Les trois niveaux des attaques des intégristes religieux

Les trois niveaux des attaques des intégristes religieux

Les trois niveaux des attaques des intégristes religieux

Hypothèse (vérifiée par certains sociologues) : Même quand les croyants (de toute mentalité) sont minoritaires dans une ou des sociétés sécularisées, les plus intégristes tentent d’imposer leurs vues .

Ils le font sur trois niveaux de bataille idéologique : supérieur au plan le plus abstrait et théorique (contre des scientifiques, des historiens des sciences, des épistémologues), intermédiaire (qui nécessite néanmoins un savoir théorique minimal), et dernier niveau, au ras des comportements quotidiens. Quid d'un quatrième niveau avec le terrorisme mobilisé par une doctrine religieuse rudimentaire ?

puce.gif au plan intellectuel contre la science avec le créationnisme contre l’évolution et Darwin : c'est le thème du post-sécularisme avec le recul d'Habermas sur ce sujet (cf dialectique de la sécularisation) qui laisse entrer "le loup dans la bergerie" (cf Joan Stavo Debauge). Le "loup" ce n'est pas que le créationnisme car il y aussi le climat-négationnisme justifié par Dieu.

puce.gif au plan législatif  avec les batailles contre les lois ou projets de lois qui heurtent le modèle de l’anthropologie inégalitaire de la famille patriarcale - qui peut certes varier d’une religion à une autre - mais qui montrent néanmoins des refus similaires contre les femmes, les homosexuels, etc. On évoque un hyperpatriarcat quand le contre-mouvement va loin en matière de positions réactionnaires.

puce.gif au ras des comportements répressifs quotidiens enfin avec des prescriptions vestimentaires hypertextiles contre les femmes (sexyphobie) voire un cran au-dessus des interdictions de sortir pour les femmes qui doivent rester à la maison s’occuper des enfants (sexoséparatisme de Erdogan par exemple). Les intégristes catholiques de jadis (avant 1960) n'étaient guère mieux que les juifs haredim ou les intégristes musulmans (à deux niveaux : sexoséparatisme plus dur que sexyphobie)

- Quatrième niveau ? Les attaques meurtrières des terroristes à justification religieuse ne relèvent plus, à mon sens, d'une simple configuration réactionnaire de la religion. Le lien avec la religion existe toujours (ce qui justifie la question) mais on dépasse l'affrontement croyant progressiste - croyant réactionnaire . Les intégristes religieux peuvent aussi faire preuve de violence mais individuelle : elle est limitée à la famille ou au quartier. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.