Interdiction du string en piscine : que dit l'ONU ?

Interdiction du string seulement en piscine publique (et mixte) : que dit l'ONU ?

Interdiction du string en piscine publique (et mixte): que dit l'ONU ?

Dans un très grand nombre de piscines publiques françaises mais aussi d'autres pays, notamment ceux sous forte influence de la religion, et plus particulièrement encore sous influence des intégrismes religieux sexyphobiques et sexoséparatistes, le port du string seulement est interdit. Il est interdit en piscine publique et en situation de mixité. Qu'en dit l'ONU ?

La question se pose dans la mesure ou l'ONU se préoccupe de l'interdiction du voile en école publique ou du burkini dans certaines piscines publiques (pas celle de Rennes ou le burkini est possible mais pas le string seulement, que ce soit un homme ou une femme).

Il y a beaucoup plus de lieux ou le string seulement (pour homme ou femme) est interdit que de lieux ou l'hypertextile soit le voile de la tête et des jambes jusqu'aux chevilles (le voile dit musulman ne couvre pas que les cheveux) est interdit. De plus, ce sont les signes religieux ostensibles qui sont interdits et mais spécifiquement le voile tant pour les fonctionnaires, qu'à l'école publique, ou en entreprise privée dès lors qu'un règlement intérieur le prévoit.

On dira que peu de personnes veulent aller au travail ou à l'école en tenue légère, ne serait-ce qu'à cause du froid, mais aussi d'un besoin de protection du soleil lorsqu'il fait beau, sans parler, de plus, du besoin de se protéger des humains prédateur (injures ou coups). Il n'empêche que lorsque ce serait possible le port du string seulement est interdit largement. Il ne reste que la plage et uniquement au sein des Etats les plus tolérants et ouverts.


Christian DELARUE

lire à propos de Rennes ici sur ce blog médiapart ou sur :
https://altermd.blogspot.com/2018/10/mme-appere-christian-delarue-en-string.html

http://amitie-entre-les-peuples.org/Mme-APPERE-Christian-DELARUE-en-string-seulement-en-piscine-a-Rennes

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.