christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1678 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 déc. 2020

Réchauffement climatique : Demain des migrations fortes

Réchauffement climatique : Demain des migrations fortes

christian delarue
Altermondialiste (attac,cadtm), antiraciste (mrap), syndicaliste (cen cgt finances ufr, convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Réchauffement climatique : Demain des migrations fortes

En ce 18 décembre (journée internationale des migrants) et en cette année 2020 déclarée la plus chaude depuis 1900 évoquons les migrations climatiques.

Les migrations climatiques existent déjà depuis plusieurs années (1) mais demain sera bien autre chose.

« Quand vous observez l’instabilité politique déclenchée par des migrations de faible ampleur, je tremble en pensant à un monde où des dizaines de millions de personnes devraient quitter leurs terres, avalées par l’océan », s’inquiète Ben Strauss, président-directeur de Climate Central, un institut de recherches basé aux Etats-Unis.

Derrière le « réchauffement climatique » et la « crise climatique » on évoque la fonte des glaces sur les pôles nord et sud et ailleurs dans d’autres massifs montagneux importants et, en conséquence quasi immédiate, la montée des eaux sur les territoires habités. Il va donc y avoir de très forts mouvements migratoires, tant ENDOGENES (mouvements provenant de l’intérieur même d’un pays) avec les zones côtières ou un territoire comme l’Aquitaine sera sous les eaux, qu’ EXOGENES (venant de l’extérieur du pays) avec des pays comme les Philippines, le Bangladesh qui seront largement sous les eaux. D’autres encore.

Ces migrations risquent fort se réaliser dans des conditions de crise politique et d’instabilité sociale dans de nombreux pays si rien n’est anticipé, à tous les niveaux : régional, national, continental, mondial . Les questions de l’habitat, de l’énergie (électricité, gaz), de l’alimentation et de l’eau, des transports, des communications, etc seront posées de façon nouvelle et sous contraintes fortes.

Il importe d’accoutumer la population, à l’idée de migrations mondialisées bien sûr, ce qui ne va surtout pas de soi face à la faiblesse de la laïcité dans le monde mais aussi avec des crispations identitaires, religieuses, culturelles et communautaires que l’on voit à tous les coins de la planète. Mais aussi et surtout il va falloir peser contre les Etats comme contre les instances internationales continentales et mondiales pour que les uns et les autres prennent de nouvelles responsabilités, en espérant que les logiques solidaires passeront avant les logiques fascistes ou assimilées de repli des biens lotis.

Christian Delarue

1) En 2014 : Le dérèglement climatique pousse toujours plus de migrants sur les routes
https://www.mediapart.fr/journal/international/200414/le-dereglement-climatique-pousse-toujours-plus-de-migrants-sur-les-routes

Depuis lors :

 Climat : avec la montée des eaux, 280 millions de réfugiés climatiques à prévoir, dont 450 000 dans la région
https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/climat-montee-eaux-280-millions-refugies-climatiques-prevoir-dont-450-000-region-1715695.html

 Sous-estimée, la montée des eaux va menacer 300 millions de personnes d’ici 2050
https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-sous-estimee-montee-eaux-va-menacer-300-millions-personnes-ici-2050-59817/

xxxx

Globale Erwärmung: Die Zukunft der starken Migration

An diesem 18. Dezember (Internationaler Tag der Migranten) und in diesem Jahr 2020, das zum wärmsten seit 1900 erklärt wurde, sollten wir über Klimamigration sprechen.

Klimamigrationen gibt es schon seit einigen Jahren (1), aber morgen wird es etwas anderes sein.

"Wenn man sich die politische Instabilität ansieht, die durch Migration in kleinem Maßstab ausgelöst wird, schaudert es mich, wenn ich mir eine Welt vorstelle, in der zig Millionen Menschen ihr Land verlassen müssen und vom Meer verschluckt werden", sorgt sich Ben Strauss, CEO von Climate Central, einem Forschungsinstitut mit Sitz in den USA.

Hinter der "globalen Erwärmung" und der "Klimakrise" verbirgt sich das Schmelzen des Eises am Nord- und Südpol und an anderen großen Gebirgszügen und, als nahezu unmittelbare Folge, der Anstieg des Wasserspiegels in bewohnten Gebieten. Es wird also sehr starke Wanderungsbewegungen geben, sowohl ENDOGENED (Bewegungen aus dem Landesinneren) mit Küstengebieten oder einem Gebiet wie Aquitaine, das unter Wasser stehen wird, als auch EXOGENED (von außerhalb des Landes kommend) mit Ländern wie den Philippinen und Bangladesch, die weitgehend unter Wasser stehen werden. Andere noch.

Diese Migrationen finden mit großer Wahrscheinlichkeit unter den Bedingungen politischer Krisen und sozialer Instabilität in vielen Ländern statt, wenn nicht auf allen Ebenen - regional, national, kontinental, global - vorgegriffen wird. Die Themen Wohnen, Energie (Strom, Gas), Nahrung und Wasser, Verkehr, Kommunikation usw. werden auf neue Art und Weise und unter starken Zwängen aufgeworfen werden.

Natürlich ist es wichtig, die Bevölkerung an die Idee der globalisierten Migration zu gewöhnen, was angesichts der Schwäche des Säkularismus in der Welt, aber auch angesichts der identitären, religiösen, kulturellen und gemeinschaftlichen Spannungen, die wir in allen Ecken des Planeten sehen, nicht selbstverständlich ist. Aber auch und vor allem werden wir uns mit den Staaten sowie mit den kontinentalen und globalen internationalen Gremien auseinandersetzen müssen, damit jeder von uns neue Verantwortung übernimmt, in der Hoffnung, dass die Logik der Solidarität Vorrang vor der faschistischen oder ähnlichen Logik des Rückzugs der Reichen hat.

Christian Delarue

1) Im Jahr 2014 : Der Klimawandel treibt immer mehr Migranten auf die Straße.

https://www.mediapart.fr/journal/international/200414/le-dereglement-climatique-pousse-toujours-plus-de-migrants-sur-les-routes

Seitdem:

Klima: Mit steigendem Wasser werden 280 Millionen Klimaflüchtlinge erwartet, davon 450.000 in der Region...

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/climat-montee-eaux-280-millions-refugies-climatiques-prevoir-dont-450-000-region-1715695.html

Unterschätzt, wird der steigende Meeresspiegel bis 2050 300 Millionen Menschen bedrohen.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-sous-estimee-montee-eaux-va-menacer-300-millions-personnes-ici-2050-5981

xxxxx

Global Warming: The Future of Strong Migration

On this 18th December (International Migrants Day) and in this year 2020, declared the hottest since 1900, let's talk about climate migration.

Climate migrations have already existed for several years (1) but tomorrow will be something else.

"When you look at the political instability triggered by small-scale migration, I shudder to think of a world where tens of millions of people would have to leave their land, swallowed up by the ocean," worries Ben Strauss, CEO of Climate Central, a US-based research institute.

Behind "global warming" and the "climate crisis" there is talk of melting ice at the North and South Poles and elsewhere in other major mountain ranges, and the almost immediate consequence of rising water levels in inhabited areas. There will therefore be very strong migratory movements, both ENDOGENES (movements coming from the interior of a country) with the coastal zones or a territory such as Aquitaine will be under water, and EXOGENES (coming from outside the country) with countries such as the Philippines and Bangladesh, which will be largely under water. Others still.

These migrations are likely to take place in conditions of political crisis and social instability in many countries if nothing is anticipated, at all levels: regional, national, continental and global. The issues of housing, energy (electricity, gas), food and water, transport, communications, etc. will be raised in new ways and under strong constraints.

It is important to accustom the population to the idea of globalised migration, of course, which is not self-evident given the weakness of secularism in the world, but also given the identity, religious, cultural and community tensions that can be seen in every corner of the planet. But also and above all, we will have to weigh up against the States as well as against the continental and global international bodies so that each one of us takes on new responsibilities, hoping that the logic of solidarity will take precedence over the fascist or assimilated logic of withdrawal of the wealthy.

Christian Delarue

1) In 2014 : Climate change is pushing more and more migrants on the roads.

https://www.mediapart.fr/journal/international/200414/le-dereglement-climatique-pousse-toujours-plus-de-migrants-sur-les-routes

Since then :

 Climate: with the rising waters, 280 million climate refugees are expected, 450,000 of them in the region.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/climat-montee-eaux-280-millions-refugies-climatiques-prevoir-dont-450-000-region-1715695.html

 Underestimated, rising sea levels will threaten 300 million people by 2050

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-sous-estimee-montee-eaux-va-menacer-300-millions-personnes-ici-2050-5981

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau