christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1744 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 sept. 2013

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Eléments sur le sexoséparatisme

Eléments sur le sexoséparatisme

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Théorie et pratiques, formes et contenus.

ELEMENTS SUR LE SEXO-SEPARATISME


http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/240913/elements-sur-le-sexoseparatisme

Des femmes peuvent vouloir être entre-soi, pour discuter entre elles, partager des ressentis, des solidarités. Ce point n’est pas ici développé.

Eléments sur l’autre sexoséparatisme, pas celui de féministes.

Le sexoséparatisme entre le sexe féminin et masculin s’oppose à une société ouverte, libre et mixte, entre personnes libres et égales. Ce qui suppose un monde relativement pacifique entre les sexes, entre les ethnies, les nationalités.

cf Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes. http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article2239

XX

1 - Le sexoséparatisme plutôt « occidental » mais en voie de généralisation.

celui des hommes dans les conseils d’administration des firmes multinationales. Les femmes y sont absentes. Les « femmes à barbe », l’équivalent des Femen, lutte contre ce type de sexoséparatisme.

Il peut y avoir dans le sport des compétitions séparées des hommes et des femmes mais cela n’est sexoséparatisme que si en dehors de la course les hommes et les femmes doivent vivre séparément.

celui aussi évoqué par Jean-Claude POTTIER : Lire : Intérieur- extérieur ou le sexoséparatisme occidental sur : http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article3600

Ces formes de sexoséparatisme accompagnent un patriarcat à dominante « domination marchande et publicitaire ».

XX

2) Le sexoséparatisme lié à un patriarcat à dominante autoritaire.

Il sera évoqué ici le sexoséparatisme à forte composante religieuse qui concerne surtout mais pas exclusivement la façon très couverte d’habiller des femmes, donc leur liberté très réduite en la matière !

a) Il y a le sexoséparatisme maximal des intégristes musulmans.

1- La femme a son domaine chez elle. Elle s’occupe des enfants. Rien d’autres. Elle est le complément du mari qui lui travaille, va dehors, etc...

2 - Elle ne saurait sortir seule, elle doit être tjrs accompagnée d’un homme de la famille, le mari, le frère ou le père.

3 - Le voile doit constamment être porté dehors du matin au soir sans considération de la situation, du climat, etc...

b) Il existe un sexoséparatisme relaché, moins obsédé par une hyper-pudeur et un enfermement à la maison.

Qui est concerné ici ?

Les juifs haredim, les cathos intégristes, les protestants wasp et des athées peuvent l’imposer.

Les athées le font aussi à partir de leur notion de pudeur qu’ils veulent imposer sous forme de honte du corps pour autrui, les femmes surtout.

Cela démarre souvent dans le cadre familial contre les jeunes-filles. Ce n’est pas nécessairement pathologique. Mais cela peut se généraliser par l’insulte ou l’injure contre d’autres femmes. L’insulte et l’injure sont des moyens de restreindre la liberté des femmes.

Il y a aussi ces femmes qui stigmatisent d’autres femmes jugées trop sexy : « tu vas gagner ton second salaire ce soir ! »

Citons le cas de ces députés français qui se sont lâchés contre une écologiste bien connue... Plus du sexisme ordinaire que du sexoséparatisme !

Quelles formes concrètes de ce sexoséparatisme ?

1) la femme est relativement libre de sortir de chez elle le jour, du moins.

2) Elle doit s’habiller de façon couverte et ample mais elle n’est pas voilée. Elle est en manche longue, en jupe longue en-dessous du genoux et avec des habits ras du cou. C’est la tenue tolérée dans les stations touristiques de certains pays musulmans.

Et il n’est pas question de mettre autre chose. Surtout pas d’être un peu sexy, même un jour.

Totalitarisme et autoritarisme se conjugent ici.

Seule exception dans les milieux aisés : la chambre nuptiale ou là les artifices sexy sont autorisés.

Christian DELARUE

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal
« Bloc syndical » policier : un mariage scellé par Alliance et béni par Darmanin
Treize syndicats de police ont annoncé leur rapprochement en vue des prochaines élections professionnelles. Mercredi, à la Bourse du travail de Paris, le ministre de l’intérieur s’est félicité de cette union née à l’initiative d’Alliance, une organisation très ancrée à droite.
par Pascale Pascariello
Journal — Terrorisme
Tuerie à la préfecture de police : « J’ai eu l’impression qu’il était possédé par le diable »
Mickaël Harpon se considérait comme frappé par une triple peine : handicapé, agent (administratif et non policier) et musulman. À l’issue d’une nuit folle où il s’imagine dialoguer avec Allah, l’informaticien de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris va tuer quatre collègues.
par Matthieu Suc
Journal — Discriminations
Discrimination des femmes : la Défenseure des droits met un carton rouge à l’Olympique lyonnais
Dans une décision dont Mediacités révèle la teneur, l’autorité indépendante, saisie par une ancienne joueuse, reproche à l’OL de ne pas respecter « les principes fondamentaux de non-discrimination fondés sur le sexe » et « la protection de l’intérêt supérieur des jeunes filles mineures ». Tout le football français est concerné.
par Justin Boche (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Les « bonnes » victimes et les « mauvaises »
Elles en ont de la chance, ces consœurs qui savent reconnaître « les bonnes victimes » des « mauvaises victimes ». Les « vraies victimes » des « fausses victimes ». Les « justes combats » des « mauvais combats ». Elles ont de la chance ou un test ou une poudre magique. Moi, je n’ai pas ça en magasin.
par eth-85