Basculement anthropologique plus que subculture chrétienne.

Basculement anthropologique plus que subculture chrétienne.

Basculement anthropologique plus que subculture chrétienne.

C’est Jérôme Fourquet, auteur de l’ouvrage « L’Archipel français » (Ed. Seuil, 2019), qui évoque à l’appui de plus de 40 ans d’évolution des moeurs et de l’ordre juridique l’idée d’un trajet bien accompli vers « un basculement anthropologique ».

Si on évoque encore simplement une « subculture chrétienne » en France (ce que j'ai pu faire comme d'autres) c’est que l’on a pas bien pris la mesure des changements opérés au sein du patriarcat et contre le patriarcat traditionnel jadis bien soutenu en France (et dans d’autres pays voisins) par une anthropologie chrétienne alors très massivement adoptée.

Avec la montée du féminisme, de l’athéisme, des connaissances sur la société, de l’individualisme, etc « la France serait entrée dans une ère postchrétienne, notre société serait profondément fragmentée et connaîtrait même un basculement anthropologique ».

Basculement anthropologique c’est le « vieux monde se meurt » ! Le décès est constaté ! C’est plus fort que d’évoquer une « subculture chrétienne », expression qui signifierait qu’ici ou là on trouverait des pratiques sociales et culturelles enracinées dans la religion telle que transmises par les pères de l’Eglise, du temps au moins ou les églises étaient pleines de croyants et croyants. Il y a toujours des croyants mais avec de nouvelles pratiques.

"Le constat d’un grand basculement anthropologique est démontré, chiffres à l’appui, par le déclin définitif de l’influence catholique en France, la fin d’une société façonnée par la matrice judéo-chrétienne. On montre concrètement ce que cela veut dire. C’est le passage, en un demi siècle, par exemple de moins 10% de naissances hors mariage à 40% aujourd’hui. C’est la préférence des Français pour l’incinération à l’enterrement. C’est encore l’évolution de la société face à la PMA pour toutes les femmes. Quand une grande majorité des jeunes générations y sont favorables, les seniors y sont opposés. Après l’inscription dans la loi de la pilule ou encore de l’IVG, on est en train de passer de la sexualité sans procréation à la procréation sans sexualité !"

Il faudra revenir sur ce livre prochainement car il ouvre des regards nouveaux sur le réel, sur les contradictions qui traversent la société, notamment avec la montée en force d’une anthropologie multigenrée.

cf Anthropologie multigenrée de la dignité et de l’égalité. | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/190619/anthropologie-multigenree-de-la-dignite-et-de-l-egalite

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.