christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1765 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 avr. 2015

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

« Charlie » : 11 janvier 2015 : Diversité, respect, non violence !

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Charlie » : 11 janvier 2015 : Diversité, respect, non violence !

http://amitie-entre-les-peuples.org/Charlie-11-janvier-2015-Diversite

Liberté d’expression avec droit au blasphème contre tous les intégrismes, c'est Charlie mais çà c'est évident.

Pour la laïcité, c’est Charlie aussi. On le sait mais il n’y a pas que çà !

Extrait : Comment ne comprenez-vous pas, que « Je suis Charlie », ça ne signifie pas approuver forcément le contenu de « Charlie Hebdo ». Ça signifie être pour la liberté de la presse, pour la liberté d’expression, pour le droit à l’irrévérence, même quand on n’est pas d’accord avec ce qui est publié ou dessiné. « Je suis Charlie », ça signifie : je suis pour qu’on ait le droit de critiquer les religions, comme tout système de pensée et de croyance, et même d’en rire, sans craindre pour sa vie, pour un article ou un dessin. Croyez-vous vraiment qu'il suffise d’un dessin choquant pour faire douter un vrai croyant ?

in Lettre ouverte à ceux qui proclament « Je ne suis pas Charlie », et à ceux qui les likent - Marie Claire

http://www.marieclaire.fr/,lettre-ouverte-a-ceux-qui-proclament-je-ne-suis-pas-charlie-et-a-ceux-qui-les-likent,731256.asp

XX

Liberté d’expression des différences dans le respect et l’égalité, c’est aussi Charlie

 - Une femme hypertextile ou sexoséparatiste peut se dire Charlie !
-  Une femme en mini-jupe et talons peut aussi se dire Charlie.
 - Une femme en string seins nus peut aussi se dire Charlie (Femen ou ordinaire)
 - Un homosexuel peut se dire Charlie !
 - Un Juif, un Arabe, un musulman ou un athée, une Femen, ect… aussi !

Tous différents, toutes différentes mais tous et toutes pareillement égales - égaux.

Ces personnes avec leurs différences, visibles ou non, demandent à ce qu’on reconnaisse aussi leur dignité humaine. 
Elles ne veulent pas de violences, d’insultes ou d’injures !
On ne pince pas les fesses des femmes sexy, en string !
On n’arrache pas le voile d’une musulmane voilée.
On ne stigmatise pas les homosexuels.
On les respecte.

Mais cette demande de respect va heurter les diktats des fondamentalistes.Car Charlie c’est l’admission de la diversité dans le respect, la reconnaissance de la différence sexuée ou autre dans l’égalité.

TEXTILES ou non : Pour une société civile inclusive

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/130415/textiles-ou-non-pour-une-societe-civile-inclusive

XX

Conserver le positif malgré le négatif.

Il y a sans doute des limites évidentes à se dire Charlie qui sont liées à une certaine hypocrisie dans l’émoi national du fait de la composition des élites politiques en tête de la manifestation à Paris. Il faut dire aussi que ce fut surtout une réaction des couches moyennes et supérieures. On a en effet constaté l’absence des habitants des quartiers pauvres et de la diversité ce 11 juillet, dont certains membres sont restés dubitatifs voire critique de l’initiative.

Je suis Français, je suis musulman et pas tout à fait Charlie... - Information - France Culture

http://www.franceculture.fr/emission-le-magazine-de-la-redaction-je-suis-francais-je-suis-musulman-et-pas-tout-a-fait-charlie-20

Il y a aussi la question de la sécurité, du renseignement et de la répression qui apparaissait déjà contre les libertés publiques.

XX

Au-delà d’une certaine ambiguïté

Au-delà d’une certaine ambiguïté, et sans naïveté, il y a quand même un réel aspect positif à se dire « Charlie » et à maintenir le slogan pour la promotion des droits issus de « Liberté, Egalité, Fraternité » et Laïcité. Et cet aspect positif à défendre nous paraît parfaitement bien décrit par la déclaration du BE du MRAP : « Ce que nous sommes ».

Christian Delarue

Déclaration du Bureau exécutif du MRAP : CE QUE NOUS SOMMES - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Declaration-du-Bureau-executif-du

NB : Michèle Tribalat ne sait pas que l’orientation du MRAP a changé depuis 2011.
Michèle Tribalat : non, nous ne sommes pas Charlie
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/01/11/31003-20150111ARTFIG00062-michele-tribalat-pourquoi-nous-ne-sommes-pas-charlie.php

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Asie et Océanie
Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan
Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement