaux d'armements mais aussi le niveaux d'agressivité de ceux qui usent des armes,
- vigilance au plan économique pour réduire dans chaque continent et chaque pays les "guerres de classes" économiques et sociales, ce qui devrait permettre d'éviter l'appauvrissement des humains déjà défavorisés par une minorité de prédateurs économiques.
- vigilance concernant la tendance masculine à la domination des femmes qui passe par le souci d'égalité, de réciprocité, de compréhension mutuelle dans tous les domaines.
- vigilance concernant le racisme sous toutes ses formes. Ce qui passe au plan international par un rééquilibrage des rapports de force entre le nord et le sud sur plusieurs plans.

Christian DELARUE

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de « L’Internationale »
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les critiques envers Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Europe
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa