Alternatives au turbo-capitalisme de post-pandémie

Alternatives au turbo-capitalisme de post-pandémie

TURBO-CAPITALISME et PANDEMIE : ALTERNATIVES

 

Turbo-capitalisme post-confinement (printemps 2020)

http://amitie-entre-les-peuples.org/Turbo-capitalisme-post-confinement-Christian-DELARUE

 

 

XX

Capitalisme du désastre (courbe en K) et turbo-capitalisme.

 

"PSE = Plan de sauvegarde de l’emploi" est un doux euphémisme à traduire par « Licenciements collectifs importants » et en ajoutant qu’il y en a eu beaucoup en 2020 (le nombre a triplé selon « rapport de force » ) . Ce grand nombre de licenciés s’ajoute au chiffre des chômeurs et chômeuses de 2019 qui n’ont pas trouvé d’emploi en 2020 et pas plus en 2021 puisque les recrutements sont très faibles .

Un PSE : c'est quoi, comment ça marche ? | Rapports de Force

https://rapportsdeforce.fr/boite-a-outils/un-pse-cest-quoi-comment-ca-marche-02159237

Face à ce qu'il faut bien nommer un désastre social silencieux on entends des idéologues du turbo capitalisme (pour le post-confinement), totalement dans le mépris de la misère du moment : ces "libertariens autoritaires" (patronat pro-liberté d'entreprendre sans limite pour le profit d'abord, quoiqu'il en coute pour les licencié-es) veulent pousser les feux du travaillisme - soit faire travailler plus celles et ceux qui travaillent encore - tout çà au nom de de la seule croissance fétichisée (fétichisée car la misère et les souffrances ont disparues des préoccupations économiques).

Crise « modèle K », ou courbe du désastre avec bifurcation en K 

https://bellaciao.org/fr/spip.php?article164067

Grand écart et courbe en K : Pour un GOUVERNEMENT POUR LE PEUPLE-CLASSE

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article164149

 

XX

ALTERNATIVES

Bien évidemment, ils refusent une alternative populaire de gauche que je vois

à deux niveaux

1) - La première alternative exige un salaire maintenu à 80% ou des allocations dignes de ce nom à tous les pauvres afin de vivre décemment et, plus encore, la perspective du "travaillons tous et toutes" avec une RTT à 32 heures hebdo voire 30 h, le tout sans perte de salaire pour les moins de 15000 euros par mois .

En arrière-plan, on soutiendra l’idée de services publics en capacité de satisfaire les besoins sociaux à bas tarifs voire gratuitement serait à mobiliser contre les dynamiques de privatisation et de marchandisation. Exemple : le projet Hercule contre un secteur énergétique (EDF et GDF) pour tous et toutes.

lire : Quel besoin de République ? Christian Delarue - Amitié entre les peuples

http://amitie-entre-les-peuples.org/Quel-besoin-de-Republique-Christian-Delarue

2) - Cette perspective sociale de "gauche social-démocrate" (car les élites de gauche de type République sociale y sont agissantes) est assez conséquente pour faire face à l'urgence sociale du moment - un relatif bon programme populaire donc - mais elle pourrait et devrait se compléter, à un second niveau, d'une autre perspective plus radicale pour devenir franchement écosocialiste, avec des dispositifs écologiques et démocratiques repoussant nettement l'oligarchie capitaliste travailliste, productiviste, carniste, extractiviste (c'est beaucoup) et ses appuis patronaux et industriels. Cette perspective alter-systémique nécessiterait pour avoir une base sociale conséquente des informations scientifiques et des débats qui ne sont guère massivement partagés à ce jour par les médias dominants. Surtout s'y ont y ajoute encore l'écoféminisme qui au sein du peuple-classe milite contre un capitalo-patriarcat écocide (cf article de Basta cette semaine).

Pour un écosocialisme combiné à un écoféminisme (pourquoi pas !) la RTT à 32 ou 30 heures hebdo n'est pas suffisante ! Il faut dire qu'il importe de descendre plus bas - certains disent 15 heures (c'est moins qu'un mi-temps thérapeutique !) - tout en repensant le travail en lien avec d'autres transformations de société dont la réduction forte des inégalités sociale, la réduction forte de la liberté d'entreprendre sans intervention citoyenne des producteurs-travailleurs. Le temps libéré de la production doit servir à l'instruction et à la démocratisation profonde de la société pour sortir de son oligarchisation et de sa ploutocratisation. 

La gauche, le peuple et la stratégie contre-hégémonique (Christian Delarue) - Les blogs d'Attac

https://blogs.attac.org/contre-hegemonie/democratisation/article/la-gauche-le-peuple-et-la-strategie-contre-hegemonique-christian-delarue

 

XX

Souci 2022

Pour 2022, je suis pour un programme qui intègre suffisamment d'alternatives de gauche tout en évitant une division mortifère qui nous mène à l'échec : le ni dictature nationaliste d'extrême-droite façon Le Pen (ou façon Zemmour qui voudrait se présenter) et ni oligarchisation-ploutocratisation autoritaire façon Macron doit rester notre objectif, mais sur la base d'un contenu.

Il va falloir aussi combiner avancée en terme de laïcité face à l'islamisme intégriste et antiracisme soutenu et anti-xénophobie contre les réfugiés : là ce n'est pas si évident !

Christian Delarue

(Mon propos militant atypique n'engage aucune des organisations associatives ou syndicale auxquelles j'appartiens et je suis hors parti politique)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.